Suprenant mais vrai : la Golden Cross, une approche rentable

blank

Voilà probablement le plus célèbre des croisements entre deux moyennes mobiles. C’est ce qui lui permet de porter ce nom très flatteur : la Golden Cross. Autrement dit, croisement ou croix en or. Au moins, le ton est donné !

À la lecture de ces premières lignes, vous pensez sans doute qu’on entre sur le terrain des techniques expertes. Et pourtant ! Cette stratégie de trading compte parmi les plus accessibles.

Suis-je en train de faire la lumière sur le compromis idéal entre efficacité et simplicité ? Oui… et non.

Le trading demande d’être rigoureux, exigeant envers soi-même, ordonné et surtout patient. Rome ne s’est pas faite en un jour, pas plus que la fortune de Warren Buffett, le plus célèbre des investisseurs financiers… alors restez sereins. Vous aurez tout à y gagner.

Cela étant dit, en France la Golden Cross n’est pas une stratégie clairement mise en avant. Elle se retrouve quelques fois citées, certes, mais ce sont surtout les ouvrages d’analyse technique anglophones qui la mettent en exergue.

Pour quelles raisons ? Peut-on en tirer un avantage concret sur les marchés financiers ? c’est ce que nous allons voir.

Ce que vous êtes sur le point d’apprendre :

  • Comment répéter une golden cross et comment l’interpréter ?
  • Pourquoi toutes les croix dorées ne sont pas bonnes à prendre ?
  • Dans quelle situation l’exploitation de cette stratégie se révèle-t-elle rentable (et comment optimiser ses performances) ?

Qu’est-ce que la “Golden Cross”, exactement ?

La golden cross est une représentation appartenant au domaine de l’analyse technique.

Elle consiste à utiliser deux moyennes mobiles seulement :

  • La moyenne mobile à 50 périodes, censée représenter la dynamique à court/moyen terme d’un actif financier.
  • La moyenne mobile à 200 périodes, censée représenter la dynamique à long terme d’un actif financier.

La golden cross se forme lorsque la moyenne mobile à 50 périodes (SMA 50) croise à la hausse la moyenne mobile à 200 périodes (SMA 200).

C’est la seule et unique condition.

exemple de golden cross

Un retournement de tendance évident

La configuration technique valide un retournement de tendance. En effet, pour que la moyenne mobile courte (50 périodes) croise à la hausse une moyenne mobile de plus long terme, il faut au préalable que la tendance de fond soit baissière.

On la retrouve donc facilement après de grosses corrections (crack boursier, annonce de résultats décevants pour une entreprise, évolution de taux d’intérêt pour le forex, etc.). Autrement dit, lorsqu’un ou plusieurs événements ont conduit à une fluctuation d’envergure (il est question de 10% a minima).

Pour autant, sa simplicité ne cache rien de magique.

Ce qui compte vraiment… ce qui lui donne de l’intérêt… c’est le concept.

Peu importe que vous définissiez vos moyennes mobiles en exponentielles, peu importe que vous paramétriez des périodes différentes (30-150, 40-160). Ce qui compte vraiment, c’est pourquoi vous le faites. Dans le cas présent, c’est tout simplement pour anticiper une reprise haussière après une période difficile.

En réalité, les moyennes mobiles ne sont que des outils servant à représenter ce mouvement sur n’importe quel graphique.

Et toutes les variantes se trouvent concernées : Bitcoin, Actions, Forex, Futures, Indices, Matières premières…

Analyse technique : ne faites jamais cette confusion

Il y a une idée reçue plutôt dangereuse qui circule sur les réseaux sociaux et que les publicités mensongères entretiennent sans scrupules. Celle qui consiste à confondre spéculer et… lire l’avenir.

Lorsque vous mettez à profit différents indices visuels, vous ne devez jamais chercher une “révélation”. L’analyse technique n’a aucune commune mesure avec la voyance ! Même lorsqu’un retournement haussier semble évident et imminent, ne vendez jamais la peau de l’ours avant de l’avoir tué. La golden cross et toute la réflexion sous-jacente n’offrent aucune garantie.

En ne remettant pas tout au hasard, vous optimisez vos chances de réussite. De bénéfice. Pour autant, les risques font toujours partie du processus. S’il existait une astuce imparable… les marchés financiers n’existeraient plus sous leur forme actuelle. Tout simplement. Les grands manitous qui empoisonnent la toile avec leurs prétendues potions magiques ne sont pas là pour vous aider. Il fallait que je le précise.

