Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

Retracement Fibonacci & trading : et si tout ce qu’on nous dit était FAUX ?

blank

En ce jour de début de guerre Ukrainienne, je n’ai pas le cœur léger. 😥

Tenez, vous voulez progresser en bourse ?

Je vais vous dire un truc.

Cela fait maintenant 5, 6 ans que je suis les marchés financiers quotidiennement. Et je suis, sans cesse, outré par l’incompétence de certains intervenants, influenceurs ou pseudo investisseurs.

Tellement que je n’interviens presque plus sur Twitter, pour me préserver.

Au moins, ici je partage mon savoir, mes expériences, et peux intervenir sans être parasité.

Ce que je veux vous dire… personne ne vous le dira.

D’après mon expérience, 90% de ce que vous lisez sur la bourse, le trading et les marchés financiers ne sert à rien. A rien, sauf à créer de l’actualité, des débats et de l’engagement auprès des acteurs et des médias.

Le pire dans tout ça, c’est que je risque de m’en prendre plein la gueule avec cet article.

Pourtant, je ne dis pas que la bourse, le trading et les marchés sont de mauvaises choses. Je dis que l’effervescence, le bruit, qui gravite autour est surcotée.

Un bel exemple : les retracements de Fibonacci. Ou comment conceptualiser une simple consolidation…

Un gros sujet! et ce que je vais vous dire est surprenant.

Fibonacci, retracements, trading : d’abord les explications.

Je tiens tout de même à préciser que je ne suis pas contre Fibonacci et ses concepts, je suis davantage contre ceux qui l’appliquent n’importe comment… à vos dépens.

La suite de nombre Fibonacci a été découverte par un célèbre mathématicien Italien Leonardo Fibonacci, ou « Léonard de Pise », dans les années 1200. Ses travaux de recherche en mathématique arabe ont été publiquement reconnus mais bizarrement aucun de ses travaux ne sont relatifs à des concepts boursiers…

Alors qu’a-t-elle de particulier ?

Cette suite est juste amusante et mystérieuse, rien de plus.

0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34 et 55. Leonardo Fibonacci a ainsi remarqué que le résultat de la division de deux nombres consécutifs de cette suite (hormis les premiers) est, soit supérieur au nombre d’or, soit inférieur et qu’il y avait une sorte d’alternance.

8/5 = 1,6. 13/8 = 1.625. 21/13 = 1.615 quand le nombre d’or est, lui, arrondi à 1,618.

Bizarrement le concept ne va pas plus loin, tout semble tourner autour du nombre d’or qui semble avoir beaucoup plus d’importance…

Le mystère du nombre d’or.

Le nombre d’or est pourtant connu depuis la Grèce antique (700 à 200 av. JC)[1]. Il est le résultat d’une équation mathématique (1+√5)/2 qui fascine. A tel point qu’on le surnomme : le ratio doré.

Tout n’est qu’une question de proportion.

Le nombre d’or représente la juste – parfaite – proportion des choses. Dès lors tous les domaines cherchent à l’utiliser : proportion graphique, construction, design, mise en page, musique…

Fibonacci a eu ici, la brillante découverte de pouvoir convertir le nombre d’or sous forme d’une suite mathématique. Celle que nous avons vu : 0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, etc.

Mais souvenez-vous, ce n’est pas un trader.

Les retracements : l’étrange lien avec la bourse.

C’est à partir d’ici que l’histoire s’obscurcie.

Fibonacci n’était pas un trader et je peine à croire, qu’en 1200, il s’appliquait à l’analyse technique. Un concept moderne popularisé – vous savez quand ? – en 1900 par Charles Dow…

Pourtant beaucoup associent sa célèbre suite aux niveaux de retracements, que l’on nomme, de Fibonacci en trading : notamment les célèbres niveaux 38.2%, 50% et 61.8%.

Savez-vous comment est calculé le niveau 38.2% ?

Certains utiliseront la série de Fibonacci pour vous laissez miroiter une forme de brillance, en réalité il n’en est rien. Tout part du nombre d’or. 38.2% = 2 – nombre d’or = 2 – 1.618 = 0.382 qui donne 38.2% en pourcentage.

Savez-vous comment est calculé le niveau 61.8% ?

Tout part une nouvelle fois du nombre d’or. 61.8% = 1 – nombre d’or = 1 – 1.618 = 0.618 qui donne 61.8% en pourcentage.

Dans ces deux cas, il est facile de rapprocher la série de Fibonacci à des niveaux de retracement soi-disant sciemment calculés, car sa série pour certain ratio est très proche du nombre d’or comme nous l’avons démontré : 89/55 = 1.61818 par exemple…

Alors si vous m’avez suivi, vous notez déjà deux incohérences : l’une de temps et d’activités, et l’autre, de calcul et d’interprétation de niveaux.

