Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

Yomi Denzel, sa formation, ses avis. On fait le point pour vous.

Beaucoup oublient qu’il s’est fait connaitre par le premier grand concours francophone instagram en 2020, 700K participants ET 1 gagnant encore en proie aux critiques…
blank

Ventes totales, 14 177,01 €.  Ventes totales, 41 395,69 €. Ventes totales, 103 485,77 €…

“Il y a moins de 6 mois, j’étais serveur … Aujourd’hui, j’ai généré dans les environs de 250 000 $ de chiffre d’affaires … ”

“Avant de commencer le “drop”, je faisais de la musique, et j’avais un peu du mal financièrement, … J’ai trouvé la formation de Yomi et puis j’ai suivi étape par étape ce qui est dit dans la formation et là en seulement le premier mois … Plus de 100K de chiffre d’affaires … ”

Des chiffres d’affaires à 6 unités, des graphiques, des captures d’écran aux résultats impressionnants, des vidéos de membres qui ont changé de vie en quelques mois … Sur le site internet de Yomi Denzel, les témoignages de clients satisfaits sont innombrables.

Suivre son programme, être coaché par ce jeune entrepreneur talentueux, c’est, a priori, l’assurance de devenir indépendant financièrement grâce au dropshipping, voire de devenir millionnaire.

Bien sûr, les internautes les plus sceptiques chercheront à en savoir plus avant d’investir près de 1 500 € dans la formation de l’infopreneur suisse.

Trouver des avis négatifs pour se forger une réelle opinion avant de passer à l’action. Une quête difficile les attend…

Une réussite qui intrigue, surtout dans un “business” où le taux d’échec est particulièrement élevé (90%).

Tout a l’air si simple… Peut-être trop simple…

Néanmoins, une certitude, Yomi Denzel est un as du marketing. Il sait parfaitement jouer sur les émotions de sa cible pour les amener à découvrir son univers, pour les convertir en fans et pour les inciter petit à petit à acheter sa formation.

Si vous êtes tenté par l’aventure dropshipping ou plutôt e-commerce, pour être plus crédible en 2021, nous exposons dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur Yomi Denzel, ses méthodes commerciales et sa formation et explorons quelques pistes alternatives.

Ce que vous êtes sur le point d’apprendre :

  • Qui est Yomi Denzel ? (et quelle est sa principale force le dropshipping ou plutôt le marketing)
  • Pourquoi on vous ment sur les possibilités qu’offrent le dropshipping (et le e-commerce).
  • Arnaque, Fake, avis : pourquoi on vous mène en bateau sur sa formation.

Qui est-il ?

Devenir multimillionnaire, sans apport et en partant de rien. Voilà l’histoire de Yomi Denzel, un self-made-man suisse aux origines modestes passé d’étudiant sans ressource à entrepreneur à succès grâce au dropshipping.

Ses succès médiatique et économique sont basés sur une stratégie marketing très simple, une habileté à répondre aux besoins et une capacité à faire preuve d’empathie avec sa cible.

La cible de Yomi Denzel : les jeunes qui lui ressemblent.

Les jeunes défavorisés sans aucune opportunité ni désir de s’inscrire dans un cursus  professionnel classique.

Par contre, ces jeunes possèdent une ambition. Devenir multimillionnaire grâce à des revenus passifs et vivre des expériences uniques, une vie idyllique, comme ces entrepreneurs qui affichent leur réussite sur YouTube et Instagram (villa, jet privé, voitures de sport…).

Yomi Denzel exploite parfaitement cette frustration et ce manque d’estime de soi. Dans la société “3.0”, pour être un “winner”, il faut avoir de l’argent.

Une situation que l’on retrouve dans l’univers du trading que l’on aborde plus particulièrement sur lesformationstrading.fr, si la thématique d’origine semble ici changer, nous avons pourtant de grosse similitude :

  • Le développement d’un site internet demande des compétences marketing, SEA et SEO qui respectent des codes et est sujet à l’ultra concurrence d’internet (tout comme le développement d’une boutique en ligne).
  • Les vendeurs de formation les plus performants développent des techniques marketing et sont par nature des influenceurs.

