J’ai testé des formations de Nicolas BAZARD dit Nicolas le Millionaire boursier et je vous donne mon avis.

Mon avis sur Nicolas Bazard
Mon avis sur Nicolas Bazard

C’est fin 2017, début 2018, année qui fut pour moi une belle année de formation de part la quantité des formations achetées, que je me suis permis d’acheter deux formations de Nicolas BAZARD. Nicolas BAZARD, plus connu par certains comme Nicolas “le Millionnaire Boursier”, semble avoir un profil atypique. Avec une réussite incroyable sur le papier, un surnom élogieux et une nouvelle formation qui donne le ton “Trader sans Ordi”, il n’en fallait pas moins pour que je vous donne mon avis.

Pourquoi ai-je acheté ses formations ?

Je suis avant tout parti d’un constat et d’un bilan sur moi-même. Après une expérience de trader particulier autodidacte profitant des richesses libres et gratuites d’internet – et oui, on ne va pas quand même payer pour se former dans un monde de liberté et de partage ? – mais surtout deux ans de micro-trading en dents de scie. Il fallait que je passe un capte ou que j’arrête tout simplement. J’ai pris la décision d’investir. Après tout, je préférais perdre de l’argent dans quelque chose qui allait me rapporter ultérieurement que continuer de perdre de l’argent sur les marchés sans m’améliorer.

Mais dans cette situation, on est crédule. On a cette fameuse tendance à faire confiance à toute personne qui semble présenter une supériorité, soit technique, soit financière. Après tout, mes résultats ne m’apportaient aucune légitimité, mes connaissances étaient encore trop anarchiques, désorganisées et limitées.

Et le blog de Nicolas était lui, canon ! Si l’on oublie les promesses de gains rapides, ses articles propres, sérieux et détaillés lui assurent une visibilité sur les moteurs de recherche et une position “d’expert”. Son célèbre article nommé “Bitcoin, crypto-monnaie : Faut-il investir ?” demande même 35 minutes de lecture, c’est énorme pour un article de blog.

Ma curiosité avant tout

C’est vrai que je lui validais cette position “d’expert” par rapport à moi, mais je restais assez dubitatif sur la forme employée pour nous convaincre de le suivre. Je le questionne et suis plutôt cash, sans vous poster ici les échanges qui sont privés, j’estime avoir été assez brut sur différents sujets :

  • Sa société objectif10pourcent liquidée.
  • Son approche commerciale, que je trouve encore aujourd’hui grotesque.
  • Son succès là où 90% des personnes échouent.

Bref un tas de questions dérangeantes où dans 80% des situations on ne m’aurait pas répondu, ou alors avec des insultes. Mais Nicolas ne se démonte pas, il me répond toujours très rapidement, j’en viens même à me dire que je suis arrogant dans l’histoire.

“Sayé, j’ai trouvé le Graal” me disais-je, j’abdique. Mon ambition de développer mes connaissances et d’apprendre allait être comblée. D’autant plus que j’ai l’heureuse opportunité de faire partie des derniers élèves de la formation “Vivre de la bourse” et d’être l’un des pionniers de la formation “EFM – Élèves Futurs Millionnaires”.

Des accrochages dès le démarrage

Je me désengage de la formation “Vivre de la bourse”. Après l’avoir parcouru je pense avoir tout compris, il s’agit simplement d’attendre une configuration optimale de quatre indicateurs techniques sur action. Devenir libre dans cette simplicité me parait impossible, ma soif de connaissance est loin d’être assouvie. Je lui explique être déçu par le contenu et que je veux le remboursement, ce qu’il exécute sans détail et toujours très rapidement.

Concernant la formation Élèves Futurs Millionnaires, je doute. D’abord suite à ma déception précédente, puis par la réglementation européenne qui limite la négociation des ETF. La stratégie qui est avant tout basée sur le long-terme devient impossible au fur et à mesure que nous changeons de courtier pour pouvoir continuer de l’appliquer avec la crainte permanente que tout s’arrête du jour au lendemain.

Pourtant la formation semble intéressante, elle est backtestée “maison” depuis de nombreuses années et est plutôt cohérente lorsque l’on connait un peu mieux la bourse et ses cycles. Même si les performances du passé ne sont pas celles du futur, il y a des raisons d’espérer. D’autant plus qu’il reste possible de réduire le risque et le levier utilisé, il deviendrait donc rare de perdre son capital en entier. Mais ces problématiques d’ETF prennent le pas sur moi, je prends mes distances.

