Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

Qu’est-ce qu’une plateforme de trading CFD ?

blank

Le jargon du trading est parfois complexe. Les abréviations et acronymes se multiplient, ainsi il est facile de s’y perdre. À travers cet article, nous allons nous concentrer sur un terme en particulier : le trading CFD.

Qu’est-ce qui se cache derrière ces trois lettres spécifiques ? Quel phénomène désignent-elles ? Vous allez le constater : connaître ce genre de détails permet de mieux cerner les enjeux de la spéculation.

Avant d’investir ou de prendre des positions, mieux vaut connaître quelques principes essentiels. Et le « CFD » en fait partie.

Mais brisons le suspens : voici une définition, et quelques explications précieuses. Cela nous permettra, naturellement, de faire la lumière sur ce qu’est une plate-forme CFD.

Le trading CFD : qu’est-ce que ça veut dire ?

L’acronyme CFD sert à simplifier l’expression : « contrats pour la différence ». Pour bien comprendre cette désignation, il faut remonter à l’origine du trading et à sa nature.

Cette pratique, basée sur la spéculation, s’est largement démocratisée avec l’avènement d’internet. Sa version la plus ancienne remonte aux criées de la Bourse, et aux « paris » qui en découlaient. Désormais, ces mêmes « paris » se font en ligne aux travers de contrats copiés.

Il s’agit de prédire (ou du moins, d’essayer…) les variations sur les marchés. D’apprécier, au sens neutre du terme, les fluctuations boursières. Par exemple : face à la crise énergétique, le cours de l’action Total va-t-il connaître une hausse ou une baisse ? La récente plongée des grands cryptos laisse-t-elle envisager un retournement ?

Autant de questions que l’on peut se poser… sans être détenteur de titres. C’est un peu comme lorsqu’on parie sur un cheval à l’hippodrome. La plupart des joueurs n’ont jamais possédé un destrier de leur vie. Mais ils spéculent sur la victoire, le classement de telle ou telle bête.

Et c’est, en somme, ce que les contrats pour la différence proposent. Il vous manque encore quelques pièces du puzzle ? Nous avons tout prévu…

Les plateformes de trading CFD : des intermédiaires dans la dynamique de spéculation

Si l’on reprend notre exemple des courses hippiques, on sait qu’il y a toujours un intermédiaire entre le parieur et le mécanisme de spéculation. Autrefois, quelques individus profitaient de la fièvre des joueurs pour s’enrichir.

Mais les dérives sont très nombreuses dans ce cas. Ce sont donc des organismes régulateurs (la Française des jeux, en l’occurrence) qui sont à même de gérer les paris. Cela s’étend évidemment aux gains, aux pertes, aux éventuelles limites fixées par le joueur…

Une plateforme de trading CFD joue un rôle similaire. Elle prend en charge la sécurisation des transactions. Il en existe plusieurs : Libertex, Etoro, Capital.com, Axi, et bien plus encore… Retrouvez un avis sur Libertex pour en savoir plus sur la plateforme.

C’est en fait ce qu’on appelle un broker. Ce terme anglais remonte justement aux jeux d’argent. C’est une entité tampon, régulatrice, et donc indispensable.

Cela nous mène à une notion essentielle : trader et investir ont d’évidentes similitudes. Cependant, ce n’est pas la même chose. Voilà pourquoi !

Acheter des actions et spéculer : deux initiatives qui se ressemblent… jusqu’à un certain point

Vous pouvez décider, dès maintenant, d’acheter des actions. Il faudra alors vous mettre en lien avec un organisme bancaire, intégré au marché régulé. Ils sont classiques et connus, Boursorama, Interactive Brokers ou encore Freedom24. Votre interlocuteur – virtuel ou humain – saura vous renseigner sur les possibilités.

Cette transaction fait de vous… un actionnaire. Vous engagez alors une partie de votre capital dans celui de l’entreprise. Dès lors, votre fructification financière dépend de son « sort » économique.

On trouve des similitudes avec le trading dans le sens où l’on risque une somme en espérant faire du bénéfice. Les deux activités sont en outre en lien avec l’état des marchés.

Mais votre implication au moment de spéculer sur une plateforme CFD ou d’acheter des actions est très différente.

Dans le premier cas, vous disposez du même recul que la personne assistant aux courses hippiques. Celle qui va se renseigner sur l’état d’une monture, ses succès précédents, ses chances de l’emporter… La société de courtage ne fait QUE de vous proposer des produits dérivés dont les cours de bourse sont censés être les plus semblables possibles des cours réels. Vous spéculez sur une courbe en reproduction, Vous ne détenez rien.

Dans le deuxième, vous avez directement investi dans la bête. Ce qui se fait, d’ailleurs, dans le milieu des courses. Son destin et le vôtre, si l’on ose l’expression, sont liés. Et les conséquences sont plus ou moins graves selon la somme mise en jeu.

Alors, quelle est la meilleure solution ? Faut-il plutôt se tourner vers les plateformes CFD… ou investir plus concrètement ?

Les plateformes CFD ou les marchés régulés : comment gagner de l’argent ?

Vous vous en doutez : il n’y a pas de formule magique.

  • Les sites dédiés au CFD permettent de parier sur la différence. C’est ça, le fameux « contrat » qu’il y a dans le nom. Les choses se font beaucoup plus rapidement, et vous jouez un rôle passif dans la mécanique. Vos gains ou vos pertes se calculent uniquement sur le décalage entre votre position et la réalité sur les marchés au temps (t).

    C’est ensuite à vous de savoir vous arrêter? un art que l’on n’a jamais complètement fini de maîtriser.
  • L’investissement classique, celui consistant à acheter des actions, est finalement plus « concret ». Il établit un rôle direct (même si modéré dans de nombreux cas) entre vous et l’entreprise, le service, parfois le projet dans lequel vous investissez. Il ne vous empêche pas de spéculer par ailleurs.

L’un des deux modèles ne « gagne » pas forcément par rapport à l’autre. De nombreux paramètres et critères sont à considérer. La conjoncture, votre aisance dans le domaine analytique, vos objectifs, votre capital tout simplement… font partie des facteurs déterminants.

Il y a quoiqu’il en soit un précieux conseil que l’on vous donne en conclusion. Pour ne pas se ruiner, idéalement pour gagner de l’argent, c’est l’équilibre et la diversification qu’il convient de viser.

Autrement dit, mieux vaut répartir ses investissements que de tout miser sur une seule entité. Le conseil vaut pour la distinction plate-forme CFD/investissement sur les marchés régulés. Pourquoi ne pas donner sa chance, selon une distribution réfléchie, aux deux alternatives ?

Il est toujours plus facile de rester rentable lorsqu’on diversifie ses angles d’attaque. De même, apprendre à battre en retraite de temps en temps, quand la situation est trop tendue, est essentiel.

Nous espérons que ces quelques astuces vous auront aidé à comprendre la différence… et à faire fructifier votre capital dans les semaines, mois et années à venir !

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.