L’ordre stop loss : définition, bourse VS trading et utilité.

blank

Vous êtes nombreux à vous poser des questions sur un ordre bien connu des traders particuliers.

Un ordre un peu spécial, qui d’un coté vous protège et évite que votre capital ne vole en éclat, et d’un autre qui vous fait sortir de votre investissement, parfois, au pire moment.

Devant ces montagnes russes émotionnelles, il est bien difficile de savoir précisément si le bénéfice/risque de cet outil est en notre faveur.

Je veux bien entendu parler de l’ordre stop loss.

Il divise les investisseurs, qui considèrent qu’il fait perdre du rendement quand les traders ne jurent que par son utilisation systématique.

Qui a tort, qui a raison ?

Si vous nous connaissez, vous savez que cet article n’est pas écrit pour laisser une telle question en suspens…

Ce que vous êtes sur le point d’apprendre :

  • Qu’est ce qu’un SL et quel est son utilité ?
  • Bourse ou trading : quelles sont les bonnes pratiques (et vérités) ?
  • Binance, Kraken, eToro, Degiro : comment positionner un stop chez ces différentes plateformes ?

La définition du stop loss

Commençons par les bases. Un stop loss que l’on retrouve plus généralement écrit sous l’acronyme (SL) est un ordre de bourse à seuil de déclenchement.

En clair, c’est un ordre programmé qui se déclenche lorsque le prix d’un actif financier arrive sur un niveau préalablement défini. Il déclenche un stop (un arrêt) de la position en cours par le biais d’un ordre d’achat ou de vente inversé.

  • Dans le cas d’une position acheteuse (BUY), l’ordre stop vendra automatiquement votre achat quand le prix de l’actif aura atteint le niveau du stop.
  • Dans le cas d’une position vendeuse (SELL), l’ordre stop rachètera automatiquement votre short quand le prix de l’actif aura atteint le niveau du stop.

Le stop agit ainsi comme une protection, et “prend souvent une décision” émotionnellement douloureuse en clôturant en perte une position.

C’est ainsi qu’il est décrié!

En clôturant une position en perte, certains l’accusent de réduire drastiquement le rendement des activités de trading quand d’autres pensent que ces ordres sont tout simplement chassés par un opérateur et/ou un courtier.

Faisons le point.

L’ordre stop loss en trading : bonne ou mauvaise idée

Je suis partisan du stop loss, mais cela ne m’empêche pas d’avoir un avis neutre pour la rédaction de cet article.

D’autant plus que la mise en place d’un stop loss (technique ou psychologique) reste un indispensable, et vous allez voir pourquoi.

Il protège techniquement d’une des principales peurs des Français : la peur de perdre son argent[1]. Cette peur éloigne 47% des Français des investissements en bourse, quand d’autres, plus téméraires investissent sans règles, ni objectifs.

Le stop loss est un “garde fou”, un niveau plancher qui vous protège des chutes inattendues des marchés financiers. Il est aussi possible de sécuriser et protéger son capital, soit en limitant les pertes, soit en protégeant vos gains.

Mais la théorie, c’est bien, la pratique c’est mieux !

En trading : attention à bien le positionner avec le take profit.

Le stop peut aussi se retourner contre vous.

En effet, les cours de bourse sont volatiles et les fluctuations nombreuses. Vouloir protéger – à tout prix – son capital peut nuire gravement à votre rendement. C’est une réalité.

J’ai backtesté des dizaines de stratégie de trading maison ou partagées, vous pouvez en lire des exemples sur une étude réalisée sur l’indicateur RSI en bourse ou sur un backtest réalisée pour évaluer la stratégie du Golden Cross.

Un des principaux paramètres de réussite est le couple Stop Loss / Take Profit.

Il est ici conseillé de mettre ce ratio risque (stop) / bénéfice (profit) a minima à distance égale. C’est la seule possibilité que vous avez pour ne pas perdre plus souvent que gagner.

