Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

CAC 40 : Quelles sont les valeurs défensives ?

blank

En Bourse, on distingue les valeurs offensives des valeurs défensives. Connaître ces notions permet de mieux spéculer en trading (surtout en période de marché baissier).

À travers ce billet, vous allez découvrir une sélection des valeurs défensives, justement, parmi les actions du CAC 40 et cet été 2022. Pour ceux qui auraient oublié ce que signifie ce terme, pas de panique : nous avons prévu une piqûre de rappel.

Ces quelques lignes sont, quoi qu’il en soit, l’occasion de s’interroger sur l’évolution des cours en situation de crise. Comprendre les fluctuations (sans jamais pouvoir totalement les anticiper) est primordial.

Car même si certains phénomènes nous échappent, l’histoire a tendance à se répéter…

Les valeurs défensives et offensives : c’est quoi ?

Toute bonne formation trading permet à ses élèves de le savoir…

… bien spéculer, c’est trouver un équilibre entre le risque et la sécurité. Et justement, les notions de valeurs défensives et offensives ont un lien avec cette dichotomie.

Soyons plus clairs :

  • Quand on parle de « valeurs offensives », on pense aux actions plus volatiles. Celles-ci sont les premières à souffrir d’un krach boursier. Elles présentent un risque plus important donc, eu égard à leur instabilité.

    Mais elles s’avèrent également plus intéressantes en termes de bénéfices. Sujettes à d’importantes fluctuations, elles laissent espérer des gains rapides… à condition de s’avoir s’arrêter au bon moment, évidemment.
  • Les « valeurs défensives », quant à elles, se veulent plus rassurantes. On remarque que les actions relatives se rattachent souvent aux biens de premières nécessité. Elles ne sont pas totalement à l’épreuve des balles… mais elles se trouvent bien moins exposées.

Dans la catégorie des valeurs défensives, on retrouve typiquement Sanofi. Il s’agit d’une entreprise française se consacrant à la production pharmaceutique. Et si son retard concernant les vaccins en a fait sourire plus d’un, elle reste une valeur sûre. Les très nombreux médicaments distribués chaque année en font une référence française dans le domaine de la santé.

Au demeurant, Sanofi fait partie de l’élite du CAC40. Et bien sûr, ce n’est pas la seule valeur défensive du fameux indice boursier lié à la Bourse de Paris.

Voici quelques autres exemples qu’il est important de connaître pour établir de bonnes stratégies…

Les valeurs défensives du CAC40 : quelques exemples précieux

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les compagnies produisant ou distribuant des biens de premières nécessité émettent souvent des actions à valeur défensive.

En macroéconomie, le concept est assez connu. Même dans les moments les plus sombres de l’histoire boursière, il y a toujours des irréductibles.

À notre époque, les géants comme Carrefour ont la réputation d’être très stables et de ne pas réagir très fortement aux crises. En effet, le secteur de l’agroalimentaire suppose de très rares et négligeables tribulations. Même au plus fort de la crise du COVID19, la fréquentation des supermarchés restait stable.

Et si l’on jette un œil du côté des rayons, le constat est le même. La fameuse marque de produits laitiers DANONE émet des actions à valeur défensive.

On peut en dire autant pour EDF. Le fournisseur de gaz et d’électricité affiche une vraie stabilité boursière. Les mesures gouvernementales empêchent des variations trop importantes. Quoi qu’il arrive, le chauffage et la lumière font partie des besoins primordiaux.

En revanche, RENAULT, par exemple, est dans une autre configuration. Son sort sur les marchés financiers dépend plus étroitement des crises économiques. Il suffit d’avoir une approche pragmatique pour le comprendre. Lors d’une pandémie ou d’une guerre, ne peut-on pas craindre que les foyers se montrent réticents à l’acquisition d’une nouvelle voiture ?

Mais il y a plus intéressant encore. Certaines grandes figures du CAC40 profitent des situations exceptionnelles pour gagner de la valeur en Bourse.

Ces entreprises qui se démarquent en temps de crise : l’exemple d’Orange et de Bouygues

Si l’on revient encore une fois à début 2020 et au confinement, certains services ont été touchés de plein fouet. Les compagnies aériennes ont essuyé des revers monumentaux.

Les compagnies de téléphonie, en revanche, ont su tirer leur épingle du jeu. Sachant qu’elles offrent toutes des forfaits Internet, la période était propice !

En l’occurrence donc, Orange et Bouygues font partie des élites du CAC40. Et elles ont su se démarquer en tant qu’action à valeur défensive

… tout en s’avérant intéressante pour les investisseurs. Attention, ce genre d’heureuse coïncidence n’est pas fréquent. Pour vraiment sentir une différence, mieux vaut généralement se tourner vers les valeurs offensives. Mais rien ne vous empêche, et nous vous le conseillons d’ailleurs, de combiner les deux approches.

Diversifier son portefeuille, ce n’est pas uniquement diversifier ses actions et ses obligations. C’est aussi adopter plusieurs démarches et approches, en fonction de la conjoncture. Osciller entre la sécurisation (le défensif, donc) et la prise de risque (l’offensif).

Il est à noter que certaines actions du CAC 40 ne sont pas enfermées dans une catégorie ou dans l’autre. L’action Michelin, par exemple, a souvent changé de statut, d’après les analystes. Seule une analyse fine de la situation permet de sentir ce genre de situations. Et comme toujours quand il est question de la Bourse, ce n’est pas une science exacte.

Les valeurs défensives du CAC40 : ce qu’il faut retenir

Nous avons donné quelques exemples de valeurs défensives parmi les actions du CAC40 : Carrefour, Bouygues, EDF…

Elles affichent toutes une volatilité très relative et, dans certains cas, peuvent aller à contre-courant des autres compagnies en termes de performances boursières.

Pour repérer les autres actions de la même catégorie, nous vous invitons à consulter les taux de variation. Fin juin 2022, typiquement, le cours de RENAULT a bondi de 6,5% dans un laps de temps très court. Dans ces conditions, il est difficile de considérer son action comme affichant une valeur défensive !

En revanche, l’action Carrefour n’accuse que des petites tribulations, dépassant rarement les +/- 1%.

C’est maintenant à vous d’élaborer un plan d’action grâce à ces informations. Il est à noter que rien n’est immuable dans le domaine. Même Carrefour pourrait perdre son statut de compagne inébranlable ; en cas de scandale sanitaire, par exemple. Restez donc prudent(e) !  

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.