Vous en voulez une troisième ?

La blague du niveau de retracement fibonacci 50%.

Ce niveau fait partie des niveaux les plus appréciés avec les deux que nous venons de voir (38.2% et 61.8%).

Beaucoup accordent à ce niveau un crédit spécial.

Pourtant il n’a rien de spécial, il n’a rien de mathématique, il n’a rien de Fibonacci, c’est juste un retracement normal d’un cours de bourse.

Voyez.

J’ai tracé sur un mouvement haussier les niveaux Fibo (compris entre 0 et 100% sur l’illustration) avec l’outil d’analyse graphique Prorealtime. J’ai repris sur le carré gris à droite l’ampleur du mouvement et tenté de représenter le niveaux des 50%

Résultat ?

blank

Le niveau des 50% est exactement le milieu du carré, soit le milieu du mouvement.

Il est dès lors illogique de lui donner un pouvoir particulier, de l’attacher à un concept et d’en faire l’apologie sauf à considérer que trader le niveau de retracement 50% donne un avantage sur le marché.

Pas si sûr…

Comment trader ses hypothétiques niveaux ?

Les marchés financiers vivent de mouvements, plus ou moins violents, que l’on appelle la volatilité.

C’est elle qui présente le principal risque du trading. Les mouvements vont de haut en bas et de bas en haut, certains sont plus longs et plus durables que d’autres.

L’avantage des niveaux de retracement – que l’on peut renommer consolidation – est qu’ils vous poussent à investir dans le creux d’une nouvelle vague, ce qui est hautement plus bénéfique que d’investir en haut d’un sommet.

Dès lors deux résultats :

  • soit une nouvelle vague reprend, vous considérez que les niveaux de Fibonacci sont magiques et vous en faites, vous aussi une belle presse.
  • soit la consolidation continue, vous considérez que vous n’avez pas sélectionné le bon niveau de retracement (Ah, le rebond sur le niveau 38% n’a pas tenu ? allons voir ce qui se passe au suivant ?). A ce rythme, vous aurez forcément raison à un moment donné.

Le fait de savoir, sans trop connaitre l’histoire, qu’un mathématicien aurait étudié des niveaux de retracement vous donne une confiance qui n’est pas toujours raisonnable.

Alors que rien n’est prouvé en son nom, lui, qui je rappelle, est mort en 1250…

Si l’histoire pouvait être belle, on sens ici une part de manipulation.. qui n’est malheureusement pas rare en trading. Et oui, savez-vous que certaines entreprises paient des influenceurs pour avoir des recommandations d’achat ?

Si tous ces sujets vous intéressent, je vous invite à me suivre via ma newsletter confidentielle. Un espace régulier, sans blabla, sans promesse, que du partage entre vous et moi, et c’est gratuit :

Vous apprendrez comme nos 2122 privilégiés

Je vous dit tout. Comment débuter en bourse avec sérénité ? Comment libérer vos blocages pour gagner de l’argent ? mais surtout, comprendre comment fonctionne les marchés financiers et limiter vos pertes avec mes astuces indispensables.

🎁 En bonus : je vous offre pour commencer ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

J’ai tout de même envie de vous rassurer.

Trading, crypto et supports : que fait-on ?

Cet article vise surtout à vous faire relativiser sur le fait que, ce n’est pas parque que quelqu’un semble mettre en avant un nouveau concept, qu’il faut prendre ses dires pour argent comptant.

Il existe une multitude de concept en trading, dont le principal but est peut être de vous faire trader pour que les brokers récupèrent des commissions.

Vous pourriez aussi me dire que, pour vous, les retracements fonctionnent. C’est possible, les actions sont structurellement haussières, alors acheter chaque creux après un mouvement haussier peut permettre de bien se positionner.

L’intérêt pour moi était de vous alerter : il n’y a rien de magique, un retracement est un retracement, les niveaux Fibo qui ont été inventés par, on ne sait qui, n’ont rien de prédictif.

L’analyse technique regorge de concept, parfois de figures chartistes, quelque peu farfelues.

Les fluctuations répondent pour beaucoup au hasard et à la conjoncture macro-économique (vous voyez beaucoup d’action monter vous avec le début de crise Ukrainienne ?) et le hasard fait parfois bien les choses!


Références

Total
4
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires
blank

L'outil inestimable pour apprendre à investir sur les marchés

29,90€ GRATUIT

Comment vous lancer ? générer des profits et bâtir votre liberté financière grâce aux marchés ? sans prendre de risque inconsidérable (avec à mes 7 astuces inédites). Je vous dit tout.

🎁 En bonus : je vous offre ma calculette unique Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.