La formation EFM devenue par la suite IFM pour Indicateur Futur Millionnaire n’est plus accessible. Tout est mis à profit de la nouvelle formation “Trader sans Ordi” dont nous parlerons dans les prochains paragraphes. Je vous avoue ne pas comprendre pourquoi une limite est donnée à ces formations. Peut être que Nicolas est tout simplement lassé de cette dernière. L’investissement sur le long-terme est par définition long, rien de très excitant et réactif donc. On peut croire par certains messages sur le groupe facebook qu’il est quelque fois saoulé de répondre, on observe : des commentaires supprimés, un manque de politesse dans ses réponses et un renvoi fréquent aux modules de formation. C’est dommage dans un esprit d’apprentissage, de partage et d’échange.

Mais alors est-il vraiment millionnaire ? Mon avis

Je le pense oui. Nicolas nous présente des relevés d’Interactive Brokers, tout est falsifiable certes, mais j’ai envie de lui faire confiance là dessus d’autant plus que j’ai le même courtier et donc les mêmes relevés.

Nicolas présente à ce jour 2 millions d’euros mais il déclare que son courtier lui prête de l’argent. Des opérations de dépôt/retrait sont également réalisées ce qui me perturbe beaucoup pour suivre la réelle performance.

Quant à savoir si Nicolas a bel et bien gagné cet argent en bourse, nous ne le saurons pas. Lui même assume avoir gagné de l’argent avec ses formations, mais la proportion restera inconnue.

Son “exil” au Brésil

C’est dans la dernière formation “Trader sans Ordi” que nous sommes déçus d’apprendre que Nicolas et sa famille sont partis vivre au Bréxil. Déçu de lui, que je vais ranger dans la partie des formateurs expatriés, et de moi qui n’est pas su voir à temps ses objectifs de défiscalisation.

Car dans l’une de ses formations bonus, il le déclare. Certains pensaient que sa société était basée à Hong Kong[1], mais elle serait en définitive au Belize. J’avais déjà remarqué que son adresse prestigieuse à Paris n’était en réalité qu’un service de domiciliation, dit autrement, une boite aux lettres servant à rassurer.

Rien de condamnable en soi, si ce n’est son éthique qui en prend un coup de mon côté.

Le nouveau bon plan “Trader sans Ordi”

J’espère que vous saurez lire l’ironie dont je fais part dans mon titre d’article. Car cette formation, que je n’ai pas tenté, me semble étrange. A l’heure où l’on souhaite devenir trader/investisseur indépendant ou autonomie, Nicolas nous propose de gagner de l’argent sans rien faire et il s’engage même sur un résultat : 2 000 € par mois dans 6 mois. C’est du jamais vu, il faut être sacrément sur de soi pour proposer deux garanties dont une après 6 mois de bilan (sous condition de déposer un certain capital évidemment).

Au niveau communication moi cela me dérange, beaucoup s’endettent, la majorité perdent de l’argent. Alors oui on reste responsable de ses actes mais faire la promotion d’une méthode miracle pour gagner un salaire confortable devant une piscine c’est à la fois ridicule et dérangeant.

D’autant plus qu’on peut apprendre qu’il s’agit de copy-trading[2], le copy-trading ou “trading social” et majoritairement proposé par des sociétés qui ne sont pas régulées par l’Autorité des Marchés Financiers. Cette même AMF qui nous rappelle dans un communiqué que le copy-trading est une mauvaise idée[3].

Cela ne reste que mon avis

Comme tout le contenu de ce site. Cet article est basé sur mes expériences et mes connaissances. Je ne peux pas vous empêchez de tester et de vous faire votre propre avis le cas échéant.

Je sais que Nicolas a relancé sa formation EFM, en l’appelant AFM et re-backtestant certaines années. Une stratégie a priori qui a pour simple objectif d’augmenter les rendements passés pour faire miroiter de beaux gains (cf. commentaires).

En tout état de cause, si vous cherchez une formation bourse ou trading qui correspond à nos valeurs, c’est assurément ce post qu’il faut suivre : guide des formations bourse et trading 2021.

On y présente Julien Flot ou encore IVT.

En règle générale, les formateurs jouent le jeu du remboursement, ce qui limite le risque.