Car en trading, dont je rappelle la définition ici, l’activité est élevée, les prises de décision rapides et les fluctuations de marché parfois explosives. Ces fluctuations sont, plus les unités de temps sont courtes, plus aléatoires.

Et oui! Elles réagissent au bruit du marché, aux indicateurs périodiques (PMI, indice chômage, etc.), aux news (vaccin, coronavirus, tensions géopolitiques, attentats..) et à la psychologie des autres investisseurs (panique, mauvaise manipulation, etc.).

A notre échelle, nous ne pouvons que subir ces éléments sans réellement les anticiper, ce pourquoi certains préfèrent la sécurité qu’offre l’investissement en bourse.

En bourse : oui le rendement peut être dégradé.

Sauf que, même quand tout va bien, des replis/consolidations sont normales. Les investisseurs sont motivés par des prises de bénéfices, des rotations d’actifs ou encore des protections.

Sans perturbation géopolitique, il est assez rare d’entrer dans un bear market dont l’ampleur d’une correction doit dépasser les 20%.

Mais vous l’avez probablement compris. 20% de baisse c’est assez énorme, surtout si l’on vient juste de rentrer sur une action. Alors ceux qui ont voulu trop protéger leur capital, avec des stop loss à 3% – comme on le lit souvent – vont malheureusement sauter dans un marché sain.

L’aspect protection de cet ordre est bel et bien perdu en éliminant vos prises de positions, en perte, dans de trop nombreuses situations. Ici OUI votre rendement sera ici dégradé.

La solution consiste à utiliser un SL large, proportionné à un objectif de gain lui aussi large. Quand on investit à long terme, on ne se contente pas de 3% de gains sur une action, mais plus généralement de 20 voir 40%… ce qui vous laisse la possibilité d’élargir votre SL.

Ces bonnes pratiques peuvent paraitre simples mais sont en définitive essentielles. Il est rare de lire des investisseurs qui en ont vraiment conscience ou qui les partagent. C’est ce que je m’exerce à faire ici ou dans mes e-mails confidentiels, ils me permettent d’approfondir encore davantage ces sujets avec une communauté restreinte, c’est gratuit et cela se passe juste ici :

Progresser comme nos 1685 privilégiés

Comment apprendre et progresser en bourse pour gagner de l’argent ? mais surtout déjouer les probabilités (et réduire vos pertes avec mes astuces indispensables). Je vous dit tout.

🎁 En bonus : je vous offre pour commencer ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Maintenant que l’utilité du SL n’est plus a démontré, savez-vous comment le positionner sur votre plateforme de trading ?

Mettre un ordre sur Binance, la plateforme de trading en vogue.

D’une plateforme à l’autre, les interfaces de trading changent et il n’est pas toujours facile de s’y repérer.

Grâce à l’essor des cryptomonnaies, Binance est devenu l’un des courtiers les plus utilisés. Le broker se démarque par une station de trading très avancée, mais a contrario elle peut être difficile à prendre en main pour un débutant.

Ces difficultés sont un piège, car s’il est facile d’acheter des cryptomonnaies, c’est bien ici la sécurité et l’ordre stop qui nous intéressent.

Chez Binance, il se définit comme suit :

  • Un champ Stop : qui permet de renseigner à quel niveau de prix vous voulez voir votre ordre s’exécuter.
  • Un champ Limite : qui permet de renseigner à Binance le niveau de prix à partir duquel l’ordre stop est pris en compte (réellement programmé).
  • Enfin, le champ montant : qui permet de quantifier le nombre/ou le montant de l’investissement qui sera clôturé.

Exemple : Vous avez acheté du Bitcoin à 42000€ mais vous ne voulez pas perdre plus de 5% sur cette position et souhaitez positionner un ordre à seuil de déclenchement à 40000€ sur 100% de votre position.

