Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

Les actions hydrogène en Bourse : c’est maintenant ou…

… jamais ?
blank

L’une des règles d’or, en trading ou pour un investissement plus long en Bourse, consiste à savoir repérer les opportunités.

Mais surtout à les saisir.

En l’occurrence, les actions hydrogène font partie de ces actifs, d’un secteur, qui peuvent vraiment s’avérer intéressant en ce moment.

Pour que vous compreniez cette tendance en forte croissance, dont les cours de bourse pourraient peut être exploser comme le Bitcoin a pu le faire, nous avons préparé ce petit guide. Nous allons passer en revue l’essentiel : les types d’hydrogène, le rôle joué par McPhy Energy, les entreprises en France (citons Air Liquide ou Engie)…

Avec ces informations en tête, vous pourrez alors affiner votre stratégie de trading sur les marchés financiers. Nous ne pouvons évidemment pas vous garantir la rentabilité du processus.

Mais connaître la situation et disposer d’une vue d’ensemble est forcément un atout. Alors voilà ce qu’il faut savoir…

Investir dans des actions hydrogènes en Bourse : pourquoi ?

Les actions hydrogènes en Bourse font beaucoup parler d’elles des raisons écologiques, de développement et de croissance soutenue.

En effet, la transition énergétique occupe une place importante dans le paysage socio-politique en 2022. Et la tendance devrait se confirmer en 2023… voire jusqu’en 2030 au moins !

Nous ne donnons pas ce cap au hasard. Bien au contraire, ce chiffre est essentiel. D’ici 2030, les membres de l’UE se sont engagés à réduire leur consommation de gaz à effets de serre. L’ambition est grande : il s’agit de viser une diminution de 55% par rapport aux chiffres enregistrés en 1990.

Cela suppose évidemment une transformation des habitudes. Que ce soit au niveau des ménages ou des entreprises, l’heure est au changement. Les énergies renouvelables jouent alors un rôle-clé.

Sur le marché des systèmes de chauffage par exemple, capter les calories de l’air grâce à la pompe à chaleur devient beaucoup plus populaire. Le fioul, lui, devrait bientôt disparaître. Il n’est déjà plus possible d’installer une chaudière qui en consomme.

Mais concrètement qu’est ce que l’hydrogène ?

L’hydrogène est une énergie (gaz), un combustible, inodore, incolore. Il est présent à l’état naturel mais nécessite un procédé de production complexe dont nous allons voir les nuances (en fonction de sa couleur).

L’hydrogène : écologique selon les types

L’hydrogène, de son côté, est justement renouvelable.

Attention, toutefois. Cela dépend de son type.
En effet, on lui donne plusieurs « couleurs », liées à la méthode de production utilisée :

  • L’hydrogène gris n’a pas vraiment sa place dans le cadre de la transition énergétique. Il nécessite un mélange de méthane et de CO2. Il est donc responsable d’émissions.
  • L’hydrogène jaune se forme à partir d’électricité issue du nucléaire. Il n’y a donc pas de carbone impliqué. Mais dès qu’une centrale atomique entre dans l’équation, on ne peut pas parler d’un processus propre.
  • L’hydrogène bleu s’avère moins polluant (ou disons : source de pollution) que le jaune et le gris. En effet, les émissions de CO2 ont moins d’impact. Un système ingénieux de stockage permet de limiter les dégâts.
  • L’hydrogène vert… est justement celui qui fait l’objet d’un engouement. Il découle d’une technologie écologique. On peut penser aux panneaux solaires, aux éoliennes…

Comme vous le constatez, la question est complexe. L’hydrogène demande de l’énergie… pour en être lui-même un vecteur.

Dans tous les cas, personne n’a prétendu que les mutations énergétiques étaient évidentes. Sous sa forme verte, l’élément H2 qui compose ce gaz (il faudrait en réalité parler de dihydrogène) recèle un vrai potentiel.

C’est ce potentiel qui permet de faire un lien avec l’investissement en Bourse. Voilà pourquoi.

Le succès de l’hydrogène : aussi une question politique

L’année 2030 est symboliquement (et techniquement) si importante qu’un plan d’investissement porte son nom : France 2030. En l’occurrence, le gouvernement français a débloqué 30 milliards d’euros pour financer la transition énergétique.

Ces fonds doivent (entre autres) permettre de concrétiser des projets de production et d’exploitation énergétique.

Parmi les procédés phares, il y a l’électrolyse. Il permet d’obtenir l’hydrogène vert donc, et devrait battre à plein régimes lors de cette décennie.

Les infrastructures nécessaires coûtent forcément cher. Mais les sommes débloquées sont susceptibles d’accélérer le mouvement. Elles prennent des formes très variées. Notamment celles de primes et de taux d’intérêt spéciaux.

