3 idées de petits investissements qui rapportent gros ou beaucoup

blank

L’oncle Picsou, le fameux canard radin, a construit sa fortune à partir d’un simple sou fétiche. Certes, c’est de la fiction. Mais cela permet tout de même une réflexion sur un principe important. Parfois, nul besoin de réunir une somme cosmique au moment de placer son argent. Un petit apport peut suffire et se transformer (idéalement) en or. Justement, à travers cet article, je vous propose trois idées de petits investissements qui peuvent rapporter gros. Ou du moins, beaucoup d’argent.

L’aspiration à faire accroître son patrimoine est une quête noble, dans ce monde où l’inflation gronde sans cesse. Cependant, dénicher les opportunités d’investissement, alliant une rentabilité significative et des risques maîtrisés… n’a rien d’une promenade de santé.

Je n’ai pas la prétention de détenir la solution absolue. D’ailleurs, soyons clairs : elle n’existe pas. Les compétences d’une personne, l’évolution des tendances, la chance aussi parfois… ont autant de paramètres à considérer.

À travers cet article toutefois, je vous propose de mettre en valeur trois pistes d’investissement prometteuses. Trois leviers qui ont fait leurs preuves. Et qui pourraient vous aider à sortir de la « rat race », comme le dit l’expression.

J’évoquerai également les pièges à éviter, mettant en lumière certaines propositions alléchantes qui s’avèrent (trop) souvent être des arnaques. Quoi qu’il en soit, vous l’aurez compris, je me focalise sur la recherche d’une base simple. Cette lecture, comme toutes celles que je publie sur mon blog en général, s’adresse à tout le monde. Et particulièrement à celles/ceux qui veulent mettre toutes les chances de leur côté.

La Bourse à long terme : la stratégie DCA


La Bourse ne fonctionne pas comme la loterie, même si le hasard (ou en tout cas l’aléatoire, l’imprévisible) joue un rôle incontestable. Il ne faut pas espérer le gros lot immédiat. Un placement ne va pas se transformer en une rivière de diamants miraculeusement.

Le potentiel des rendements élevés sur le long terme reste, néanmoins, une perspective alléchante et engageante pour les investisseurs patients. Ceux qui ambitionnent une « récompense » à retardement. Quitte à laisser du temps au temps, comme on dit.

À ce propos, connaissez-vous la très intéressante méthode DCA ? Derrière cet acronyme, on retrouve l’expresion « investissement par moyenne de coût en dollar ». Elle consiste à réduire les risques directement liés à la volatilité des marchés.

Vous investissez un montant fixe dans un actif précis, à intervalles réguliers. Et ce, attention, indépendamment de son prix.

Cela vous semble… illogique ? Trop impétueux ? Pourtant, l’avantage est double. Non seulement cette approche discipline l’investisseur… mais elle lisse aussi le coût d’achat des actions sur le temps, réduisant ainsi l’impact de la volatilité.

Warren Buffett, l’un des investisseurs les plus prospères de l’histoire, est souvent cité comme un exemple dans ce segment. Il est connu pour son approche à long terme et sa stratégie d’investissement sélective. En adoptant une vision à long terme, les petits investisseurs peuvent bâtir progressivement un portefeuille substantiel, comme l’a fait ce magnat de la finance.

La stratégie DCA : facile… non ?


Si vous me lisez régulièrement, vous le savez : je n’ai pas l’habitude de laisser miroiter des tactiques magiques.

En l’occurrence, si concept du DCA est simple, réussir à mettre en œuvre cette stratégie de manière efficace nécessaire une compréhension des marchés financiers. Une vraie régularité.

Par exemple, il faut rester investi pendant les périodes de baisse du marché pour que la stratégie se révèle véritablement efficace. Cela qui peut s’avérer psychologiquement difficile pour certains investisseurs. Oui, je le dis souvent : les caprices de notre esprit comptent parmi les variables en jeu.

De plus, pour maximiser les avantages de DCA, il est crucial de choisir soigneusement les actifs dans lesquels investir. Tous ne sont pas éligibles – du moins, pas via le même modèle stratégique.

Pour résumer, la méthode DCA n’est pas à ignorer. Elle peut, selon les situations, se révéler fructueuse. Il s’agit d’investir peu, mais d’investir bien. Sans se laisser perturber par les alarmistes et les sensationnalistes.

Les cryptomonnaies : haute volatilité et gains rapides (prudence tout de même)

L’investissement dans les cryptomonnaie apparaît à l’autre bout du spectre. Cette deuxième technique, beaucoup plus frontale, se veut très différente de la précédente.

Caractérisées par leur volatilité extrême, lescryptos offrent des opportunités de gains rapides. Avec un revers de la médaille : le risque s’en trouve tout aussi élevé.

Les histoires de fortunes réalisées du jour au lendemain grâce au bitcoin et à ses petits camarades sont légion… mais je vais être clair. Elles ne doivent pas faire oublier le nombre tout aussi impressionnant de pertes catastrophiques déjà essuyées.

Les investisseurs désireux de s’aventurer dans les cryptomonnaies doivent ainsi procéder avec prudence. Se doter de connaissances approfondies à propos de cette monnaie dématérialisée.

Pour performer (ou plutôt mettre toutes les chances de votre côté), je vous conseiller de n’allouer qu’une portion limitée de votre portefeuille à ces actifs. L’éducation et la discipline sont cruciales pour naviguer en ces eaux troubles. Gardez le cap, préparez votre résilience en cas de tempête.  

Cryptos : peut-on vraiment partir de « peu » ?

