Le webzine du trading francophone.

Nos 26 meilleurs conseils bourse de A à Z – partie 2/2

série de 26 conseils en bourse

Deuxième et dernière partie de nos articles de conseils en bourse où nous allons parcourir les lettres N jusqu’à Z. Ce ne sont pas les plus faciles mais pas les moins intéressants pour autant. Ces 13 nouveaux conseils, je les applique quotidiennement. J’aurai aimé les connaitre et surtout les comprendre dès mes premiers investissements en bourse.

Et s’il n’y avait que 5 conseils à retenir en priorité de ces 13 derniers conseils, j’orienterai ma lecture sur les points Q. R. S. U. et Y.

N. La règle Numéro 1, tu n’oublieras pas.

Connaissez-vous la règle numéro 1 ? Cette règle fait référence à l’une des célèbres citation de Warren Buffet, homme d’affaires et investisseur dont sa fortune personnelle est estimée à 89 milliards de dollar en 2019[1]. Et oui lui aussi a perdu de l’argent en 2018. 😅

La règle numéro 1 est de ne jamais perdre d’argent. La règle numéro 2 est de ne jamais oublier la règle numéro 1.

Warren Buffet

Ne jamais perdre d’argent tel est le mot d’ordre à retenir. Car trop de stratégie vous propose de gagner dans 70/80% des situations, mais les 20/30% de trades perdants vous feront perdre plus que vous aurez gagné…

Alors on s’équipe, on met en place tout ce qui nous permet de limiter notre exposition. A commencer par le classique STOP de protection. Même s’il reste le plus important, évaluer les conditions des marchés pour savoir si des opportunités sont possibles est également intéressant. Alléger ses positions après avoir atteint des niveaux clés est intéressant. Couvrir son portefeuille est intéressant! tout comme protéger son niveau d’entrée (BreakEven). Bref vous l’aurez compris, il existe de nombreuses solutions pour protéger son capital. Elles doivent s’adapter à votre stratégie. Car même si vous investissez avec de l’argent que vous êtes prêt à perdre, personne ne le souhaite. La protection est l’un des points forts de la formation de Julien FLOT que je vous invite à découvrir si ces points sont à perfectionner chez vous.

O. Les Options binaires, tu oublieras.

Si il est facile de perdre de l’argent en bourse, les options binaires restent au cœur des plus grandes arnaques en lien avec la finance à tel que l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a décidé de pérenniser l’interdiction mise en place par l’autorité européenne en 2018.[2]

Le principe des options binaires est simple. Il suffit de miser sur la baisse ou la hausse d’un actif dans un temps donné. Si votre pari est réussi, vous empochez 1.8 fois votre mise. Si votre pari est perdant, vous perdez toute votre mise.

Les intermédiaires d’options binaires vous appâtent avec des promesses de gains rapides, faciles (sans connaissances particulières), et sans capital important. Pour beaucoup le seul fait de suivre la tendance vous permettrez de générer plusieurs milliers d’euros de revenus mensuels. C’est un leurre. Tout comme le compte de démonstration dont vos performances vont être boostées pour vous faire passer en réel. Et si vous avez malgré tout ça quand même réussi à générer de l’argent, votre prochain défi sera de retirer votre argent de la plateforme basée souvent dans des paradis fiscaux… Bon courage.

P. Le Profit factor sera ta statistique préférée.

Oubliez votre pourcentage de trades gagnants! Nous avons vu lorsque nous cherchions à comprendre pourquoi 90% des traders particuliers perdent de l’argent en bourse que le pourcentage des trades clôturés était étrangement supérieur à la moyenne. Mais que les gains générés par les traders particuliers ne compensent pas les pertes.

Alors intéressez vous au profit factor! concrètement le ratio entre la somme de vos gains et la somme de vos pertes. C’est lui que vous devez améliorer pour qu’il dépasse 1 (le chiffre d’équilibre).