McPhy Energy : un bon investissement, notre avis ?

Il faut dire que certains acteurs sont déjà prêts à en découdre. Chez McPhy Energy, une entreprise spécialisée dans la gestion et le stockage de l’énergie, prendre la tête des marchés est un véritable objectif.

Et puisque les discours de l’exécutif – y compris du président Macron lui-même – vont dans le sens d’une mobilisation importante de l’hydrogène, on peut parler d’un projet à coloration politique.

Manifestement, l’État encourage la mise en place de cette nouvelle solution.

Les investisseurs ont d’ailleurs déjà prouvé leur confiance en McPhy Energy : le deuxième semestre de l’année 2020 a été synonyme de boom pour la firme. À ce moment-là, un important projet de station destinée à la production d’hydrogène décarbonisé a permis au titre une progression de 700% pour atteindre un pic à 41 dollars.

Cours de l'action McPhy Energy
Cours de l’action McPhy Energy en données hebdomadaires.

L’action a littéralement subit un short squeeze un évènement rare produit par l’afflux de millions d’euros d’investissement en un laps de temps très court.

Les données techniques montrent que les volumes de transaction ont baissé depuis, certes. Mais il y a un potentiel de retournement non-négligeable. Le récent changement de PDG au sein de cette société française dessine notamment de nouvelles perspectives.

Notre avis sur un achat.

Même si le secteur est d’avenir, il est préférable de surveiller l’évolution de l’action. En effet les mouvements haussiers sont actuellement fragiles à l’échelle mondial, on parle de crise financière en cours.

En bourse et pour les investissements long terme, il est possible d’investir quelques euros dans cette entreprise, tout comme d’autres (HDF, Engie, etc.), pour ne pas le train d’un retournement.

En trading, pour des activités court terme, faites attention. Certains analystes auraient conseillé une vente du titre dans ces conditions. Le cours de l’action semble toujours être en tendance baissière mais attention à la volatilité depuis le pic de 2020 qui prouve que des investisseurs suivent l’action.

Alors, quelles pistes se dessinent pour espérer obtenir une rentabilité sur les marchés financiers ?

Quelles actions hydrogène françaises intégrer à son PEA ?

Nous venons de vous donner l’exemple de McPhy Energy parce qu’elle fait partie des leaders dans le domaine. Les tendances rendent un retournement vraiment probable, et cela suppose forcément des opportunités en Bourse.

Cela dit, comme on vous le répète souvent, votre PEA (plan d’épargne en actions) doit être varié. Il serait donc dommage de se limiter aux titres émis par cette compagnie.

Voici une sélection d’autres actions liées à l’hydrogène qui présentent un intérêt en 2022 :

  • HDF Energy ou Hydrogène de France porte un nom… qui parle de lui-même. Il y a déjà eu un pic en avril 2022. Le soufflé est retombé depuis. Mais en ces temps de pénurie énergétique, il ne faut pas exclure un retournement. La moindre annonce peut provoquer une étincelle.
  • Le groupe de gaz industriel Air Liquide est vraiment à surveiller. Cette société enregistre un taux de variation très intéressant en Bourse. Récemment, soit en mai et en août, les investisseurs ont pu profiter de certaines hausses significatives. Il faut dire que la structure ne cesse de renouveler et de diversifier ses initiatives en lien avec l’hydrogène.

    Récemment, un partenariat avec Faurecia a confirmé leur dynamisme. En vous renseignant, vous pourrez saisir des lignes directrices encourageantes. La structure technique d’Air Liquide est haussière de façon exemplaire depuis de nombreuses années, l’entreprise a même annoncé le 25 octobre 2022 avoir une envolée de 40% de son chiffre d’affaires. A mon avis, Air Liquide a encore de beau jour devant elle.
  • FuelCell Energy est un acteur sérieux dans le domaine de la production d’énergie. En termes d’évolution boursière, il faut avouer que la deuxième moitié de 2022 n’a pas été placée sous les meilleures auspices. Pour autant, un pic en mars et en août montre de possibles entrées. Étant donné que la recherche au niveau des piles à combustible ne cesse de progresser…

    … il n’est pas absurde de spéculer sur une redynamisation prochaine. Dans l’univers de l’automobile par exemple, les piles à hydrogène sont synonymes d’avenir.
  • Engie entend également prendre une part d’un marché considérable. Cette société est actuellement très active dans des projets en France et à l’international et veut se positionner comme l’un des leaders de l’hydrogène vert.

Nous aurions encore pu donner d’autres exemples. Ce qui est important, cependant, c’est de réaliser le potentiel du secteur.