Le storytelling et l’identification : les clés de sa stratégie marketing.

Yomi Denzel se sert de sa propre histoire pour convaincre sa cible d’acquérir sa formation.

Une histoire semblable à une quête, une idée forte du storytelling. Un excellent moyen de capter l’attention.

Un héros (Yomi Denzel puis ses clients) à la poursuite d’un rêve (devenir indépendant financièrement, voire millionnaire avec des revenus passifs) et un chemin semé d’embûches pour l’atteindre. Grâce aux rencontres et à une volonté à toute épreuve, le héros parvient à ses fins.

Yomi Denzel utilise parfaitement l’arc narratif pour créer un lien émotionnel avec sa cible et faciliter l’identification. Identification nécessaire pour passer à l’achat.

Il propose tout simplement à ses prospects de les accompagner pour atteindre leurs objectifs et pour revivre sa quête, l’aventure qui l’a mené au succès (résultat recherché par sa cible). Sa réussite apporte une légitimité et suscite un sentiment de confiance indispensable pour passer à l’action :

“Je l’ai fait alors pourquoi pas vous. Ne vous inquiétez pas, je vais vous aider. Je sais comment faire pour réussir”.

Bien évidemment, cette expérience personnelle pèse dans la décision d’achat. Néanmoins, certains prospects peuvent demeurer sceptiques. Pour les rassurer et les pousser à agir, il publie sur son site Internet des témoignages clients et des articles de presse (de médias renommés comme Forbes ou le Figaro qu’il a pourtant payé…) qui relatent son aventure.Un nouveau gage (illusoire) de confiance, un argument d’autorité important pourtant efficace.

Mais Yomi Denzel ne s’arrête pas là. Pour obtenir l’adhésion totale de sa cible et faciliter la visualisation d’un succès, il utilise des codes et des méthodes marketing provenant d’univers extérieurs au dropshipping et à l’entreprenariat.

Une stratégie gagnante qui lui permet de se démarquer des autres infopreneurs qui proposent des formations similaires.

De la surenchère permanente aux petits engagements.

Comme dans les clips de rap, Yomi Denzel (patronyme aux accents Hip Hop) met sa vie en scène.

Présentation de sa villa démesurée, anniversaire sur un yatch entouré de jolies femmes, dons de valeurs inestimables à des amis ou à des personnes en difficulté, concours pour gagner une montre “Rolex”… Sur sa chaîne YouTube et Instagram, l’entrepreneur évolue dans une vie de luxe et démontre sa générosité.

Une stratégie (à la limite de la manipulation et de l’exagération) qui ne doit rien au hasard. Cette vie, c’est celle dont rêve sa cible.

Grâce aux réseaux sociaux, il éveille l’attention et permet à des potentiels clients de découvrir son univers. C’est la première étape d’une stratégie marketing beaucoup plus classique. Son objectif : vendre des formations en e-commerce.

Les réseaux sociaux sont une clé de contact pour inciter à passer à l’action. Mais la proposition directe d’une formation à près de 1 500 euros constituerait un frein avec un risque de perte définitive de prospects.

Yomi Denzel encourage donc ses potentiels clients à réaliser de “petites” actions gratuites sans aucun engagement. Appel à liker ses posts, invitation à partager ses publications, téléchargement d’une formation gratuite… Les prospects ne s’engagent pas financièrement et participent volontiers.

Par contre, ils communiquent des informations essentielles : des informations de contact (e-mail…).

Une stratégie d’acquisition qui permet à Yomi Denzel :

  • de détailler sa formation payante ;
  • de promouvoir son produit et sa méthode ;
  • et au final, d’inciter à l’achat un prospect de plus en plus rassuré et sensible aux messages de l’entrepreneur.

L’acquisition de clients, une force, une expertise nécessaire pour assurer la pérennité de son business.

Et oui, contrairement à “ses collègues”, Yomi Denzel ne vend qu’une seule et unique formation.