Profit factor
Exemple de statistiques rentables. Profit Factor de 1.36 (supérieur à 1)

Le profit factor est à calculer lorsque tous vos trades sont clôturés. Il n’aurait que très peu de sens si vous laissez courir des pertes et que vous les coupez une fois que la perte repasse en positif. Ce type de trading et risque est trop élevé car une seule perte pourra remettre en cause toutes vos statistiques.

Q. Tu préfères le Qualitatif au Quantitatif.

La patience est une qualité indispensable pour être un trader. Il est inimaginable de vouloir gagner sur les marchés en étant actif quand cela nous “arrange”, sur notre temps disponible et ce, quel que soit l’actualité.

Les marchés finiront par avoir toujours raison. C’est à vous de vous adapter à son mode de fonctionnement et ses risques et pour cela vous devez adopter une posture de samouraï. Être patient, attendre les meilleurs opportunités et ne pas les louper.

Il est important de construire ses plans de trading en avance sur des unités de temps supérieures à notre unité d’intervention. L’intervention sur les marchés n’arrive que lorsque le plan de trading se valide par un signal, pas avant. Un bon trader particulier a la capacité de regarder les marchés toute une journée sans trader.

Le quantitatif alimente votre côté joueur. Il vous maintient dans le stress et l’excitation du marché. Mais vous fait perdre beaucoup d’argent, d’abord en frais, puis en pertes et en erreurs.

R. Les Résultats d’entreprises sont à noter dans ton calendrier.

Je suis étonné de constater que très peu de formateurs ou traders avec lesquels j’échange parlent des publications de résultats qui sont pour moi à considérer comme tout risque statistique au forex.

Il n’est pas rare que la publication des résultats d’entreprises entraine d’énormes mouvements sur les actions à la hausse comme à la baisse, à l’image de l’entreprise BENETEAU qui a publié ses résultats annuels 2019, le 29 octobre dernier. Le lendemain, l’entreprise BENETEAU qui a déçu les investisseurs perdait -15.38% en fin de séance.

Beneteau action
BENETEAU – Graphique journalier (24/11/2019)

Un achat de l’action en anticipation de la reprise haussière aurait été dramatique pour tous trader avec un stop court. Le Gap baissier à l’ouverture aurait déclenché un ordre de vente, plus bas que la clôture de la veille de -9.60%.

Alors un conseil surveiller le calendrier des publications de résultats. Et interrogez-vous sur le risque que vous souhaitez prendre avant d’investir.

S. Les Stops, tu utiliseras systématiquement.

Nombreux sont les paragraphes où je parle de STOP de protection, et ce ne sera surement pas le dernier. Un STOP est vital pour protéger son capital ET gérer son risque en calculant une taille de position adaptée au capital. Par reflex le trader particulier a tendance à positionner un stop de protection mais oublie souvent de calculer sa taille de position. Mettre une position c’est le minima et pourtant , il y a des dérives :

  • A l’approche du cours de bourse vers le stop, ce dernier est abaissé (mode espoir).
  • Le stop est trop éloigné, il ne vous protège pas et entraine une perte sur votre capital trop importante.
  • Le stop est trop court, et est déclenché dans la majorité de vos opérations. Et est sujet aux gaps et slippage fréquemment.

Aucun des très grands investisseurs qui positionnent un STOP n’ont une probabilité de réussite de > 80%. Warren BUFFETT utilisait une belle métaphore :”Lorsqu’un bateau coule, vous mettrez plus d’énergie à vouloir colmater les brèches qu’à changer de bateau.”

Le STOP c’est un niveau d’invalidation logique par rapport à votre stratégie. Il doit vous faire perdre au plus, 1% de votre capital quel que soit son niveau d’invalidation. Si votre STOP se trouve à 50 ou 300 pts de votre entrée en position, la taille de cette dernière doit être adaptée pour que ces deux différents STOP ne représentent que 1% de votre capital.

