Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

Où placer son argent pour anticiper 2023 ?

blank

Ce début des années 2020 est complexe à bien des égards. Pandémie, crise énergétique, conflits avec la Russie… mais cet article ne vise pas à remuer le couteau dans la plaie. Au contraire, vous allez découvrir des conseils précieux et actualisés.

En établissant une stratégie financière de qualité, vous allez pouvoir anticiper 2023 avec efficacité. L’important est de savoir où placer son argent, bien sûr. Mais aussi de parvenir à le placer astucieusement.

Certains principes restent les mêmes depuis des décennies, voire des siècles. D’autres dépendent de l’actualité et des nouveaux enjeux politico-économiques. Pour réaliser ce guide, nous avons donc pris en compte aussi bien les modalités de placement classiques (immobilier, Bourse…) que celles qui caractérisent notre époque (investissement en ligne, crypto…).

Nous ne pouvons pas vous promettre une gigantesque fortune. Mais optimiser son épargne et son investissement, c’est déjà un pas vers la sécurité financière.

Donc voici quelques précieux conseils à ce sujet…

Placements immobiliers : quelles prédictions pour 2023 ?

Chez LFT, que ce soit en trading ou en crypto, nous ne prétendrons jamais détenir une boule de cristal. Et c’est pareil concernant l’immobilier. Toutefois, il est possible de faire des prédictions.

Ces dernières se basent sur les observations, les études que mènent les économistes, notamment. Certains organismes ont pour mission d’anticiper les tendances, dans la limite des possibles.

En l’occurrence, 2023 ne se présente pas sous les meilleurs auspices. Certains experts vont jusqu’à parler de bulle financière. Il n’y a d’ailleurs pas besoin d’attendre l’année prochaine pour en voir apparaître les signes. La situation se complique à certains niveaux.

Un article très récent des Échos (voir ici) parle d’une certaine forme de résistance. La conjoncture n’est pas encore catastrophique. Toutefois, il faut rester prudent(e). Les crédits immobiliers sont globalement plus difficiles à obtenir. Les potentiels propriétaires, face à la crise énergétique et aux incertitudes globales, se montrent plus frileux au moment d’investir.

Une étude menée par le site « Meilleurs agents » révèle le maintien d’un certain dynamisme. Mais d’un dynamisme fragile. L’augmentation irrégulière quoique sensible des taux d’intérêt participe de cette fragilité.

Dès lors, comment investir intelligemment dans ces conditions ?

Investir dans l’immobilier pour anticiper 2023

Par essence, l’investissement suppose des risques. Mais il est inutile d’en prendre trop, n’est-ce pas ?

La fin 2022 et l’année 2023 sont à approcher avec prudence. Si vous vous intéressez aux SCPI par exemple, la diversification est plus importante que jamais. On peut aussi miser sur une prise d’importance des SCPI ISR. Derrière ces trois lettres se cachent le sigle « Investissement Socialement Responsable ».

Dans un contexte de doutes quant aux énergies, ce genre de placement peut s’avérer intéressant.

Quant aux zones stratégiques d’investissement, il semble plus raisonnable de se tourner vers les axes ruraux. Ou du moins vers les villes moyennes. C’est ce qui ressort d’une estimation de Nexity, publiée le 28.09.2022.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas qu’aucune formule magique n’existe. Il convient de rester vigilant. De se renseigner sur votre placement immobilier, que ce soit via une SCPI ou une acquisition foncière plus directe.

Nous tenons à vous rappeler que les crises sont également sources d’opportunités. En vous renseignant régulièrement sur les fluctuations, vous parviendrez à les saisir. C’est tout ce qu’on vous souhaite, du moins !

Il est maintenant temps de se pencher sur un moyen d’investissement plus contemporain : les cryptomonnaies. Vous avez entendu parler d’une chute de ces devises virtuelles ? On ne peut pas le nier. Mais cela n’empêche pas d’établir une stratégie…

Les cryptos : un bon levier d’investissement pour 2023 ?

Certains voient en la crypto un système monétaire d’avenir. Une voie de décentralisation bienvenue à une époque où les États semblent vouloir contrôler de plus en plus les flux.