Sans client, son business s’arrête… Mais d’autres menaces pèsent sur le dropshipping, ce pourquoi nous avons pu remarqué un virage très rapide vers le e-commerce sans réelle justification.

Le dropshipping, la fin de l’âge d’or ?

Pour mieux comprendre l’univers de Yomi Denzel, son offre et l’engouement de sa cible, une définition du dropshipping, une présentation des avantages et des inconvénients s’impose.

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Le dropshipping, c’est une forme de commerce en ligne. Des particuliers et des professionnels vendent des produits sans détenir de stocks.

Un principe assez simple. Tout d’abord, le dropshippeur choisit une niche avec un potentiel chiffre d’affaires intéressant. Ensuite, Il sélectionne des produits, les intègre sur un site e-commerce, les valorise avec de belles photos (accompagnées de descriptions “vendeuses”) et une construction de pages qui incitent à l’achat. Au final, l’entrepreneur réalise des publicités ciblées en ligne pour augmenter le trafic sur sa boutique et obtenir des commandes.

Un process très proche d’une boutique physique. Avec une exception tout de même… Le dropshippeur ne possède pas le produit vendu.

Il contacte un fournisseur sur une plateforme e-commerce comme AliExpress et donne un ordre d’expédition.

Bref, il passe commande à la place du client avec un objectif simple : avoir un coût d’achat très inférieur à son prix de vente pour maximiser la marge.

Un business aux multiples avantages…

Les avantages du dropshipping : l’entreprenariat à moindre coût.

L’absence de stock, sans aucun doute le principal avantage du dropshipping.

Pas besoin de commander un produit en grande quantité pour répondre à une demande, pas besoin d’un espace de stockage, absence d’invendus… En fonctionnant avec un stock en flux tendu, l’entrepreneur en dropshipping limite considérablement les coûts et les risques de pertes en cas d’échec.

Pour débuter en dropshipping, un investissement entre 400 et 500 euros est suffisant. Ce capital permet la création du site, son hébergement et la réalisation de publicités en ligne.

Un apport faible, une comptabilité simple, un chiffre d’affaires potentiellement élevé, aucune connaissance technique requise… Un business de rêve qui semble à la portée de tous.

Mais la réalité est tout autre…

Beaucoup de dérives, Bruno Le Maire a annoncé vouloir réguler l’activité.

Ce modèle économique suscite l’intérêt de tous ceux qui sont à la recherche d’indépendance financière. Comme beaucoup d’activités sur Internet, espace de liberté sans réelles contraintes, l’engouement pour le dropshipping s’accompagne de dérives.

Notamment, la publicité et la vente mensongères. De nombreux internautes sont victimes d’arnaques. Ils reçoivent (ou pas) des produits non conformes à leur attente. Un délit pénal.

Même si le dropshipping reste une activité légale, le ministère de l’Économie et des Finances surveille ces pratiques commerciales douteuses et incite les citoyens à la plus grande prudence.

En avril 2021, Bruno Lemaire, ministre de l’Économie et des Finances, déclarait : “Les produits sont présentés comme de bonne qualité et vendus au prix fort alors qu’il s’agit en réalité de produits bas de gamme achetés à faible coût. Une pratique commerciale trompeuse qui est un délit pénal” [1]

Clairement, les dropshippeurs sont désormais dans le collimateur de l’État. Autres acteurs de ce “juteux business” sous les feux des projecteurs : les influenceurs.

Célèbres sur les réseaux sociaux, ils recommandent à leur communauté de fans (souvent jeunes) ces produits “suspects” et les incitent à l’achat. 

Bruno Lemaire les interpelle directement : “Prenez vos responsabilités. Faites attention à ce que vous recommandez. Faites attention à vos promos flash. Il faut que tout ça corresponde à la réalité du produit.” [2]

Enfin, l’État invite même toutes les victimes d’arnaques à se manifester via un site internet dédié signal.conso.gouv.fr.

Bref, cela semble être la fin du “Far West” pour le dropshipping.

