Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

Tout comprendre du trading en 2021.

Dans un rally haussier, le BITCOIN a atteint les 40 000$.

C’est un record historique, rapide et fulgurant.

Dans un rally haussier, Elon Musk, patron de la société Tesla est devenu en 2021 l’homme le plus riche du monde, dépassant en ligne droite Jeff Bezos. Lui qui n’était même pas, en début 2020, dans le TOP 20 des hommes les plus riches du monde.

C’est un record historique, rapide et fulgurant.

Derrière ces nouveaux constats, il y a des leçons à tirer.

Car tout est une question de temporalité, le BITCOIN peut continuer à monter ou descendre, le cours de bourse de l’action Tesla peut en faire de même. Et peut être que, dans quelques jours ou semaines la tendance va s’inverser, ce qui ne serait pas étonnant vu que ces hausses paraboliques sont caractéristiques des formations de bulle spéculative.

Ce n’est donc pas un article d’actualité que je vous propose, car à l’heure ou vous le lisez, les données ont peut être déjà bien changées.

Ce que je vous propose, c’est de comprendre par 4 conseils comment risque de fonctionner le trading en 2021.

Car il se pourrait qu’au fil des années les concepts – qui ont fait la fortune de certains – ont bien changé à l’image des stratégies à dividendes ou aristocrates du dividendes.

Commençons.

Comprendre que les banques centrales modifient les règles du jeu

Même si nous avons l’historique des données du passé pour établir des tendances et des stratégies, il faut savoir qu’en bourse, rien n’est figé.

Ainsi l’adage les performances du passé ne présagent pas des performances futures porte un sens particulier en cette période de crise sanitaire.

Reprenons le b.a.-ba.

Le cours d’un actif financier est censé refléter les bénéfices futurs ou attendus de celui-ci, ce pourquoi les investisseurs s’attachent à étudier le PER en analyse fondamentale. Hors on a aussi vu cette année que l’analyse technique pouvait superformer l’analyse fondamentale, pourquoi ?

Je vois trois raisons principales :

  • Les banques centrales soutiennent l’économie quoi qu’il en coûte.
  • Les obligations (marché de la dette) ayant des rendements négatifs, les investisseurs doivent trouver des solutions de placement alternatives : la bourse.
  • L’économie réelle étant figée, l’injection de liquidité (de monnaie) et l’inflation s’effectuent sur les actifs détenus par les plus riches, qui deviennent de plus en plus riches.

Dès lors considérer les règles du passé, dans une situation inédite, semble maladroit.

Les banques centrales, bien qu’indépendantes, prennent de plus en plus de poids dans l’économie mondiale.

Et nous devons prendre conscience des répercutions sur la bourse de cette nouvelle donne, et de la possible inflation des actifs financiers.

Comprendre que si l’inflation n’est pas réelle, elle peut l’être sur les actifs financiers.

L’inflation est un concept qui peut paraitre étrange.

Dans un processus d’inflation, on nous dit que : l’argent que vous détenez aujourd’hui à moins de valeur que celui que vous détenez demain.

Dit autrement, avec 10€ aujourd’hui, je peux m’acheter 7 croissants en boulangerie. Mais avec 10€ dans 5 ans, il est probable que je ne puisse en acheter que 5.

L’inflation c’est le leitmotiv des pouvoirs publics.

J’écoutais récemment une interview du gouverneur de la banque de France, François VILLEROY DE GALHAU, qui affirmait vouloir retrouver une inflation à 2% par an…

Mais en matière de trading, en quoi cela nous intéresse ?

Aujourd’hui, avec la crise, nous sommes en déflation de 0.8%[1] (l’inverse de l’inflation). A priori, c’est plutôt positif pour votre épargne puisque sans rien faire, vous gagnez de l’argent. Mais dans la réalité, le bilan est catastrophique.

Le poids de vos dettes augmente, vos salaires et donc vos revenus diminuent, l’austérité s’installe et nous pouvons imaginer une crise sociale profonde.

Sauf qu’à court terme, vous gagnez de l’argent.

Argent que vous pouvez réinvestir, pas dans une économie réelle engluée, mais bien dans des titres de propriété (actions, immobiliers, etc.).

Et quand on dit que les actions sont de plus en plus chères, on comprend bien que le phénomène d’inflation (aidé par les banques centrales) est déporté sur les actifs et non sur les biens de consommation courante, qui eux sont en déflation.