L’hydrogène fait pleinement partie de l’actualité. Comme on vient de le voir, chaque société qui le produit, l’exploite et/ou le distribue n’affiche pas la même progression en Bourse.

Mais c’est aussi ça qui fait le sel d’un investissement. Voilà justement quelques conseils pour optimiser vos placements dans ce domaine.

Miser sur l’hydrogène en Bourse : comment mettre toutes les chances de son côté ?


Pour maximiser vos chances de bénéfice, il y a plusieurs principes à considérer :

  • En l’occurrence, la meilleure formule est l’investissement à long terme. Vendre à la moindre tendance baissière n’a pas grand intérêt.
  • Encore une fois, il ne faut pas hésiter à diversifier vos actifs. Les occasions sont nombreuses. Dépendre des seuls succès (ou échecs) d’une société augure rarement du bon.
  • Pensez à l’investissement dans l’énergétique, à une échelle plus globale. Outre l’hydrogène, il y a le solaire, par exemple. Nombreuses sont les perspectives lorsqu’il est question d’énergie verte !

Bien sûr, tout cela demande une organisation et un suivi méticuleux. Gagner de l’argent en Bourse n’a rien d’évident. Et vous allez forcément devoir affronter certaines déceptions notamment si vous n’utilisez pas le meilleur broker.

Comment investir dans l’hydrogène ?

Nous avons parler précédemment du PEA (Plan Epargne en Action) qui est un produit réglementé et parfois contraignant.

En l’occurrence, n’imaginez pas investir dans un ETF reliant des sociétés productrices de gaz sur votre PEA, vous devez acheter des actions via le marché régulé (hors CFD) et ces dernières doivent être françaises.

Dans ces cas, ne prenez pas Etoro, Degiro et tous ces courtiers plus ou moins connus et recommandables.

Prenez un courtier qui propose les PEA. Il en existe plusieurs dont les plus connus sont Boursorama et Fortuneo.

Mais certains préfèrent le trading. Acheter et vendre dans un laps de temps très court pour espérer dégager un bénéfice rapide (c’est l’activité d’un trader).

Dans ce cas, l’un des meilleurs courtiers est Freedom24.

La plateforme est complète, elle vous permet d’investir dans des introductions en bourse (ce qui peut arriver pour l’hydrogène), vous pouvez développer un compte épargne et un compte titres.

Regardez :

Freedom24 : une plateforme pour tous

Freedom24 : une plateforme pour tous
91 100 0 1
– Notée 4,5/5 sur Trustpilot. La meilleure note obtenue par un courtier.
– Votre argent est protégé à hauteur de 20 000 euros.
– Une interface de trading vous permet de réaliser des analyses techniques.
– 1 000 000 d’instruments pour investir (ETF, obligations, CFD, etc.)
– Et surtout, des tarifs peu élevés.
– Notée 4,5/5 sur Trustpilot. La meilleure note obtenue par un courtier.
– Votre argent est protégé à hauteur de 20 000 euros.
– Une interface de trading vous permet de réaliser des analyses techniques.
– 1 000 000 d’instruments pour investir (ETF, obligations, CFD, etc.)
– Et surtout, des tarifs peu élevés.
91/100
Notation
Excellent

J’en ai rédigé un avis.

Je vous laisse surtout vous inscrire, une nouvelle version est en ligne. Profiter d’un accès en illimité et gratuit pendant 30 jours grâce au lien ci-dessous :

Vous serez simplement bien plus à même de réussir, de faire du profit en assimilant les enjeux. Nous espérons que cet article vous y aidera.

Investir dans les actions hydrogène : à vous de jouer

Chaque décennie apporte son lot de transformations et… de bouleversements. Le dérèglement climatique et la crise énergétique entraînent justement un changement de paradigme. En ce début des années 2020, et surtout dans la perspective de 2030…

… l’écologie se retrouve plus que jamais au centre des débats. Mais surtout des actions.

En vous intéressant à l’hydrogène, ou en tout cas aux actions qui le concernent, vous entrez dans la course. Une course au progrès vert, à une production et consommation plus respectueuse de la planète.

À condition d’accepter les variations et de se montrer patient(e), il y a donc de quoi obtenir des résultats très intéressants. N’hésitez pas à vous renseigner sur les nouvelles technologies liées à l’hydrogène. À rester alerte en cas d’annonces gouvernementales, de partenariats, de fusion

Cela vous mènera petit à petit vers une dynamique de spéculation intelligente. Celle qui suit le monde et ses mouvements. Celle qui offre le plus de chances en Bourse.

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires
blank
Lire l'article

Où placer son argent pour anticiper 2023 ?

Ce début des années 2020 est complexe à bien des égards. Pandémie, crise énergétique, conflits avec la Russie……
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.