Le webzine du trading francophone.

Pourquoi ou comment 90% des particuliers perdent de l’argent en bourse ?

blank

Aujourd’hui on va s’intéresser à un sujet que tout le monde connait et qui pourtant n’empêche personne de trader : 90% des particuliers perdent de l’argent en bourse. En même temps, si l’on peut se permettre un parallèle, on retrouve ce même pourcentage dans tous les jeux d’argent et de hasard (paris sportifs, paris hippiques, etc.) mais ces activités continuent de bien se porter, enfin pour les intermédiaires du moins.

Ce sujet m’a énormément intéressé quand j’ai commencé à trader car il n’est pas nouveau, j’ai lu de nombreux articles pour essayer de comprendre pourquoi les particuliers perdaient afin d’établir des stratégies inverses et aujourd’hui si je vous propose cet article, c’est que j’ai une interprétation un peu différente de ce qu’on peut trouver classiquement. Alors, faisons un tour d’horizon afin de comprendre ce qui se cache derrière cette statistique.

90% des particuliers perdent de l’argent, sommes nous certains ?

Ce chiffre tant cité émane d’une étude réalisée par l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers) en 2014 que vous pouvez retrouver dans nos références[1]. Cette étude datant de 2014, nous pouvons nous demander si elle est toujours d’actualité d’autant plus que la législation autour des CFD vis-à-vis des brokers à évoluer depuis 2014. D’ailleurs eux, indiquent sur leur page d’accueil que le pourcentage des particuliers qui perdent de l’argent dans la négociation de produits financiers se situe plus entre 70% et 85% (ouf nous sommes de plus en plus nombreux à gagner en tradant).

C’est sur ce dernier point que je mets ma première réserve! Les chiffres annoncés par le broker sont mis à jour régulièrement (chaque trimestre, voir chaque mois), dès lors, il est possible qu’un pourcentage de leur client soit en positif sur un trimestre, sur un mois MAIS pas sur l’année, PAS sur plusieurs années. Alors que l’étude de l’AMF est basée sur une période d’observation de 4 ans, les pourcentages des brokers et de l’AMF sont incomparables, j’ai donc envie de maintenir que 85 à 90% des perdent de l’argent à ce stade puisque vous projetez de trader sur plusieurs années.

Dans son étude, l’AMF déclare avoir suivi 14 799 clients actifs sur ce nombre seulement 121 ont dégagé un résultat supérieur de 24 000 euros, d’ailleurs il semble même à eux seul avoir gagné 10 377 687€ si l’on regarde leur deuxième tableau, le reste de l’échantillon a soit perdu, soit gagné peu d’argent. 121/14 799 = 0.8% cela veut dire que 99.2% des particuliers soit perdent de l’argent, soit ne gagnent que très peu.

blank
Etude AMF – 13 octobre 2014

Les particuliers qui réussissent deviennent professionnels

Tout n’est pas perdu, et l’une dès premières causes de ce pourcentage affreux est que les traders qui réussissent deviennent professionnels et/ou s’exportent hors de France pour éviter un taux d’imposition trop lourd (ce que je ne recommande pas). C’est deux types de profils sortent du champ de cette étude qui vise les particuliers français. Mais alors pourquoi le reste de l’échantillon n’y arrive pas ?

L’absence de capitaux importants

C’est l’une des raisons majeure qui vous empêche de gagner en bourse, si vous vous êtes intéressé à mon article sur les risques en bourse, vous avez pu lire que j’invite les petits capitaux à faire très attention. En effet, ces derniers sont tentés pour augmenter le rapport temps passé/gains à augmenter irrationnellement leur taille de position par rapport à leurs capitaux (effet de levier). Et oui, on vous promet de devenir millionnaire en bourse, on vous dit qu’avec 1 000€ vous pouvez miser 100 000€, alors pourquoi ne le feriez vous pas ? Mais dès lors, si vous êtes renseignés sur toutes les conséquences de ces prises de position, et pour cela, je vous invite à relire mon article, vous savez que vous encourez des risques de perte importants et que vos nombreux frais d’intérêts vont augmenter vos pertes et réduire vos gains.