Pour autant, 2022 est loin d’avoir été un excellent cru. L’été a été particulièrement sombre pour de nombreuses devises virtuelles. Et malheureusement, l’automne ne laisse pas entrevoir de reprise franche.

Il suffit de jeter un œil au cours du bitcoin pour réaliser que la situation est (très) délicate. Depuis avril environ, la chute est franche. La baisse de valeur de cette monnaie fondatrice tutoie les quelques –55%

L’etherum, quant à lui, subit un sort similaire. Il est question de -59,72% au moins.

Nous pourrions encore multiplier les exemples. Dans tous les cas, plusieurs raisons viennent expliquer cette inquiétante perte de vitesse :

  • La crise énergétique entraîne forcément des problèmes de minage. Rappelez-vous que la validation sur les blockchains entretient un lien fort avec la puissance des appareils. Difficile de les faire tourner à plein régime sans électricité, ou avec des blackouts

    Attention : cela ne signifie pas qu’aujourd’hui déjà, le minage a disparu ou foncièrement ralenti. Mais les investisseurs se montrent moins enthousiastes. Et cela se ressent.
  • Toute décentralisée qu’elle soit, la cryptomonnaie reste étroitement en lien avec l’économie réelle. Les conséquences des restrictions sanitaires se font ressentir dans le monde entier, à retardement, comme toujours. La hausse des prix du carburant s’ajoute à l’équation.

    Et la liste est encore longue. Au sein de ce paradigme pour ainsi dire mondial, l’investissement en crypto passe parfois au second plan.
  • Certaines déceptions dans l’univers de ces monnaies digitales sont également en cause. Les grandes promesses non tenues suscitent une méfiance croissante ne serait-ce que pour l’investissement en crypto lui-même.

    On pense par exemple à la déchéance de la shiba inu, dont on vous parlait ici. Une dégringolade en entraîne souvent une autre. C’est un peu l’effet dominos…

Investir dans la crypto pour 2023… ou non ?

Tout cela pourrait vous faire penser qu’un investissement dans le bitcoin ou l’un de ses semblables est à fuir.

La réalité est plus complexe. Les retournements offrent de fabuleux leviers d’enrichissement. Et cette logique date de bien avant l’avènement des cryptos !

Celles et ceux qui enterrent déjà ces devises virtuelles pourraient s’en mordre les doigts en 2023, 2024. Notez bien le conditionnel, car encore une fois, nous n’avons aucun pouvoir divinatoire. Toutefois, c’est là tout le sel d’un placement financier.

Tenez-vous bien : c’est justement quand les indicateurs sont au plus bas… que le décollage prend le plus d’intérêt. Le problème, évidemment, réside dans le « Quand ?». Comme toujours, nous vous recommandons vivement de diversifier votre portefeuille. Ce conseil vaut également pour la Bourse. Oui, sur les marchés financiers traditionnels, la sueur perle tout autant au front des investisseurs

Si des conseils et analysent boursières vous intéressent, je partage mes astuces dans ma newsletter confidentielle. Je partage gratuitement des concepts inédits qui me sont propres, ce serait incroyable de ne pas en profitez :

Vous apprendrez comme nos 2128 privilégiés

Je vous dit tout. Comment débuter en bourse avec sérénité ? Comment libérer vos blocages pour gagner de l’argent ? mais surtout, comprendre comment fonctionne les marchés financiers et limiter vos pertes avec mes astuces indispensables.

🎁 En bonus : je vous offre pour commencer ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

La Bourse : un krach monumental pour 2023 ?

Oui, le titre de cette section fait un peu peur. Malheureusement, nous ne faisons que restituer les craintes de plusieurs analystes.

Les marchés financiers essuient de nombreux revers, les banques centrales ne sont plus en soutien. L’inflation ne cesse de frapper, et touche à un large éventail de secteurs. Même les pays au PIB éclatant, comme l’Allemagne, accusent une perte de vitesse.