Patience et longueur de temps…

Pour finir cet aparté (on revient à notre fameuse golden cross juste après !), je recommande aux débutant(e)s de ne pas “s’emballer”, si j’ose l’expression populaire. Apprenez et découvrez votre affinité avec les différentes méthodes. N’hésitez pas à profiter des modes “démo” que de nombreux brokers mettent à disposition. Ainsi, même si les pertes restent possible quand le moment fatidique arrive, vous aurez des armes supplémentaires pour les éviter ou les limiter.

De nos jours, les fonctionnalités comme le stop loss forment des alliés précieux. Elles permettent d’éviter une perte totale de contrôle. En effet, la dimension psychologique revêt une importance capitale ! Vous pourriez voir s’effondrer des sommes conséquentes dans un mouvement de panique.

Mais revenons-en, justement, à la technique au centre de cet article.

Golden cross : est-il possible de gagner rapidement grâce à elle ?

Je fais toujours en sorte de présenter des méthodes qui ont fait leurs preuves. Dès lors, oui, la golden cross affiche un vrai potentiel. Mais attention ! Dans certains cas, elle peut vous faire perdre beaucoup d’argent.

Deux types de comportement entraineront (très probablement) votre ruine avec cette technique :

  • L’une vous concerne… c’est l’impatiente. Le facteur temps est un impondérable, les croisements dorés sur des unités journalières sont rares. Comme je l’évoquais tout à l’heure, la précipitation et le trading ne font pas bon ménage.
  • L’autre concerne le marché. Ce dernier évolue autour des phases de distribution (flux) et d’accumulation (rang). Dans le cas des rangs, les moyennes mobiles se croisent sans cesse, il n’y a pas de réel mouvement rentable.
Trader dans un rang

Vous l’aurez compris : il y a des limites à cette approche, tout comme de bonnes pratiques à assimiler.

Il est envisageable et souvent envisagé par les spéculateurs de tourner cet outil à leur avantage. Encore faut-il avoir une idée claire de sa nature et de ses enjeux.

Je vous explique.

Repérer et suivre le croisement des moyennes mobiles : cela peut porter ses fruits

Fondamentalement, rappelons-le : cette méthode est simple.

Parfois, et particulièrement dans un univers aussi dense, aussi nébuleux que celui des marchés financiers… la simplicité fait bien les choses.

Pour vous en convaincre, j’ai backtesté cette stratégie sur des actions françaises cotées au CAC40 (qui ne sont pas connues pour être les plus haussières et rentables, soit dit en passant).

Les paramètres du backtest sont simples :

  • Croisement de la SMA 200 à la hausse par la moyenne mobile SMA 50.
  • Stop loss large (30%) pour ne pas réduire trop rapidement les performances.
  • Gestion du risque via un Take Profit à distance égale avec le Stop Loss.
  • Unités de temps journalière.
  • Frais de 5€ par ordre de bourse.
  • Capital initial de 10 000€.

Et voici quelques résultats.

L’oréal vaut bien l’utilisation de cette technique

En ce qui concerne cette célèbre compagnie de produits cosmétiques, 100% des trades ont été gagnants (13/13), 358% de performances sans réinvestir ses gains…

action l'oréal

Total Energies, un résulat moins éclatant mais honorable

Le géant de l’énergie découle sur 3 trades perdants, avec 9, 66,67% de réussite, et 78% de performance.

action totalenergie

Sanofi : un cas plutôt commun

Du côté de Sanofi, on peut rapporter 87,5% de réussite, 144% de performance, un drawdown très faible…

action sanofi

Au demeurant, qui a dit qu’il était impensable d’enregistrer des bénéfices si le ratio risque / récompense n’était pas supérieur à 1 ? Beaucoup de monde le pensent, certes.

Mais c’est une erreur.

Les exemples que j’ai choisis ne sont pas là pour vous montrer les plus belles performances du CAC40.

Permettez-moi, en effet, de vous présenter quelques résultats plus globaux :

résultats golden cross cac40.

Hé oui ! Simple ne veut pas dire inefficace, tant que le tout reste logique.

Les actions sont structurellement haussières lorsqu’on on choisit des big caps, les grands mouvements baissiers sont rares et, si les fondamentaux sont bons, finissent par ne pas durer.

Toutefois, vous pouvez encore optimiser ces performances :

En bonus :

  • Entrer les valeurs dans un plan d’épargne en action (actions françaises) et bénéficiez d’avantage fiscaux sur les plus values.
  • Entrer des investissements quelques semaines avant la distribution de dividende pour générer une entrée de cash supplémentaire quand ils vont tomber.
  • Réinvestir les plus-values pour profiter des intérêts composés.

Simple, rentable et optimisable. En voilà de beaux avantages, non ? Et ce tour de piste n’est même pas encore terminé.

Entrer à l’origine des grands mouvements.

C’est toujours un dilemme, après un crack boursier, après une période de forte baisse : quand est-il bon de se réintéresser à la valeur ? Quand faut-il redonner sa chance à ce facteur essentiel ?

La technique du golden cross apporte justement une réponse.

En croisant une moyenne mobile de long terme avec une moyenne mobile à plus court terme, elle dévoile un point d’entrée. Dans plusieurs cas, il se trouve à l’origine des grands retournement de tendance.

Mais rappelez-vous.

Tous les points d’entrée ne sont pas bon à prendre. Pour trouver un grand retournement, il faut avoir ciblé une tendance baissière de long terme que l’on observe grâce à la pente des indicateurs.

golden cross avant tendance baissière

Dans ces circonstances, la croix dorée devient le point bas (creux) des deux moyennes mobiles.

Il est toujours préférable de cibler des actifs financiers qui ont un dynamisme, une direction, un flux. Ceux qui latéralisent n’apportent rien.

En tendance baissière comme haussière, la conclusion reste donc la même.

Un actif haussier de long terme peut subir un retracement important. Ce dernier peut être conjoncturel (baisse de rentabilité, incertitude sur l’avenir, etc.) ou technique (distribution de dividende, prise de bénéfice des investisseurs).

Dans ces conditions, accompagner une reprise de tendance sur la formation d’une golden cross est une bonne idée.

golden cross en tendance haussière

Tout ce que j’ai décrit jusqu’ici relève davantage d’une approche “semi-passive”. Celles et ceux qui cherchent des sensations fortes s’ennuieront probablement.

Si vous faites partie de ces spéculateurs intrépides, vous vous demandez comment une golden cross va trouver sa place au sein de vos plans d’action ? Et si elle pouvait être de nature à augmenter votre taux de réussite ? Il serait dommage de passer à côté, non ?

Voici ce que je peux vous dire à ce propos.

Servir de filtre dans une stratégie plus avancée, active.

Classiquement, en trading, une stratégie comprend plusieurs paramètres qui peuvent être résumés ainsi :

  • Des critères de sélection d’un actif.
  • Des paramètres techniques favorables.
  • Un ratio risque / récompense suffisamment intéressant par rapport au taux d’échec estimé.
  • Une validation technique (entrée).
  • Une condition de sortie (invalidation).

À cela peut s’ajouter ce qu’on appelle des filtres.

Les filtres assurent la sélectivité des trades. Ils correspondent à des conditions supplémentaires, qui favorisent la diversification et la singularité de la méthode individuelle employée.

Par exemple, si ma stratégie correspond à un suivi de tendance simple (TrendFollowing) qui me fait entrer en position après une sortie de consolidation dans le sens de la tendance, alors je pourrai y associer le filtre… de la golden cross !

Alors je ne prendrai position QUE si j’ai préalablement validé une golden cross.

C’est ce que montre ce graphique :

buy après golden cross

L’intérêt est de trouver des points d’entrées plus millimétrés et donc de pouvoir positionner un stop loss moins large.

En contrepartie, vous pourriez passer à côté d’un moment intense… s’il ne retrace pas en consolidation.

Il n’y a pas de situation idéale. Mais ça, vous le savez.

Questions fréquentes

SMA signifie Simple Moving Average (moyenne mobile simple). Il ne faut pas la confondre avec “EMA”, qui se rapporte à moyenne mobile exponentielle. Les deux sont utilisables. L’exponentielle est plus réactive mais ce n’est un paramètre fondamental dans le cadre de cette stratégie.

Le backtest a été réalisé avec la fonction Probacktest de Prorealtime, dont voici le code :

Code probacktest golden cross

La configuration inverse n’est pas une gloden cross mais une death cross signifiant croisement de la mort… Elle ne rentre pas dans le cadre de cette étude et mériterait un dossier dédié.

Le golden cross n’a plus de secret pour vous

Simple mais potentiellement rentable, la golden cross offre de nombreux atouts pour ceux qui veulent investir aussi simplement qu’intelligemment. J’insiste, quitte à me répéter : elle n’a rien d’un sésame absolu. En revanche, elle rend service à de nombreux traders à travers le monde ; bien antérieure à 2023, elle a su traverser les turbulences du milieu en restant une stratégie intéressante.