Je ne dis pas de « rien », car les brokers sont rarement aussi généreux 😊. Cela dit oui, techniquement, il est possible de partir de très peu et de réaliser des gains significatifs dans le domaine des cryptomonnaies. Cela s’est vu à plusieurs reprises au cours de l’histoire relativement brève mais sensiblement volatile de ces devises digitales.

En fait, certaines cryptomonnaies ont montré un potentiel de croissance exponentiel sur de courtes périodes. Les investisseurs qui ont identifié et investi dans ces actifs suffisamment tôt ont parfois vu leur placement initial se multiplier de façon significative.

Parmi les illustrations concrètes du succès potentiel dans l’investissement en cryptomonnaies, on peut mentionner l’histoire du jeune et vaillant Kristoffer Koch, un étudiant norvégien. En 2009, Koch avait acheté 5 000 bitcoins pour environ 27 dollars (ou 150 couronnes norvégiennes), dans le cadre de sa thèse sur le chiffrement. À cette époque, le Bitcoin était une nouveauté, une curiosité. Il ne valait qu’une fraction de centime par unité.

Dès lors, Koch avait oublié cet achat jusqu’en 2013. C’est la couverture médiatique croissante autour du Bitcoin qui lui a rappelé son investissement. À son grand étonnement, lorsque ce veinard a vérifié son pécule… il a découvert que ses maigres placements représentaient désormais 886 000 dollars.

Enchanté par cette trouvaille inattendue, Koch a vendu une partie de ses bitcoins pour acheter un appartement à Oslo. Tout cela est devenu une anecdote connue, populaire, souvent citée pour illustrer le potentiel de gains astronomiques dans les cryptomonnaies, même à partir d’investissements initiaux minimes.

J’en arrive à mon dernier conseil, d’une nature singulière. La technique pourrait se révéler prospère.

Investir dans un parking, une cave, un box… une idée simple, mais efficace

Les solutions d’investissement alternatives, telles que l’achat et la location de parkings, caves, ou box en centre-ville, représentent une niche intéressante. Et relativement sous-estimée.

En effet, il s’agit bel et bien d’actifs, mais ils se trouvent souvent négligés au profit d’investissements plus traditionnels. Pourquoi ne pas leur donner une chance ?

Ils offrent un mariage intéressant entre une relative facilité d’engagement (les sommes à investir restent raisonnables) et de rendements potentiels élevés, surtout dans les zones urbaines où la moindre parcelle se veut précieuse.

Ces types d’investissements ont de quoi attirer votre attention pour plusieurs raisons. Ils s’accompagnent d’une certaine simplicité sur le plan de la gestion. Aussi, la demande est constante. Il n’y a pas d’effets « de mode » susceptible de compromettre vos chances.

Par là-même, ces placements offrent une forme de protection contre l’inflation. Ils laissent envisager des revenus locatifs stables, ce qui en fait une addition judicieuse à votre fameux portefeuille diversifié 😉.

C’est trop beau pour être vrai ? Alors c’est probablement faux…

Cette dernière partie ne concerne aucune des trois idées livrées jusqu’ici… ou plutôt chacune d’entre elles. Car la nature humaine n’a pas que des bons côtés. Certains petits malins nous le rappellent amèrement.

Si vous êtes en quête de rendements élevés, restez tout de même vigilant(e) face aux propositions d’investissement trop alléchantes. Trop… rassurantes. Des modules comme “Bitcoin Trader”, dont les robots de trading induiraient des retours mensuels de 20% cachent souvent des arnaques.

On dit qu’il faut tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler. Réfléchissez donc sept fois avant de sortir votre carte bancaire pour débloquer une technique prétendument « imbattable ».

Si l’occasion paraît trop belle, relevant davantage du fantasme que du réalisme, fuyez. La prudence et une recherche approfondie, éclairée, sont de bien meilleures alliées au moment d’identifier les opportunités légitimes.

Investir peu, gagner beaucoup : il ne reste plus qu’à compter sur… vous !

En somme, oui, les petits investissements peuvent rapporter gros.

C’est un fait. C’est prouvé. Nul besoin de tergiverser. Mais c’est à condition de choisir la bonne stratégie et d’adopter une approche soignée.

Que ce soit par le biais d’investissements réguliers en bourse, en explorant prudemment dans le monde des cryptomonnaies ou en titillant les options alternatives comme les parkings et les box, il existe de nombreuses façons de faire fructifier son patrimoine.

Cependant, personne ne pourra jamais rien vous garantir. Ni moi. Ni les médias. Ni les influenceurs de tous crins. Les fameux « concours de circonstances » ont plus de poids qu’on ne l’imagine. Avant de vous tourner vers un ou plusieurs des leviers susmentionnés, interrogez-vous sur votre profil d’investisseur. Sur votre tolérance au risque (plus précisément… à la perte !).

Les plus impétueux adoreront donner une chance au Bitcoin et à ses équivalents. Ils y verront l’occasion d’embrasser la modernité, l’aventure du dématérialisé, quitte à essuyer quelques revers dans la foulée. Les amateurs de méthodes à l’ancienne favoriseront la location des box et garages, qui n’a pas vraiment d’âge. Quant à ceux du « milieu », ils la joueront comme Buffett, privilégiant la sérénité au frénétisme risqué.

Alors, quel sera votre manière de fonctionner ? N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cet article. Vous êtes d’accord avec mes recommandations ? Vous avez des bémols à apporter ? Tant que c’est constructif, j’accueille vos retours volontiers !

Total
0
Partages
Articles similaires
comment devenir riche en France
Lire l'article

Comment devenir riche en France ? voici les bonnes pratiques

Je ne peux pas vous garantir de devenir riche. Cela dit, les idées qui suivent peuvent déjà constituer les bases d'un plan méticuleux vous permettant d'atteindre la liberté financière.