En Europe d’ailleurs, la fameuse monnaie commune se porte mal. La guerre en Ukraine y est évidemment pour quelque chose. Au-delà, un certain malaise structurel se fait de plus en plus ressentir. Que ce soit sur les marchés immobiliers comme on l’a vu, ou encore dans le secteur de la recherche, l’ambition laisse place à l’incertitude.

En l’espèce, les investisseurs doivent faire preuve d’une grande ingéniosité pour rester à flot financièrement… voire s’enrichir.

Investir en Bourse pour 2023 : de quelle manière ?

Que ce soit pour un investissement en Bourse ou une opération furtive de trading, le défi est de taille. Celles et ceux qui préfèrent jouer la sécurité ont probablement déjà vendu leurs titres. Les ambitieux, eux, s’essaieront aux coups de poker.

Viser les secteurs en tension revient justement à tenter « le tout pour le tout » mais pas sans analyse fine. Une tendance haussière, mais surtout sa confirmation…

… ont de quoi récompenser les courageux de manière spectaculaire. Alors évidemment, nous ne sommes pas en train de juger ceux qui renoncent. Chacun(e) doit trouver et poser ses limites. Pour autant, nous tenons à vous rendre attentifs à cette possibilité. Certains grandes fortunes se sont construites sur des ruines.

Sur un plan plus « soft », vous avez tout simplement la possibilité de privilégier les valeurs refuges. L’or joue toujours un rôle important. C’est l’un des rares leviers d’investissement qui a montré des signes positifs en 2022 (même si légers, et liés à l’effet de la hausse du Dollar ).

Et pourquoi ne pas donner leur chance à des actifs « alternatifs » ? Pourquoi ne pas anticiper 2023 de manière originale ?

Diversifier ses placements : sonder les marchés de niche

Pourtant vieux comme le monde, l’investissement dans l’art relève en partie du marché de niche. Il suppose une approche très ciblée de l’économie.

Alors évidemment, on ne s’improvise pas collectionneur d’objets rares du jour au lendemain. Mais il faut bien commencer, non ? En ces temps où de nombreux repères se brouillent, n’hésitez pas à envisager cette voie.

Vous pouvez commencer par des acquisitions simples. En numismatique, notamment. Il n’y a pas besoin d’être richissime pour intégrer le circuit des monnaies anciennes ou rares.

Les pierres précieuses offrent également quelques occasions de placements – si on peut l’exprimer ainsi. Leur valeur n’est que marginalement frappée par la crise. Et en cette ère où le vintage, l’artisanal reprend du terrain, notamment au regard des enjeux climatiques, c’est un filon à exploiter.

Anticiper 2023 : la diversification comme point d’orgue

Quoi qu’il en soit, nous vous invitons donc à diversifier vos investissements. Peut-être encore plus que jamais (achat d’une voiture, d’un objet de collection, etc.).

Les traditionnelles assurances vies et épargnes bancaires offrent toujours des possibilités. Mais tout comme pour les placements immobiliers, elles s’entourent d’un certain brouillard. Les opérations boursières et l’achat de cryptos n’offrent pas davantage de garanties.

À défaut de sécurité, vous pouvez donc compter sur votre sagesse. N’hésitez pas à élargir vos horizons. À diversifier vos choix.

 Il y a quelques années, se tourner vers le marché des pierres fines aurait pu paraître ridicule. Désormais, la crise énergétique vient redistribuer les cartes. Un retour à des approches séculaires, liées aux matières premières et aux ressource rares, serait-il en train de se dessiner ?

Une chose est certaine : le monde est en train de changer. Pour le meilleur et pour le pire. À nous de privilégier le meilleur pour 2023 !

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires
Le CAC40 bat des records de hausse
Lire l'article

Pourquoi le CAC40 réalise des records ? [les vraies raisons]

Le CAC40, ainsi que tous les marchés financiers réalisent, ont réalisé, des records haussiers renommés "crack haussiers". Si cela ne semble pas rationnel, déterminons alors les vraies raisons.
blank
Lire l'article

Faut-il investir dans des ETF ?

Apparus dans les années 1990, les ETF (des OPCVM reproduisant la composition d’un panier de valeurs spécifiques) ont…
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.