T. C’est ton Temps libre qui définit ton profit de trading et non l’inverse.

C’est l’une des principales erreurs que j’ai faite quand j’ai commencé en bourse. Croire qu’en étant salarié, j’allais pouvoir investir lorsque j’étais disponible, en soirée. Je savais que le forex était accessible 23h/24 et je pensais que les conditions de marché allaient être similaires du reste de la journée. C’était d’une inculture… J’avais du mal à comprendre les notions de volatilité et de liquidité et pour moi il était possible de me démarquer quel que soit l’environnement…

NON, ce qui fait bouger le marché, ce sont les opérateurs! Les grosses mains (hedge funds – banques) que l’on retrouve de l’ouverture des places européennes (9h) jusqu’à la fermeture des marches US. 

Le reste de la journée, il ne se passe pas grand chose, la session asiatique est souvent peu mouvementée. Il faut prendre conscience de ces cycles d’ouverture, elles apportent, je trouve, une aide précieuse dans la lecture des flux directionnels. Ce sera à vous d’adapter votre approche à ces conditions, si vous ne pouvez être présent en journée, n’idéaliser pas les scalpers (dont très peu gagnent de l’argent) mais privilégier une stratégie en swing trading (moyen ou long terme).

U. Utilise de l’argent que tu es près à perdre.

On ne le répétera jamais assez mais le trading est une activité risquée. Vous pouvez fuir ceux qui vous promettront gloire et richesse, eux le deviennent grâce aux ventes qu’ils génèrent sur la crédulité, le manque de connaissance et l’appât du gain de leurs clients .

C’est un point relevé dans notre système d’évaluation des acteurs de la formation francophone. Nous recherchons un minimum de cohérence entre le discours et la réalité.

Ne pas gagner d’argent est une chose encore acceptable. Perdre votre capital l’est moins. Alors Imaginez vous endetter ? C’est dramatique et pourtant c’est possible si l’on ne maîtrise pas le trading.

Si vous avez de l’argent à investir, assurez-vous de ne pas avoir besoin dans les années futures. Commencer à trader avec une somme inférieure à votre capital maximum avant de générer vos premiers gains ou commencer avec un compte de démonstration. 

V. Vaincre le marché est “impossible”.

Le marché a toujours raison et je vous invite à reste humble même après une série de trades gagnants. Il n’est pas judicieux de “fêter” cette bonne période par l’augmentation de vos mises. Qui a le réflex d’abaisser, après une série de pertes, le montant de ses mises ? Personne. Alors pourquoi croire que l’inverse est une bonne idée ? Car tout n’est en réalité que variance et statistique.

Alors oui, le titre du paragraphe est alambiqué. Tel qu’on le conçoit, gagner de l’argent sur les marchés financiers s’appelle vaincre le marché. Alors j’appelle plus à garder la tête froide, à rester humble comme je l’ai déjà. Si vous n’avez pas cette qualité alors il est probable que vous soyez envahis par vos émotions.

Garde en tête qu’il est impossible de gagner sur les marchés augmente votre niveau d’exigence envers vos investissements. Ce niveau d’exigence rend vos trades plus argumentés, plus logiques et éloigne vos émotions.

W. Ta Wifi, tu surveilleras.

Et oui, j’ai trouvé un titre de paragraphe avec la lettre W. 😉 Car cette déconvenue, elle m’est arrivée aussi et j’ai préféré vous en prémunir que d’énoncer un nouveau sujet en lien avec Warren Buffett. J’avais pris l’habitude de trader avec ma connexion wifi classique, ma box internet n’était pas la plus rapide mais suffisante pour de l’intraday. En enchainant les jours de trading sans anomalie technique, forcément, à un moment donné, la panne arriva lorsque j’étais en position.

Grand moment de solitude et de panique, je viens de rentrer en position (je n’ai pas eu le temps de repositionner mon stop, qui est donc présent mais pas au niveau de mon risque normal). Je n’ai aucune façon de savoir comment se passe mon trade et quand ma wifi va refonctionner.

Alors aujourd’hui on a heureusement des outils numériques comme un téléphone connecté à internet. Je lance la procédure de partage de connexion et heureusement pour moi, le trade n’avait quasiment pas bougé. Cela aurait pu être catastrophique avec une perte d’argent supérieure à mon niveau de risque. Dès lors je privilégie toujours le partage de connexion depuis cet incident car il est rare d’observer des dysfonctionnements, avec internet par satellite.