Références

Par Christopher LFT

Cadre du secteur privé, à l'aise avec les chiffres et investisseur particulier passionné par la finance. Je suis acteur / consommateur du trading francophone depuis plus 5 ans. Devenu autonome, j'ai décidé de vous apporter mon retour d'expérience et ma compréhension des marchés, qui est bien différente de ce que vous propose les vendeurs de rêves.

Voir tous les articles de Christopher LFT.

6 commentaires

  1. J’ai acheté sa formation en 2017, 1000 euro.
    Ce type est impolie, il en a rien à cirer de l’enseignement. Il avait donné accès à un forum de discussion pour suivre ses activités….qui étaient toujours affichées 24h plus tard.
    Transparence : mon oeil!!! Écrire le montant de son portefeuille une fois par mois sur une page blanche en caractère 92, tout le monde peut le faire. On ne voit jamais ses trades sinon que sur un fichier Excel. Ça aussi tout le monde peut faire.

    Lorsqu’il se fait piéger sur ses transactions douteuses en touchant toujours le high d’une chandelle, si on le questionne il s’énerve et menace de vous foutre à la porte de son programme sans remboursement.
    Accès à sa formation pour une durée d’une année : après 6 mois j’ai perdu accès à mes vidéos de formation. Même après plusieurs courriels, pas de réponses.
    Après un an il me propose de payer un tarif mensuel pour avoir à nouveau accès au contenu de formation.
    Disparition de la map!!
    Voilà, tout l’argent qu’il a fait à vendre ses formations, n’auront servi qu’à lui et son exil. Il en a que dalle que tu réussies ou non.

    Mon conseil, tenez-vous très loin!!
    Fake + spam!

  2. Bonjour, je suis totalement en accord avec ce que vous pensez de Nicolas Bazard, moi il me doit la formation vivre de la bourse que j’ai acheté bien cher par erreur, ou plutôt par ce qu’il la mise en avant…J’aurais bien voulu me la faire rembourser…

    Magnum KM

  3. J’ai testé aussi deux formations de Nicolas Bazard, dit Nicolas le Millionaire…
    Au début, il me paraissait honnête.
    Je trouve ça stratégie EFM interessante, et le fais de pouvoir échanger sur un groupe facebook, de pouvoir voir les relevés quotidien de son compte, m’avais vraiment mit en confiance et c’était aussi une clef de la réussite psychologique de ça méthode.
    Personnellement, c’est ça que je pensais avoir acheté…
    Il c’est avéré que ses forums sont une dictature, tout sujets qui risque de froisser la réputation de ces formations, sont supprimés…
    Si on veux continuer à avoir accès à ses relevés, si on veux avoir une confirmation et suivis, résultat de “son indicateur” comme il le promettais dans ça formation, il falloir payer à nouveau, cette fois, un abonnement , car il retire des choses de ça formation initiale.
    Peut être, le fait -il pour pouvoir les vendre une deuxième fois…?

    Pour “trader sans ordinateur”, c’est une catastrophe et on pourrait presque dire que c’est de la publicité mensongère qu’il fait en présentant seulement les captures d’écrans gagnants de ses élèves pour promouvoir ça formation, mais pas ceux qui sont perdant…

    Trader sans ordinateur, TSO, IFM, EFM,AFM, et quelle sera la prochaine? Oubliez tout cela, ne perdez pas votre temps et votre argent!

    Choisissez bien vos formations et bon investissement!

    1. Bonjour,

      J’apporte une précision sur la “nouvelle” formation lancée par Nicolas et son “équipe” : la méthode AFM.
      Cette méthode n’a rien de nouveau. Il s’agit toujours du même principe que EFM ou IFM. Pour avoir regarder de près à son backtest, la seule différence est dans le mode de calcul, dont voici les détails :
      – suppression de l’année 1990 qui était négative (AFM démarre en 1991)
      – calcul de la moyenne des moyennes annuelles au lieu du CAGR sur 30 ans comme c’était le cas avec IFM. (une moyenne des moyennes n’est pas égale au CAGR et ne donne pas le vrai résultat)

      Donc à ne pas souscrire, car il n’y a absolument rien de nouveau si ce n’est que le clients risquent de payer 2 fois pour la même chose.

      1. Merci Fred pour ta précision, je n’ai pas très bien compris comment tu obtiens le mode de calcul pour AFM, peux tu donner plus de détails. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *