Le webzine du trading francophone.
Follow
Mes e-mails confidentiels™

Robot de trading : de quoi parle-t-on ?

blank

Le terme robot de trading est souvent utilisé, mais il s’avère difficile d’en délimiter les contours. C’est pourquoi nous vous proposons ce petit guide.

Découvrez les différentes possibilités qui se cachent derrière ces désignations. Et il ne s’agit pas que d’en rester à un niveau théorique. Cet article est l’occasion de vous donner quelques conseils concernant ces « bots », qui doivent être considérés avec prudence.

En effet, nous voulons aussi et surtout vous rendre attentifs aux limites de l’automatisme sur les marchés financiers. Est-ce vraiment un bon moyen de devenir rentable ? C’est ce que nous allons voir ici, et pour ceux qui veulent compléter la lecture, vous pourrez aussi consulter cet article sur les robots de trading.

L’automatisation en tant que fonctionnalité, au sein d’une plate-forme

Certaines plateformes offrent la possibilité de trader par soi-même ou de reléguer les opérations à un robot, justement.

Dans le cadre d’un site fiable, la machine devrait repérer les opportunités, les saisir et s’arrêter au moment opportun pour que l’utilisateur évite au moins une perte, et au mieux réalise un bénéfice.

Il est donc question d’un algorithme, programmé pour intégrer les bases de l’analyse technique. Le jeu des probabilités est pris en compte, sur la base habituelle des tendances.

Voilà donc pour la première définition possible de l’appellation « robot trading ». Via la même plate-forme, vous avez la possibilité d’alterner, si l’on peut dire, le manuel et l’automatique.

D’ailleurs, si vous êtes vraiment tenté(e) par l’expérience, mieux vaut se tourner vers un système paramétrable. Autrement dit, ceux qui laissent un certain levier au trader : il pourra limiter, moduler, tempérer les initiatives du bot.

MT4 : un exemple typique « d’assistant au trading »

Parmi les solutions d’assistance au trading qui rencontrent un franc succès, il y a notamment la plate-forme MT4. Derrière cet acronyme se cache l’expression « Meta Trader 4 », et c’est depuis 2005 que les spéculateurs du monde entier peuvent l’utiliser.

Le focus de cet outil est le FOREX, même s’il est possible de l’exploiter par bien des autres biais. La balance entre initiative personnelle et délégation des choix ou des actions à la machine s’avère équilibré, notamment grâce à la présence des fameuses options « Stop Loss », « Take Profit »… bref, de quoi garder une certaine main mise sur le déroulement des opérations.

Voilà donc pour la première « entrée » possible : celle qui renvoie à l’automatisation, souvent partielle, de l’appréciation analytique et des prises de position sur les marchés qui en découlent. Mais en « dézoomant », on peut trouver une autre acception pour le terme robot de trading. Explications.

Le robot de trading : une manière de désigner les plateformes de courtage

Parfois, dans le jargon de la spéculation financière, un « bot » est tout simplement la plate-forme de courtage en tant que tel. L’ensemble de l’espace en ligne.

En l’occurrence, donc, il n’est pas nécessairement question d’automatisation. Nous sommes face à un environnement, un écosystème donnant accès à de nombreuses opportunités de trading.
Il y a des équivalents spécialisés dans un certain domaine, tel que celui de la cryptomonnaie, par exemple. La plupart des solutions en ligne sont polyvalentes, c’est ce qui leur permet de rester concurrentielles.

Finissons sur une définition un peu moins reluisante, avant de vous livrer notre avis sur l’automatisation du trading en général.

Les bots de trading : quand l’expression prend une connotation péjorative

Parfois, le terme « robot de trading » sera utilisé dans un sens négatif, pour désigner sinon une arnaque, du moins un site douteux, qui semble promettre des merveilles sans assurer de retour convaincant.

Les plate-forme comme Bitcoin Era ou Bitcoin Trader ont, à cet égard, essuyé de nombreuses critiques. Certains référenceurs les indiquent comme fiables – mais d’autres déplorent un manque de transparence et des profits maigres si on les confronte à ce que laissent miroiter les promotions.

On peut légitimement se demander si la gratuité mise en avant par beaucoup de ces intermédiaires automatisés n’est pas un prétexte pour un système façon pyramide de Ponzi : s’inscrire revient à satisfaire des brokers peu scrupuleux, qui s’enrichissent sur le dos des non-initiés qui ne pourront récupérer leurs gains…

Les robots de trading : notre avis sur la question

En réalité, ce n’est pas tant la présence d’escroqueries qui rend l’automatisation du trading discutable, puisque les arnaques existent dans tous les domaines. Vous pourriez tomber sur un casino en ligne monté de toutes pièces, par exemple, mais cela ne veut pas dire que de manière générale, tous les sites de jeux sur Internet sont à bannir. Il reste possible de jouer au sein d’environnements fiables. Avec modération, bien sûr.

Mais en ce qui concerne le trading, c’est toute la nature, tout le sel de cette activité qui sont remis en question. Contrairement aux jeux de hasard justement, les opérations financières supposent toujours une partie de stratégie, de prévision, de réflexion.

En confiant votre approche à un système automatisé, même s’il est 100% de confiance, vous ajoutez une couche d’aléatoire à une activité qui est déjà risquée en soi. À l’instabilité des marchés, vous ajoutez celle d’une machine, dont vous ne connaissez pas les véritables rouages, qui pourrait échouer là où votre instinct et votre raisonnement humains auraient réussi.

Utiliser les bots de trading : notre verdict

Utiliser un robot de trading selon la deuxième définition que nous avons donné, donc lorsqu’on parle d’une « plate-forme » en tant que tel… est tout simplement un moyen d’accéder aux marchés financiers depuis n’importe où dans le monde, à condition de vérifier la fiabilité du broker.

Cela dit, quand cette expression désigne l’automatisation, le fait de spéculer à votre place, il faut accepter qu’une partie (ou l’ensemble, selon les cas) des décisions ne vous appartiennent pas. Par conséquent, vos gains et vos pertes sont conditionnés aux calculs (généralement insaisissables) d’un ordinateur.

Chacun(e) est libre de tenter l’expérience – mais nous pensons que le véritable intérêt du trading ne se situe pas là. Il est certes sympathique de gagner de l’argent sans rien faire, en laissant la « magie » des algorithmes opérer… mais lorsque les pertes surviennent, la frustration est beaucoup plus grande.

Pour conclure : nous vous conseillons vraiment de garder un vrai levier sur les opérations. S’il suffisait de deux clics pour faire fortune, il y a bien longtemps que tous ces environnements dédiés au trading en ligne auraient fermé leur porte, n’est-ce pas ?

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.