Il faut renseigner une limite que se déclenchera avant votre ordre de protection (imaginons 40100€). De cette manière, vous ne pourrez pas accuser les intervenants de “chasse aux stops” car ces dernières ne seront visibles et inscrits sur la plateforme qu’au dernier moment.

stop loss binance.
Exemple réalisé sur un ordre d’achat BTC (BUY)

eToro : les stops loss ne sont pas automatiques pour ses millions d’utilisateurs.

Si Binance, Kraken ou encore Coinbase sont des courtiers cryptomonnaies en net développement. eToro fait partie des pionniers et compte un nombre d’utilisateurs dans le monde bien supérieur aux autres. Le courtier a même dépassé le seuil faramineux des 20 millions d’utilisateurs le 8 mars 2021[2].

Cet article ne dresse pas un avis sur le site eToro – avis que vous pouvez retrouver sur ce site – mais vise plutôt à accompagner ses nombreux utilisateurs dans la quête de protection.

Car il faut avouer que la plateforme d’analyse technique est beaucoup moins avancée que chez Binance, ce qui change :

  • Chez eToro, le stop loss est obligatoire pour chaque position quand vous prenez du levier.
  • En revanche, sans levier et en position d’achat, il n’est pas obligatoire et peu mis en avant. C’est une difficulté supplémentaire pour les investisseurs qui doivent faire l’effort de manager leur position dans leur onglet “Portefeuille”.
  • Pour les autres cas, il s’affiche dans la fenêtre de prise de position. Il suffit du renseigner le champ Taux du prix de l’action à partir duquel vous voulez voir votre achat se clôturer.

Un exemple ici avec l’action Vinci, le SL est paramétré à 3% :

stop loss etoro
Exemple réalisé sur un ordre d’achat Vinci (BUY)

Degiro, l’outsider aux prix compétitifs.

Degiro est une plateforme que nous apprécions, mais qui comme eToro présente certaines limites dans son interface de trading. C’est un point que nous avons signalé dans notre test et avis de Degiro.

Ici la manipulation s’exécute en deux temps.

La première consiste à rechercher dans votre portefeuille l’action/l’actif sur lequel vous souhaitez positionner un SL. Si vous êtes positionné à l’achat, cliquez sur “V” de vente et vice versa.

S’ouvre alors une nouvelle interface et un menu déroulant qui vous permet de sélectionner Stoploss. Renseigner le niveau de prix de ce nouvel ordre – par exemple 40000€ pour reprendre le cas Bitcoin – puis sélectionner la quantité et validez.

stop loss degiro

Dites vous bien que ce n’est pas facile.

Les premières utilisations de plateforme sont parfois douloureuses (ordre dans un sens inverse, oubli, surdimensionnement) et coûtent très cher.

Les formations trading sont aussi là pour vous évitez ce genre de déconvenue, bien que leur qualité soit souvent évaluée sous le seul aspect du résultat, l’accompagnement et les économies sont deux concepts malheureusement sous-cotés.

Tachons ici de contribuer à cet effort d’accompagnement 🙂

Le stop loss n’a plus de secret pour vous

Ordre indispensable, mais à utiliser avec maîtrise. Le SL peu sauver votre capital dans bien des situations (et notamment en cas de crack financier).

Ce que vous venez d’apprendre aujourd’hui :

  • Quelle est la définition du stop loss et à quoi sert-il.
  • Qui remporte le match entre son utilisation en bourse ou dans les activités de trading
  • Quelles sont les bonnes pratiques, et pourquoi fait-il autant débat.
  • Comment le positionner sur les plateformes de trading les plus célèbres (eToro, Degiro et Binance).

Maintenant à vous…

Partagez vos réflexions, cet article, cet ordre vous a t-il intéressé ? on échange en commentaire. ❤️


Références

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires
blank

N'apprenez plus n'importe quoi

Je vous dit tout. Comment générer des profits sur les marchés financiers ? sans prendre de risque inconsidérable (et quelles sont mes astuces).

🎁 En bonus : je vous offre ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.
Total
0
Partage