Je ne connais personne en bourse qui est psychologiquement capable de trader sur le long terme un petit capital avec des objectifs de revenus proportionnels. Un trader intermédiaire et raisonné pourra se contenter de gagner 2% mensuel de 5 000 € (soit 100€ par mois), mais compte tenu du temps passé et des frais, il aura tendance à augmenter ses risques avec un peu plus de confiance…

Lorsque l’on s’intéresse à la part des frais, on se rend compte que le courtier prélève en moyenne et a minima 2.5€ par ordre, sachant que vous avez 3 ordres pour une seule position forex (ouverture de position, fermeture de position, conversion de la monnaie dans la devise de votre portefeuille), en somme c’est a minima 7.5€ de prélevé*. En faisant deux prises de position par jour sur un mois, vous devrez au courtier (2 * 20 jours * 7.5 =) 300€, soit 6% du capital de 5 000€ vu précédemment. Cela peut paraitre énorme mais je n’ai même pas comptabilisé les frais liés aux effets de levier et les rollovers (swap) négatifs. Aucun intermédiaire ne travaille gratuitement, quand il vous dit qu’il est gratuit, c’est qu’il vous prélève du spread au lieu de frais fixes.

*les frais dépendent de votre intermédiaire, renseignez vous auprès de lui.

L’absence de méthode performante

Pour comprendre plus en détail comment les traders particuliers perdent de l’argent en trading, nous allons nous intéresser aux études réalisées par DAILYFX et plus particulièrement au guide du “Profil Type du Trader à Succès – La Principale Erreur des Traders”[2] réalisé à partir de 100 000 comptes clients.

L’étude détaille une caractéristique intéressante, 64% des trades clôturés sur ces comptes le sont en gain. Les clients particuliers semblent donc avoir su profiter des meilleurs opportunités de trading. Hors le véritable problème ce sont les trades perdants, la moyenne des trades clôturés perdants est fortement supérieure aux gains générés rendant l’espérance mathématique négative.

Petit profit, grosse perte! C’est le problème d’une majorité de trader alors que tous les conseils vont vous rappeler l’inverse : Laisser courir vos gains, et couper vos pertes. Mais c’est d’abord le trading et la psychologie humaine qui invite à avoir cette courbe de gain. L’Être humain n’aime pas perdre, il préfère avoir plus souvent raison que tord, il préfère montrer de belle courbe de gain à ses confrères, et psychologiquement une perte est difficile à accepter. La solution en découlant que l’on trouve fréquemment sur internet est de prendre ses gains très rapidement, ce qui statistiquement vous donne un taux de réussite très supérieur à 50%. Cependant la contrepartie de cette technique fait que vous ne pouvez pas prendre vos pertes aussi rapidement que vos gains, sinon vous vous retrouvez à perdre aussi souvent que gagner. Ainsi, vous acceptez de laissez courir vos pertes, un peu, puis inévitablement beaucoup… c’est dramatique et pourtant.

L’étude vous invite à couper vos pertes, et elle a raison, pour moi il est plus important de ne pas perdre d’argent que de ne pas en gagner. Elle vous invite à tenir vos trades et utiliser un ratio risque/récompense a minima de 1:1 voir de 2:1. Selon cette dernière, 51% des comptes clients qui ont réussi à inverser ce ratio risque/récompense ont fini en positif en 2016. Il y a donc de l’espoir.

blank
Illustration d’un ratio de trading intéressant, petite perte, gros gain.

Des méthodes uniques dans un marché qui ne l’est pas

Enfin, il faut rappeler que les méthodes de trading ne sont pas universelles, qui ne s’est pas déjà dit que sa stratégie fonctionnait mieux en rang qu’en tendance et inversement ? Hors le trader qui a une stratégie souhaite l’utiliser sur tout type d’actif, tout type de marché.

Structurellement, le marché des indices est en tendance haussière, avec des cycles mensuels de baisse parfois intenses (crash), alors pourquoi vouloir le vendre la plupart du temps ? Structurellement le marché du forex est dans un rang trimestriel, alors pourquoi ne vouloir que suivre la tendance sur ces actifs ? En court-terme, vous pouvez vous retrouver dans des journées directionnelles, des journées très volatiles (dans les deux sens) ou en rang serré. Dès lors, comment voulez vous utiliser, avec ces caractéristiques, une seule et unique stratégie ? La difficulté du trader est de connaitre un panel de stratégie utilisable en fonction des caractéristiques long-termes et court-termes des marchés.

Devenez privilégié

Apprendre la bourse, gagner de l’argent, déjouer les statistiques et réduire vos pertes ? C’est possible.

