Comment diversifier ses placements grâce aux SCPI ?

SCPI

La diversification des placements fait partie des objectifs principaux d’un investisseur. Vouloir tout miser sur un seul et même levier comporte des risques trop importants.

Parmi les possibilités qui s’offrent alors à lui, on compte alors l’investissement immobilier. Mais tout le monde n’a pas le temps ou les moyens de devenir propriétaire foncier à part entière. Il existe une alternative très populaire en France : les SCPI. Autrement dit, les sociétés privées de gestion immobilière.

Vous vous demandez comment cela fonctionne ? Nous avons justement préparé quelques explications à ce propos. Découvrez comment les SCPI contribuent à enrichir sa stratégie de placement et optimiser ses chances de faire fructifier son patrimoine.

Une définition simple mais précise de la SCPI

Commençons par expliquer ce qu’est une SCPI.

Ce sigle désigne des produits financiers spécifiques, parcellaires,en lien avec le domaine de l’immobilier locatif. Ils assurent une certaine démocratisation des placements fonciers. En effet, lorsque vous investissez dans une SCPI, vous n’êtes pas juridiquement considéré comme propriétaire de l’immeuble, de la maison, du site industriel, etc. concerné(e).

Vous faites l’acquisition de parts, qui laissent envisager un rendement. Le rendement se détermine à partir de plusieurs facteurs. Le montant des loyers perçus, bien sûr, mais aussi l’état des marchés financiers, les conditions prévues à la signature du contrat

Les possibilités sont nombreuses. Il y a des risques à considérer, tout comme des bénéfices potentiels qui font tout le sel de ces opérations financières.

On peut dire que la SCPI est une voie de diversification des placements en soi (parmi les diverses pistes : achats d’action, des comptes d’épargne, etc.) et qu’au sein-même de son système, elle permet d’autres variations.

Cela vous paraît un peu flou ? Voici quelques explications…

Sociétés civiles de placement immobilier : une nébuleuse de variations à envisager

Il suffit de naviguer sur les plateformes spécialisées pour s’en rendre compte. L’éventail des SCPI disponibles en France est très large.

En tant qu’investisseur, il convient de choisir le(s) SCPI correspondant le mieux à votre profil. Certaines se veulent plus stables que d’autres. Elles laissent augurer des profits modestes, mais, par là-même, supposent des risques raisonnables.

Le meilleur moyen de saisir cette diversité est de donner quelques exemples de types de SCPI :

  • La SCPI de rendement donne lieu à des revenus locatifs en achetant une ou plusieurs parts d’un bien foncier déterminé. Les différents investisseurs n’ont pas de rôle à jouer en ce qui concerne l’administration des bâtiments, résidences, etc. C’est une des déclinaisons les plus classiques.
  • La SCPI de bureau se concentre sur le secteur tertiaire, comme son nom l’indique. Elle entretien un lien naturel avec les locaux professionnels. On observe un fort taux de capitalisation dans ce secteur. En effet, même s’il faut se méfier des fluctuations, la dynamique locative est très régulièrement renouvelée.
  • La SCPI de commerce se focalise sur les établissements marchands, tels que les centres commerciaux ou les enseignes privées. Il est rare qu’un débutant commence par investir dans ce type de produit. En effet, les faillites, les liquidations – de manière générale le jeu de l’offre et la demande viennent impacter sensiblement les bénéfices perçus.

On peut également citer les sociétés civiles de placement immobilier dites « fiscales ». Elles visent un allègement de l’impôt, accordé par l’État dans le but d’encourager l’investissement dans le neuf. Mais aussi les SCPI de valorisation, qui mettent les plus-values en premier plan.

Face à toutes ces variantes, vous pourriez ressentir une certaine confusion. Alors, comment optimiser la diversification de ses placements en SCPI ?

Placements en SCPI : il n’y a pas de formule magique, mais…

Si vous cherchez la solution parfaite pour investir et acheter en SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), sachez… qu’elle n’existe pas. Tout produit financier suppose, bien qu’à des échelles différentes, une prise de risque.

Pour autant, il y a quelques pièges à éviter.

  • Vouloir tout gérer par soi-même se révèle parfois contre-productif. Songez à solliciter les services d’une conseillère ou d’un conseiller en placement.
  • La diversification fait partie des clés de votre réussite, certes. Mais il est inutile de trop faire varier vos actifs. Il est rare qu’un investisseur se tourne vers tous les types de SCPI. Cela peut provoquer une confusion, et brouiller vos objectifs de rendement.
  • N’oubliez pas de diversifier votre portefeuille au sens plus large. En ne comptant que sur les marchés immobiliers, on s’expose à une dépendance caractérisée. S’intéresser aux matières premières, aux startups, à l’art… les alternatives sont vraiment nombreuses.
  • Évitez de « foncer tête baissée » dans telle ou telle offre. Chaque organisme bancaire tentera de valoriser sa formule. Et c’est bien normal. Mais un comparatif vous permet d’avoir une vision globale des opportunités. En termes d’optimisation fiscale, par exemple, quelques subtilités viennent faire la différence.
  • L’impatience dessert l’efficacité de vos investissements. Si vous ne récoltez pas (encore) les fruits de vos placements, ne prenez pas de décision trop hâtive. Un retournement positif reste tout à fait possible. À contrario, si vous sentez que le vent souffle depuis trop longtemps dans la mauvaise direction, envisagez de limiter les dégâts.

Diversifier ses placements financiers à l’aide des SCPI : quelle sera votre stratégie ?

Nous espérons que ce billet vous aura permis de réaliser (ou de redécouvrir) à quel point les SCPI forment des leviers d’investissement aussi riches que complexes.

L’idéal est de trouver un bon équilibre, de distribuer correctement ses placements afin d’en profiter sans prendre trop de risques.

En parcourant le web, vous trouverez beaucoup d’avis, de comparatifs, de classements… Avec ou sans l’aide d’un spécialiste, il s’agit alors d’établir votre propre stratégie, déterminée par rapport à vos moyens et à vos objectifs financiers.

N’oubliez pas de garder un œil sur votre budget, et de consulter des sources diverses. Vous n’allez pas forcément devenir richissime grâce aux SCPI, mais elles donnent lieu à un complément de revenu non-négligeable lorsqu’on sait prendre le rythme. Nous vous souhaitons, quoi qu’il en soit de réaliser des profits grâce à ces produits financiers !

Total
0
Partages
Articles similaires
blank
Lire l'article

Le top 10 des actions à fort potentiel 2024

Certains secteurs de l’économie ont retrouvé leur santé après un début de décennie très mouvementé. D’autres subissent les…
blank
Lire l'article

Yomi Denzel : est-ce une arnaque ? 

Ce n’est pas la première fois que j’évoque Yomi Denzel. Et pour cause : Mon article “Yomi Denzel, sa…