Le virage e-commerce, toujours possible mais…

L’encadrement étatique renforcé n’est pas la seule menace qui plane au-dessus du dropshipping.

La concurrence accrue, les démarches administratives importantes (TVA, douanes…), les délais d’expédition élevés, le respect des licences, la réalisation de publicités rentables… L’e-commerce n’est pas l’eldorado “hyperfacile” que de nombreux acteurs du web tentent de faire croire.

Une rigueur (pour trouver le bon fournisseur, pour s’assurer de la qualité du produit, pour respecter des démarches administratives, …), la mise en place de véritables stratégies (étude de niches, sélection de produits, communication, calcul de rentabilité, …), la capacité à analyser un échec et à créer une nouvelle boutique … Les difficultés à surmonter sont nombreuses.

La réussite passe par un engagement total y comprit financier.

L’image de millions d’euros qui tombent du ciel en quelques clics est mensongère, la probabilité d’échec est très importante et non mise en avant.

La formation Yomi Denzel.

Malgré toutes ces difficultés, nombre d’internautes sont convaincus que le dropshipping répond à toutes leurs attentes. Un problème à résoudre toutefois, ils ne disposent pas du “mode d’emploi.”

Yomi Denzel possède le savoir-faire et les connaissances nécessaires pour accompagner ces néo-commerçants dans cette activité et leur éviter des erreurs de débutants.

Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance.

Abraham Lincoln, 16e président des États-Unis

Se former auprès d’un expert est très souvent un excellent choix pour gagner du temps, pour rentabiliser rapidement son investissement et pour atteindre ses objectifs.

Un raccourci vers le succès qui a toujours un coût.

La formation de Yomi Denzel coûte 1 497 €. Elle s’adresse aux débutants comme aux initiés.

Un programme de 6 semaines très complet qui aborde le sujet du dropshipping en profondeur :

  • Semaine 1 : L’état d’esprit de l’entrepreneur et son organisation ;
  • Semaine 2 : Le produit, le fournisseur, le client ;
  • Semaine 3 : la création et l’optimisation de la boutique en ligne ;
  • Semaine 4 :  la réalisation de campagne de publicités rentables sur Facebook et Google ;
  • Semaine 5 : le marketing sur les réseaux sociaux et les influenceurs ;
  • Semaine 6 : la création d’une marque, le SEO, les e-mails marketings et l’automatisation du business (création d’une équipe et délégation).

Un contenu très riche, une formation concrète et bien structurée qui incite les étudiants à passer à l’action avec :

  • 70 heures de vidéos ;
  • des exemples détaillés et des informations exhaustives ;
  • des possibilités d’accompagnements personnalisés ;
  • l’intervention d’experts en copywriting, marketing, publicités Facebook… ;
  • l’accès à un groupe Facebook d’entraide ;
  • des mises à jour régulières ;

L’étudiant progresse à son rythme et applique concrètement le contenu de la formation étape par étape.

Création de la boutique, gestion administrative, recherche du produit, publicités sur les réseaux sociaux… L’étudiant bénéficie des bases nécessaires pour se lancer dans le dropshipping et bâtir un site e-commerce…

Avis sur Yomi Denzel : les pour et “les contre”.

Yomi Denzel a des partisans et peu de détracteurs. Il occupe une place centrale dans l’univers du e-commerce francophone.

L’individu, sa réussite fulgurante et sa formation à prix élevé attisent autant la convoitise que la méfiance. Les internautes qui s’intéressent au e-commerce s’interrogent.

Pour s’en rendre compte, une simple saisie “Avis Yomi Denzel” dans Google suffit.

De nombreux résultats qui reflètent parfaitement ce questionnement des internautes avec des articles aux titres racoleurs : 

  • Yomi Denzel Avis – Arnaque ? Je vous dis tout ;
  • Yomi Denzel Avis | Fake ?? Mon retour sur sa formation ;
  • Yomi denzel avis : Que valent ses formations e-commerce ? ; 
  • Yomi Denzel Avis HONNETE sur la formation ECPRO Elite …

Des pages entières dédiées à ce “gourou” du commerce en ligne, à cet étudiant qui a “explosé les compteurs” et qui multiplie les records de recettes.

Mais la personne est-elle digne de confiance pour investir près de 1 500 € ?

Difficile de répondre à la question…

Lorsqu’on consulte en détail le contenu des premiers résultats Google, ils sont presque tous unanimement élogieux. La plupart proposent même des liens pour rejoindre le programme de formation et parfois des rabais conséquents. Comment peut-on donner un avis impartial dans ces conditions ?

Les mots tels que “arnaques”, “fake” qui apparaissent dans les titres ne reflètent pas réellement le contenu de ces articles. La qualité de la formation, le parcours et la réussite du jeune homme sont principalement valorisés.

Idem sur YouTube… Une situation étonnante qui laisse perplexe…

Seule critique : un contenu sans doute trop riche avec d’innombrables notions et principes nouveaux à assimiler. Un argument trop léger pour dissuader à l’achat…

Devenez privilégié

Comment apprendre la bourse et gagner de l’argent ? mais surtout déjouer les probabilités (et réduire vos pertes avec quelques astuces). Je vous dit tout.

🎁 En bonus : je vous offre pour commencer ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Le marketing, sans doute sa plus grande force.

Vous l’avez compris, sur la toile, Yomi Denzel a essentiellement des fans.

Imaginez ! “466 k abonnés” sur sa chaîne YouTube (résultat au 29 mai 2021).

Un chiffre qui témoigne de son habilité en marketing. Il sait se rendre visible. (La visibilité est un ingrédient indispensable pour la réussite de tout commerce.).

Sa capacité à exploiter les émotions et les désirs de sa cible grâce à un storytelling précis et un branding minutieux est sa principale force

Il connaît parfaitement son avatar client, sait lui parler et l’embarquer dans son univers. Il expose son “lifestyle” luxueux tout en gardant une image sympathique et ouverte.

Il fait rêver, tout en rassurant ses potentiels clients en présentant des chiffres (avec des screenshots), des témoignages de clients satisfaits et des articles de presse qui évoquent sa réussite.

Un subtil équilibre maîtrisé à la perfection…

De l’enfant d’une HLM ou multimillionnaire… Un self-made-man pourtant si jeune… Difficile de résister, l’histoire est “trop belle”. Face à une telle réussite, les internautes pensent aisément qu’ils peuvent suivre son exemple.

Mais attention, Yomi Denzel exagère la facilité de monter un e-commerce. Vendre sans efforts, via les influenceurs, un argument de poids pour inciter à l’achat.

Beaucoup se lancent et échouent, mais ne disent rien. L’échec apparait personnel dans cette situation, si bien que personne ne peut en vouloir au formateur : est-ce choisi le bon produit ? est-ce que ma boutique est suffisamment qualitative ? donne-t-elle assez confiance ? est-ce choisi le bon influenceur ? ma publicité est-elle assez impactante ?

En se mettant au cœur du problème, des échecs, on ne peut s’en vouloir qu’a soit même et non au formateur.

L’argent facile n’existe pas.

95 % des boutiques créées sur Shopify rencontrent un échec.[3] Mauvaise niche, mauvais produits, mauvaises expériences clients, mauvaises stratégies, site internet peu convainquant, capital trop limité, développement web… Pour réussir, le professionnalisme est de mise, rien ne doit être laissé au hasard…

Et vous ? Connaissiez-vous Yomi Denzel ? Êtes-vous intéressé par le commerce en ligne ? Faites-nous part de vos réflexions en commentaires. Nous échangeons avec plaisir sur ce sujet.

Il n’y a plus de secret pour vous

A 23ans Yomi Denzel serait multimillionnaire, un succès qui fait vite oublier qu’il a capitalisé sur des techniques controversées (achats d’articles médias dont Forbes, jeux concours dont l’identité du gagnant est discutée, clips marketings…).

