Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

IPO Porsche : devez-vous investir dans cette entreprise ?

blank

A chaque IPO – Initial Public Offering – les mêmes questionnements.

Sauf que l’entrée en bourse de Porsche prend une dimension toute particulière tant l’entreprise est reconnue et la valorisation s’annonce… stratosphérique.

Il reste cependant difficile d’établir une prédiction fiable et répondre précisément à la question par un Oui ou un Non relève du fantasme. Savoir s’il vous faudrait investir dès l’IPO de Porsche relève davantage d’un jeu que d’une expertise.

Déjà car il existe de nombreux paramètres.

Et certains sont propres à vos orientations d’investissement. Voulez-vous faire un bénéfice à court-terme ? c’est-à-dire spéculer ? ou au contraire investir, conserver l’action et éventuellement toucher les dividendes ?

A chaque orientation ses réponses. Pour autant, ce ne sont pas les seules paramètres qui nous influencent.

Porsche est une entreprise connue et reconnue. Qui a ses fans (souvent d’une classe sociale aisée), ses salariés et son aura (à l’international). C’est aussi l’une des plus grosses entrées en bourse de ces dernières années, faisant de Porsche un bon candidat pour la presse.

En effet, vous a t-on parlé récemment des introductions de Lhyfe et Broadpeak ? la réponse est probablement NON.

Pourtant elles ont eu lieu en mai et juin 2022.

Ce nouveau paramètre immesurable est donc : l’impact et le rayonnement d’une telle opération probablement capable de faire entrer dans la course des investissements peu regardant sur les performances à court-terme.

L’exercice d’un pronostic est donc difficile voir impossible mais je m’y prête car certains raisonnements peut vous avoir échapper. Tout l’intérêt de cet article est donc de rappeler les points forts et surtout faibles de cette nouvelle introduction.

Alors voici 3 détails notables que vous avez oublié de prendre en compte dans cette IPO.

D’abord Porsche, c’est quoi exactement ?

Porsche est une marque, une marque de constructeur automobiles spécialisé dans les voitures de sport. C’est en 1951 que Porsche se fait remarquer au niveau mondial grâce à la victoire de la 356 SL aux courses du Mans jusqu’ici dans sa catégorie.

Mais c’est bien en 1970 que Porsche change de statut. La 917 K venait de remporter la première victoire au classement général des 24 Heures du Mans. Porsche signe à cet effet l’une des plus fantastiques voitures de l’époque.

La 917 K est une voiture fiable, robuste et rapide. Spécialement créée pour triompher sur les épreuves du Mans, elle décroche sa deuxième victoire l’année suivante en 1971.

Une épopée majestueuse, qui met en exergue un modèle légendaire : la Porsche 911 (modernisée mais encore commercialisée aujourd’hui).

Pourtant et malgré des croissances de revenues dont des revenus historiques en 2021 (évalués à 28,7 milliards d’euros), on voit que la capacité de Porsche à développer de l’intérêt sur internet – et potentiellement cibler un public plus jeune – est quasi-nulle depuis 6 ans.

blank
Evolution des recherches web “Porsche”

Un mauvais signe pour l’avenir ? peut-être… mais j’en vois surtout d’autres.

L’avenir automobile est incertain.

Avec la transition climatique/énergétique, la fin des moteurs thermiques a été annoncé pour 2035.

Même si les dates restent encore hypothétique – oui ces dates peuvent, d’un gouvernement à l’autre, être remises en jeu – le secteur automobile est tout de même en pleine transition.

Et si Porsche ne se démarque pas par ses voitures électriques, c’est bien sur un autre atout que le constructeur mise : le eFuel. Un nouveau carburant, développé avec Siemens Energy quasi neutre en CO2.

Un pari intelligent mais osé qui peut aussi rapporter.

En effet, on le voit aujourd’hui, l’électricité peut aussi être en pénurie. Imposer le tout électrique à un niveau national peut être suicidaire.

Le constructeur fait ici un choix fort en étant peu convaincu par l’électrique qui peut être à double tranchant.

De quoi intéresser les spéculateurs.

Investir dès l’introduction c’est souvent…

…une mauvaise idée.

Et ce n’est pas moi qui le dit mais les chiffres.

J’ai déjà mis dans mes articles (ici pour la FDJ), plusieurs fois en évidence, que les introductions en bourse avaient tendance pour les investisseurs de plutôt mal se passer…

Les dernières introductions rappellent ces faits :

Dernières introduction en bourse

Cet état est plutôt normal, lors d’une introduction en Bourse, il existe un émolument autour de la société. Les actionnaires veulent récupérer de l’argent sur leurs parts et font tout pour enjoliver la réalité.

Cela marche, les premières actions se payent souvent au prix fort avant que le marché ne se rééquilibre.

A ce moment là, les investisseurs accusent souvent des pertes…

D’autant plus qu’en ce moment, ce phénomène est accentué! et oui les marchés financiers sont en bear market

Le timing macroéconomique mondiale dessert les futures cotations.

Cela ne vous aura surement pas échappé. La bourse affiche 6 mois de contre performance.

Le CAC40 est en repli d’environ 20% depuis le début de l’année. L’euro face aux dollars à perdu lui aussi 15%, la plupart des matières premières ont explosé rendant la situation économique sans précédent.

Ce constat fragilise toute action. Les investisseurs n’ont pas confiance et ne sont plus à la fête.

Il est difficile de croire que Porsche est une action qui peut se démarquer dans ce chaos mondial. D’ailleurs l’introduction du constructeur est aussi un moyen de récupérer des fonds pour le groupe Volkswagen (qui détient actuellement 100% des parts).

Que connait-on des projets de Volkswagen ? que vont-ils faire de cet argent ? est-ce une nécessité pour eux ? ont-ils besoin de mener une transition ?

C’est une période plus que délicate pour investir.

D’ailleurs si la bourse et le trading vous intéresse, je partage gratuitement mon expérience avec mes abonnés. Je vous laisse vous y inscrire et découvrir en exclusivement l’un des outils qui me tient le plus à cœur :

Vous apprendrez comme nos 2128 privilégiés

Je vous dit tout. Comment débuter en bourse avec sérénité ? Comment libérer vos blocages pour gagner de l’argent ? mais surtout, comprendre comment fonctionne les marchés financiers et limiter vos pertes avec mes astuces indispensables.

🎁 En bonus : je vous offre pour commencer ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Mon avis sur l’IPO de Porsche

Faut-il investir sur Porsche ? Mon avis est un peu plus tranché.

Ce que je vais faire, cela ne concerne que mes propres décisions et vous pouvez bien entendu prendre des orientations différentes.

Je vais suivre Porsche avec attention, MAIS je ne participerai à la l’introduction.

Je suis au quotidien l’évolution des marchés. Tant que les taux d’intérêt remontent, la confiance des investisseurs se dégradent.

Il n’y a pas encore de vraies perspectives de hausse, or opportunismes à court-terme.

J’investirai après une stabilisation quand l’analyse technique (et peut-être les volumes) vont me donner une reprise d’intérêt. Dans ce milieu concurrentiel de l’automobile, j’ai du mal à voir une entreprise capable de profondément changer le monde et donc d’assurer une folle progression boursière.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Valorisation attendue Entre 70 milliards et 75 milliards d’euros
Date d’introduction29 septembre 2022

Total
22
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.