Ces deux paragraphes, qui résument le fonctionnement de l’économie, doivent vous faire prendre conscience qu’en matière de trading tout est possible (hausse, baisse, bulle, etc.) et qu’il y a souvent des fondamentaux – des grandes manœuvres – parfois invisibles derrière chaque mouvement.

Comprendre que les marchés sont inefficients.

Avec les deux paragraphes que nous venons de voir, nous pouvons nous demander si les marchés sont inefficients ?

La réponse est OUI et NON.

Quand on parle d’efficience des marchés, on sous-entends que les marchés financiers devraient répondre en instantanée aux données macro-économiques.

A chaque reprise épidémique, à chaque reconfinement, on peut lire sur les forums, réseaux sociaux, qu’il est incompréhensible que les marchés ne s’écroulent pas. C’est une vision trop simpliste des évènements.

John Maynard Keynes, économiste, rappelait que : « Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable…».

En quoi le reconfinement de la France aurait des répercutions mondiales ? sachant que les deux premières puissances économiques restent les Etats Unis et la Chine (en croissance en 2020)[2]. Comment peut-on savoir que le deuxième reconfinement n’a pas déjà été anticipé par les marchés ? Devons-nous légitimement nous inquiéter alors que les banques centrales restent en soutient ? Où va l’argent de l’épargne des petits porteurs qui augmente (pour les situations stables), et celui des riches qui augmente aussi ? etc.

Sans réponse à toutes ces questions nous ne pouvons pas considérer que la bourse est irrationnelle.

Au contraire, elle répond à sa propre logique.

Le plus intéressant reste de trader ce que l’on voit, sans porter de jugement ni faire de pronostiques.

Alors en 2021, on se met une bonne résolution.

On trade ce que l’on voit et non ce que l’on veut voir, et on s’adapte car le trading ne s’improvise pas.

Comprendre que le trading ne s’improvise pas

Revenons à des concepts plus classiques, peut être plus accessibles, plus populaires.

Je n’ai pas le savoir ultime, ni la boule de cristal.

J’ai juste 4 années d’expérience, peut être une dizaine de formation de trading réalisée, une dizaine de livre lus (sur la bourse & l’économie), des centaines de vidéos regardées… et surtout une passion.

Je suis passé par différentes étapes, certaines basiques (apprentissage de l’analyse technique), comme d’autres plus sensibles (comprendre comment le monde fonctionne) mais le trading à proprement parler reste m’a passion.

C’est le trading que j’ai découvert en premier, c’est lui qui est tant confondu avec la bourse, tant connoté (négativement).

Quand on sait que, seulement 6% des français, détiennent des actions, souvent du CAC40… on comprend qu’il y a du potentiel mais avant tout un besoin de compréhension.

La bourse et le trading ne s’improvisent pas.

Mais ce n’est pas une raison pour déléguer à un tiers extérieur vos économies.

Qui mieux que vous même peut gérer votre propre argent ?

On fait tous des erreurs, tous les jours, le but étant d’apprendre de ces dernières.

J’ai voulu par cet article, faire comprendre, qu’une activité risquée demande d’aller au-delà de la simple lecture technique que l’on vous montre en vidéo. Qui fondamentalement peut marcher, mais ne vous donnera pas toute la confiance et la compréhension pour réussir.

Vous pourrez alors vous laisser trahir par vos émotions avant de constater que vous avez loupé ou quitté, ce qui aurait pu être, la plus belle performance de votre année.

Cet article est rédigé dans le cadre de l’événement « Vos finances en 2021 » organisé par le Trading-Attitude. Avec l’ambition de vous offrir toujours plus de valeurs, toujours plus de compréhension.

Voici la liste des articles du carnaval :


Références

Total
4
Partages
2 commentaires
  1. Bonjour ! L’économie, l’inflation, les banques centrales peuvent expliquer des choses, mais comment expliquer que certaines valeurs grimpent de 1000% en quelques mois ! Seule l’analyse technique peut permettre de suivre et détecter cela.

    1. Bonjour Michel, merci de ton commentaire.
      En effet s’il n’y a pas de fondamentaux (news, résultats d’entreprise, etc.) seul la folie et éventuellement l’effet de masse peut expliquer de tels mouvements que seule l’analyse technique peut suivre, nous sommes bien d’accord!
      Bien à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

N'apprenez plus n'importe quoi

Je vous dit tout. Comment générer des profits sur les marchés financiers ? sans prendre de risque inconsidérable (et quelles sont mes astuces).

🎁 En bonus : je vous offre ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.