🎁 Je vous offre pour commencer ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Les particuliers se font arnaquer

Je conclurai cet article par un paragraphe qui s’éloigne de la bourse mais qui dans un objectif d’information me semble intéressant. Il existe beaucoup d’intermédiaire de trading qui ne sont pas régulés par l’AMF, qui ne sont tout simplement pas autorisés en France, vous trouverez la liste des intermédiaires en suivant ce lien. En somme, on peut vous faire de fausses promesses de gain, vous faire croire que vous allez gagner beaucoup d’argent grâce à des comptes de démonstration trafiqués, mais ne déposer jamais d’argent chez eux au risque de ne plus pouvoir le récupérer. Ces intermédiaires étant, en plus, localisés hors de France, vous ne pourrez rien faire légalement et juridiquement…

En conclusion

J’espère par cet article vous faire comprendre que le trading est compliqué pour la quasi-totalité des traders particuliers et que la mission qui vous attend si vous vous lancez l’est tout autant. J’espère avoir pu ouvrir votre esprit critique, ne tomber plus dans la facilité de suivre n’importe qui que vous pouvez trouver sur internet, les statistiques montrent que très peu de personne gagnent réellement de l’argent, et vous ne connaissez rien a priori sur leurs intentions ou leurs capacités. L’étude de DAILYFX sur le “Profil Type du Trader à Succès – La Principale Erreur des Traders” annonce que le gain moyen par trade gagnant des clients particuliers est de 11 pips, encore une fois, preuve que la plupart des positions ont une durée de vie très courtes. Privilégier les positions long-termes pour supprimer l’overtrading, réduire vos frais, réduire l’impact de la psychologie, améliorer vos plans et rappelez vous que votre premier objectif est de ne pas perdre.


Références

Total
4
Partages
3 commentaires
  1. Bonjour Christopher, tout d’abord merci pour ce blog que je découvre aujourd’hui, qui est très clair et concis (pas toujours le cas quand on parle de finance et de trading en particulier!). Je suis nouveau dans le monde du trading et j’ai 2/3 questions une à propos de cet article et une sur les formations.

    1- Concernant les coûts facturés par positions c’est un point sur lequel j’ai longtemps buté avant de me lancer en réel. Et chez mon broker (Oanda) les frais sont au spread à priori. Comme je pars avec un petit capital (700€) pour débuter et me former j’ai relevé des coûts bien plus faibles ( de l’ordre de quelques centimes) lors de mes passages d’ordres. Tu penses que c’est lié au Forex? Ou c’est une question de Broker? 2.5 € en moyenne cela concerne le passage d’ordre sur action en direct c’est cela? J’espère ne pas avoir de mauvaises surprises comme un rattrapage de frais…!

    -2 Pour les formations j’ai acheté la formation Trader Pro et ATPRO chez Enbourse de Sylvain March tu connais, tu as testé? C’est un ami qui a suivi une seule de ses formations (relax trading) qui me l’a conseillé mais je ne sais pas quoi en penser?

    Merci d’avance pour tes réponses.

    Julien

    1. Bonjour Julien,

      Je te remercie pour ton commentaire et je vais t’apporter mon point de vue avec plaisir 🙂

      1) Je découvre Oanda avec ton commentaire, impossible de trouver les frais facturés mais j’imagine que oui tu dois être au spread. Effectivement, ils peuvent être plus faibles que mes “2.5€” qui moi sont des frais d’ordre fixes. Au spread en forex, ils seront proportionnels à ta taille de position (et donc ta valeur du point). Si ta valeur du point est à 5€ et que ton spread est de 1.5, ton ordre te coute 7.5€. Alors oui pour le moment c’est avantageux avec un petit capital, mais je t’invite à faire régulièrement le point lorsque ton capital évolue. S’ajouteront à tes frais le rollover (si tu restes en position la nuit et notamment le mercredi) ainsi que les frais de détention/variations des devises que tu ne détiens pas dans ton portefeuille. Une chose est sûre, il n’y aura pas de rattrapage de frais mais peut être des frais facturés que tu n’avais pas prévus. Les brokers ne perdent pas d’argent, ça c’est sûr aussi…

      2) J’ai reçu plusieurs demandes d’avis sur les formations de Sylvain que je n’ai pas testé mais je vais sans doute me prévoir un petit budget pour tester prochainement 🙂
      De premier abord, j’ai un avis plutôt négatif. Sylvain affiche “sa réussite” et ses belles voitures pour attirer de nouveaux clients, pour faire rêver, ce qui est pour moi déjà un mauvais signe. J’ai fait beaucoup de recherche et regarder ses lives Youtube, il n’y a rien qui m’attire malheureusement… Un article plus complet serait le bienvenu et je serais intéressé pour croiser mon analyse avec ton retour d’expérience puisque tu y es déjà inscrit.

      Très belle soirée à toi et à bientot.
      Christopher

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.