Ce que vous venez d’apprendre aujourd’hui :

  • Quand la moyenne mobile à 50 périodes croise à la hausse la moyenne mobile à 200 périodes alors il y a formation d’une golden cross.
  • Attention : les golden cross sont à éviter sur des actifs sans tendance.
  • Avec des paramètres logiques, il est possible d’en tirer une stratégie rentable (et optimisable). *Même si je me dois de vous rappeler que les performances du passé ne préjugent pas des performances futures.
  • Pour tout autre stratégie, elle peut servir de filtre.

Maintenant, c’est à vous de jouer. Gardez la tête froide, osez aller de l’avant quand les conditions semblent réunies… je vous souhaite un plein succès dans vos opérations financières !

Dans tous les cas, n’hésitez pas à partager vos réflexions. Cet article, et surtout la configuration qu’il met en vedette, vous ont-ils intéressé ? On échange en commentaire !

Total
1
Partages
4 commentaires
  1. Excellent. Sujet explicite.
    Merci de répondre aux questions que soulèvent cet article même. L’inverse, i.e., tendance baissière, est une “Death Cross”.
    Cependant, ne peut-on pas utiliser 3 moyennes mobiles simples ? C’est-à-dire la 100 aussi et ne considérer – au moment opportun – que le croisement de la 50 et la 200 seulement ? Merci tant du soin que vous apportez à vos articles, que de l’application à déployer vos idées.

    1. Bonjour ROUBAUD, merci pour vos encouragements!
      Si l’on suit le raisonnement d’un grand retournement, la Death Cross n’apparaitra pas en tendance baissière mais lorsqu’une tendance haussière viendra se retourner.
      Ce n’est clairement pas une configuration que je préconise sur le marché des actions, les grands retournements restent rares et sont succincts. Il vaut mieux jouer des figures chartistes qui offrent de meilleures probabilités (exemple les biseaux ascendants).
      Tout le meilleur

  2. bonjour,
    vos articles sont intéressant j’y ai vue quelques notions indispensables pour se forger une bonne idée de ce qu’est le trading en réalité et qu’il faut être passionnés et persévérant pour arriver a sortir des bénéfices sur le long terme

    Pour ma part je préfère Bollinger (directiondu prix et volatilité) et RSI en multi timeframes que je pratique depuis 5 ans maintenant en me spécialisant sur les crypto, mais c’est a chacun de s’approprier les indicateurs qui ne sont qu’un repère du “Price action”

    je me permet également de répondre a “ROUBAUD”
    (chaque support est différent les indices et crypto ne cote pas pareil (de même le forex et les actions !)
    une MM100 peut être une bonne alternative si par exemple tu prend l’unité de temps daily sur indices :
    tu a 5 jours (chandeliers) dans une semaine (hebdomadaire)
    Bollinger est régler sur 20 périodes par défaut (daily)
    donc 20 * 5 = 100 périodes ce qui représente la bollinger hebdomadaire sur ton graphique daily

    du coup tu verras les tendances différemment !
    attention ce réglage n’est bon que pour les indices et cet unité de temps , car chaque ut a sont nombres de chandeliers
    c’est ce que le multi timeframe peut te montrer .

    je ne sait pas si “Christopher LFT” a déjà étudier le multi timeframe , mais sa apprend énormément de chose sur la compréhension de la mécanique du prix (Price action) et savoir se repérer dans l’espace du graphique et le temps .

    je vous laisse réfléchir

    une golden cross est une approche comme une autre si l’on s’en sert a bonne escient et dans de bonne conditions !
    il faut s’approprier sa méthode et c’est le plus difficile !

    a bientôt sur un nouveau sujet

    1. Bonjour Guen,
      Je vous remercie pour ce partage de connaissance, c’est toujours et à tout point de vue intéressant.
      Je vous rejoins totalement sur la différence des actifs, une action ne réagit pas comme une crypto, idem pour le forex. Il est bon soit de se spécialiser, soit de s’adapter.
      Concernant les multi timeframes, oui je les connais. Je les utilisaient un temps mais parviens aujourd’hui dans mon trading à ne pas en tenir compte (ça pourrait choquer certains, c’est pourtant vrai).
      Je pourrai totalement en faire un article dans les jour à venir 🙂
      Au plaisir, à bientôt.
      Christopher

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires