Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

Buy the dip : ou l’erreur peut être fatale pour votre épargne

blank

En ce moment vous l’avez remarqué, tout s’écroule.

Si vous étiez investi dans le Bitcoin, il a perdu à date (25 mai) plus de 33% depuis le début de l’année 2022. Le constat est similaire pour les valeurs technologiques américaines – le célèbre NASDAQ – qui perd 27% depuis janvier.

Encore que, certains se réjouiront de n’avoir pas investi dans la crypto Terra (Luna) qui a littéralement subit un crash, ou Esker, l’action française qui a perdu plus de 60% en 5 mois…

En même temps, il y a ceux qui savent : Sell in May and Go Away. Littéralement “Vendre en Mai et se casser” des marchés financiers.

Si cet adage est de temps en temps vérifié, la problématique est davantage structurelle cette année.

Cette problématique nécessite d’être malin à l’heure où 95% des investisseurs font toujours la même erreur…

Je m’appelle Christopher! J’investis mon épargne personnelle depuis 2016 sur les marchés financiers et j’ai fondé en 2019, lesformationstrading.fr. Je me suis donné la mission de vous aider à comprendre la finance, pour que vous sachiez comment investir en bourse.

Pourquoi parler de problématique à l’heure où les soldes en bourse semblent être des opportunités immanquables ?

A l’heure où l’expression Buy the dip – acheter la trempette – refait surface…

Mais avant de répondre à cette question et de vous proposer mon plan d’action, laissez moi vous expliquer pourquoi ce concept généraliste a parfois du sens, quand d’autres fois, il est inutile…

Buy the dip : connaissez-vous vraiment l’expression ?

Buy the dip est une expression popularisée par l’émergence des cryptomonnaies, qui a pris une importance tout particulière lors du crash lié au coronavirus en 2020.

En effet grâce aux soutiens des banques centrales, les actions ont rebondi de manière fulgurante. A tel point que tous ceux qui ont acheté dans la tempête se sont retrouvés gagnants.

Vous le savez, certains sont devenus millionnaires grâce aux cryptomonnaies. Ces mêmes personnes sont maintenant à la retraite et bénéficient d’une vie dorée au soleil.

Certains ont acheté chaque creux, chaque correction, chaque tempête pour reprendre l’expression Buy the Dip. Avec la hype des cryptos et un peu de chance, cela a fonctionné pour eux.

Mais en bourse, les performances du passé ne prévalent pas des performances futures.

On ne devient pas millionnaire en suivant des généralités.

L’affaire est beaucoup plus complexe…

Ceux qui promeuvent de Buy the dip en ce moment sont peut être irresponsables.

Avoir des convictions, des succès – je vous le souhaite d’ailleurs – c’est bien mais cela ne suffit pas.

Ce qui doit vous importer, c’est de comprendre les mouvements des actifs financiers.

  • Pourquoi telle baisse ? pourquoi telle hausse ?
  • Sommes-nous en correction ou en crash ?
  • Qui drive la baisse du Nasdaq ?
  • Comment les banques centrales soutiennent l’économie ?
  • etc.

Même si c’est a postériori.

Après le succès des cryptos, le succès de flash crash, on vous propose continuellement de faire les soldes.

Pourtant la situation est bien différente : à cette “époque”, il n’y avait pas d’inflation. Cela peut paraitre anodin mais cela change tout, les banques centrales ne peuvent plus réagir de la même manière et doivent augmenter les taux d’intérêt.

Pour l’économie, pour nos économies, c’est une catastrophe. L’épargne s’érode sous l’inflation et l’argent devient de plus en plus cher à emprunter (augmentation des taux).

Le problème c’est que les États veulent minimiser les choses. Alors que l’inflation sera durable (confinement à Shanghai, guerre en Ukraine, rupture des approvisionnements…).

A date et selon mes convictions, il n’y a a aucune bonne raison de jeter ses économies durement gagnées dans des secteurs baissiers.

Sauf à espérer un miracle, sauf à espérer un coup de chance incroyable.

ou à faire partie des prochains mèmes :

meme buy the dip

Il y a donc peut être mieux à faire.

Comment je modifie ma stratégie dans cette situation ?

Ce que je détaille dans cet article pourrait par certain être vendu…

D’autres font payer du contenu qui n’a aucune valeur.

Je partage de mon côté mon retour d’expérience, issu de mes recherches, lectures et investissements parfois même de mes échecs, de mes acquis et de mes backtests. Je n’ai pas de la “science infuse” mais il y a certaines généralités qu’il faut à tout prix éviter.

Je partage mes connaissances pour vous aider à faire les bons investissements également dans mes e-mails confidentiels avec ma liste privilégiée :

Vous apprendrez comme nos 2128 privilégiés

Je vous dit tout. Comment débuter en bourse avec sérénité ? Comment libérer vos blocages pour gagner de l’argent ? mais surtout, comprendre comment fonctionne les marchés financiers et limiter vos pertes avec mes astuces indispensables.

🎁 En bonus : je vous offre pour commencer ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Revenons à notre situation : faut-il fuir les marchés financiers ?

De mon point de vue, non absolument pas. Il convient soit de vous adapter, soit de vous former pour développer vos compétences.

Quitter les marchés financiers, c’est se risquer de voir se former le prochain rebond sans votre présence. Imaginez, cela fait plusieurs mois que vous tentez de gagner quelques euros, puis vous abandonnez… quand tout d’un coup le marché se retourne à la hausse.

C’est comme celui qui mise tout le temps sur la boule noire à la roulette, qui perd sans cesse, il se dit alors que du point de vue des probabilités cette situation est impossible. Mais il arrête de miser faute de moyen, faute d’énergie. Et là… elle, la roulette, ne l’attends pas, et fait gagner une boule noire…

C’est frustrant, trop.

Les marchés étant volatiles et anxiogènes, les probabilités sont fortes pour :

  • Un rebond technique haussier violent à la moindre bonne nouvelle.
  • Continuer la baisse à mesure que l’économie se dégrade.

Comme ma grand mère dirait : nous avons donc le cul entre deux chaises.

Buy et Sell = hedger son risque, la formule gagnante ?

En cette période, je privilégie donc les achats sur des secteurs en croissance. Il n’y en a pas beaucoup mais citons les valeurs liées à l’énergie et ceux qui ont des services associés, les valeurs dites “utilities”.

En revanche, le marché étant globalement baissier et à risque, je réalise aussi des ventes à découvert sur des secteurs en souffrance pour hedger mon capital. Je travaille sur les secteurs telecom, les entreprises financières et les valeurs technologiques.

Petite (voir grosse) astuce, je travaille essentiellement sur des valeurs américaines pour convertir mes euros en dollar et ainsi bénéficier d’une fluctuation favorable de la paire EUR/USD.

J’ai la possibilité de gagner doublement quand mon trade se passe bien, ET que l’euro se dévalue face au dollar comme en ce moment.

A chaque situation son lot d’opportunité.

Voici comment j’adapte mon portefeuille 🙂 n’hésitez pas à partager.

Le plus dangereux reste de croire que les opportunités d’aujourd’hui sont celles de demain…

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.