X. Sur les réseaux sociaux la Xénophobie te caractérisera.

La Xénophobie est, selon le dictionnaire Larousse, caractérisée par une hostilité systématique envers les étrangers. Vous voyez où je veux en venir ? La plupart des personnes qui affichent des performances sur les réseaux sociaux ont des intérêts masqués ou non à vous convaincre de les suivre.

On retrouve, les vendeurs de signaux, les vendeurs d’indicateurs, les vendeurs de formation, ou encore les copy-traders. L’intérêt pour eux ? générer de l’argent par la vente de produits/services ou l’affiliation avec des brokers.

Le véritable problème, car tout le monde est libre d’adhérer ou non à un service quelconque, c’est que ces vendeurs sont manipulateurs et usent de différentes techniques :

  • Ils mentent sur leurs parcours (il y a un nombre impressionnant d’ancien trader professionnel, que les traders professionnels ne connaissent pas d’ailleurs).
  • Ils mentent sur leur véritable performance (ne montrent pas les trades perdants, ni non clôturés.)
  • Aucun n’est capable de fournir un track record, capable de faire taire les débats pourtant et d’être un argument indiscutable de leurs capacités.
  • Ils vous font culpabiliser avec des termes techniques d’apparaissance professionnelle mais qui témoigne juste d’un manque de formation de votre part.
  • Ils tradent en compte de démonstration…

Alors méfiez-vous et ouvrez votre esprit critique avant de croire ou non les personnes que vous suivez.

Y. Tes Yeux seront ta véritable arme.

Dans votre apprentissage boursier, vous trouverez régulièrement comme conseil “Trade ce que tu vois et non ce que tu penses voir“. Ce conseil est plein de bon sens mais malheureusement peu de trader réussissent à l’appliquer. La majorité ont un trading dicté par des biais d’émotions ou d’actualités.

“J’ai lu que le crash boursier était pour 2019, je short tout ce que je peux.” ou “J’ai perdu 4 trades consécutifs, cette fois c’est la bonne!”

Non non et NON, au contraire l’investissement doit être développé autour d’une stratégie cohérente prenant en compte l’actif tradé. L’intervention se fait à l’apparition d’un signal offrant des probabilités de succès supérieures aux probabilités de pertes.

Trader ce que vous voyez, une action ou un indice n’ont jamais trop montés. Les records sont fait pour être battus 👏

Z. La Zénitude deviendra ta force.

Dernier conseil de cette série des 26 principaux conseils en bourse et quel beau conseil que de finir sur la zénitude. Effectivement si votre niveau de maîtrise et de connaissance vous amènent à appliquer ces 25 premiers conseils. Il y a fort à parier que vous deveniez insensible aux marchés financiers. Vous serez une force tranquille.

On dit souvent que des traders qui gagnent sont des traders qui s’ennuient, qui ont développé la patience d’attendre leurs signaux et de tenir leur plan une fois en position. La zénitude c’est aussi la capacité à ne pas avoir de biais, à développer un esprit libre et relâché.

La psychologie est une part importante de la réussite. Elle n’est pas de 80/90% comme peuvent l’annoncer certains qui préfèreront vous dire que vous n’avez pas la psychologie pour réussir au lieu de revoir leur méthode. Car la psychologie est facile à corriger, aujourd’hui si vous développez une méthode qui fonctionne, les robots seront heureux de l’appliquer sans biais…

Après mes conseils, les vôtres ?

Je suis heureux de terminer cet article plein de bon sens et de vérité. J’espère qu’il vous aidera à prendre conscience et à corriger des défauts si vous en avez. N’hésitez pas à poster en commentaire vos conseils ponctués de vos expériences et à parcourir notre premier article !

Article précédent :
Nos 26 meilleurs conseils bourse de A à Z – partie 1/2


Références

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.