Ce que vous venez d’apprendre aujourd’hui :

  • Comment le marketing vous appâte et vous dresse au rang de cible.
  • Pourquoi il est difficile de tirer un revenu du droshipping ou du e-commerce (au même titre que tous les investissements). *Rappelons que 95% des boutiques échouent.
  • Qu’attendre de la formation ECPRO ?

Maintenant à vous…

Partagez vos réflexions, cet article vous a t-il intéressé ? on échange en commentaire. ❤️


Références

Total
0
Partages
6 commentaires
  1. Merci pour ce retour, même s’il apporte peu d’éléments pour se faire une idée précise. C’est rassurant de voir que des gens prennent la peine de se poser la question de savoir ce que vaut cette formation car quand j’en parle autour de moi j’ai l’impression que c’est LA référence chez les jeunes et, même si je ne me considère pas comme vieux, on sait qu’il n’y a pas de formule miracle. C’est néanmoins inquiétant.
    J’ai fait l’acquisition de cette formation et vais donc pouvoir me faire mon propre avis. Si je suis millionnaire d’ici peu je reviens vers vous, si je suis pauvre aussi haha
    Ps: je découvre votre site et vos articles, excellent boulot 🙂

    1. Bonjour Sohaby,
      Référence chez les jeunes, peut-être, ce pourquoi nous rappelons que des techniques avant tout marketing ont permis à Yomi Denzel de se faire connaitre.
      Le web est un milieu ultra concurrentiel, nous regrettons que la communication soit portée sur la réussite, les gains, le lifestyle qui ne représentent qu’une minorité.
      Enfin Yomi se semble pas vouloir partager le résultat de sa ou ses sociétés e-commerces… dommage pour une preuve indéniable.
      Faites nous un retour avec plaisir 🙂

  2. Merci Christopher pour ces explications de qualité. Je suis la maman d’un jeune lycéen qui souhaite suivre cette formation…..miraculeuse. Je n’ai aucune appétence pour ce sujet et n’y comprends pas grand chose. Je suis inquiète et crains que mon fils n’abandonne son année de bachelier au profit de cette formation qui n’offre pas grand chose, cela n’engage que moi, en terme de révélation du propre potentiel et de développement des capacités, des intelligences de tout un chacun. Ce parcours est bien loin de mes valeurs, sans vouloir heurter la susceptibilité de qui que ce soit, je ne vois qu’un moyen de faire de l’argent, beaucoup d’argent en agissant sur la consommation. Rolex, hôtel de luxe et compagnie, pardon, pour moi, ce n’est pas ça la vie. Je pense que mon fils attendra de gagner de l’argent, à travers un job d’été, pour s’offrir cette formation qui forme à être riche. Sa maman smicarde😌😉 ne prendra pas de risque! Bonne continuation.

  3. Well Done Christopher. Pour vous donner mon avis, la formation Yomi dès le début vend du rêve. Et n’est pas du tout transparente. Absolument rien n’est fait par hasard pour soutirer un maximum d’argent. Après sa conférence j’ai voulu acheter sa formation et seulement après paiement validé on t’annonce que le groupe Facebook soit disant gratuit, l’est enfaite pour 2 mois uniquement puis 27€/mois. Puis un outil dit indispensable pour la formation et de 49€/mois et cela pendant x temps. C’est juste inadmissible. Lorsqu’on demande des explications par mail sur le manque de transparence et que pour cette raison je souhaite me faire rembourser, j’ai eu le droit à une réponse très expéditif en disant uniquement ” votre remboursement à été effectué vous devriez le recevoir d’ici 5 à 10 jours max” et là ça fait 12 jours. Toujours rien ! Donc oui je ne recommande pas car dès le début il y a des zones d’ombres et ça annonce la couleur d’emblée. NON MERCI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires
blank

N'apprenez plus n'importe quoi

Je vous dit tout. Comment générer des profits sur les marchés financiers ? sans prendre de risque inconsidérable (et quelles sont mes astuces).

🎁 En bonus : je vous offre ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.