Pullback : c’est quoi ? et comment les trader ?

blank

Pour gagner en bourse il suffirait, d’après plusieurs spécialistes, d’acheter bas puis vendre haut…

Un concept pourtant très simple qui dans la réalité est dur à appliquer.

En effet, lorsque vous recherchez des actions ou cryptomonnaies – le principe est le même – et que vous voyez un cours de bourse chuter, il y a bien souvent une raison plus ou moins directe :

  • Une dégradation macro-économique.
  • Des promesses non tenues.
  • Des résultats ou perspectives d’entreprise non satisfaisants.
  • Une prise de bénéfice.
  • Des ventes d’initiés…

Alors comment être sûr d’acheter suffisamment bas ? sans que l’actif analysé ne continue sa chute et ne remonte jamais…

Être sûr est un concept en bourse qui n’existe pas. Oui. Jusqu’à preuve du contraire nul ne peut prédire l’avenir… mais nous pouvons toutefois obtenir des indices qui nous apportent quelques éléments de réponse grâce à l’analyse technique, au price action et au pullback.

Ce que vous êtes sur le point d’apprendre :

  • Qu’est ce qu’un pullback et comment le repérer ?
  • La grande différence entre pullback et throwback.
  • Comment peut-on les trader ? (et quel piège éviter notamment sur les cryptos)

C’est quoi un pullback ? un peu de définition et traduction.

Un Pullback est un terme anglophone qui signifie littéralement se retirer. Dit autrement un pullback s’observe quand un cours de bourse commence à chuter ou consolider (si l’on part du principe que la consolidation est saine et normale).

Il prend ici une définition encore assez flou. Finalement à ce stade, comment faire la différence entre un pullback ? un retracement ? une consolidation ? un renversement ou une chute ?

En réalité un pullback ne s’observe que dans une situation particulière : après le franchissement d’une résistance…

En bourse comme en trading, les supports et résistances manipulent les cours.

Les supports, résistances, et la direction que prennent les prix à leurs contacts constituent le price action.

Une notion que vous pouvez découvrir ou redécouvrir ici : Price action : comment utiliser les supports et résistances.

Une résistance, comme son nom l’indique, bâtie une zone de prix qu’il est difficile de franchir pour les acheteurs. Il existe des cas où plusieurs contacts entre le prix et une résistance ont entrainé une explosion des cours.

Regardez :

pullback sur résistance

Une fois franchie, le cours de bourse est comme : libéré.

C’est à partir de cet instant que le pullback peut intervenir. Rappelez-vous, il s’agit avant tout d’une consolidation qui se présente presque immédiatement ou peu de temps après le franchissement d’une résistance et qui dans le meilleur des cas rebondi sur cette même résistance pour repartir de plus belle.

C’est comme si les acheteurs avaient eu tellement de difficulté à franchir une zone de prix qu’ils essoufflent immédiatement avant de mieux repartir.

Ce pullback vous l’avez eu sur mon illustration :

pullback sur résistance

Et même un deuxième :

exemple de pullback

Un pullback ne s’observe qu’en tendance haussière, le prendre ou le suivre constitue donc un acte d’achat pour les investisseurs. Il est utilisé de trop nombreuses fois à tord dans les tendances baissières alors que, dans ces situations particulières, nous parlerons de throwback.

Le Throwback : le procédé inverse

Le throwback suit la même logique mais intervient en tendance baissière. Il se traduit littéralement par “retour”, en clair après avoir franchi une zone de support le prix d’un actif peut venir retester, par un retour, cette zone de support devenue résistance.

Une image pour illustrer :

throwback en tendance baissière

Le throwback se matérialise quand la tendance repart de plus belle, dans les cas contraires il s’agit davantage d’un excès ou d’un renversement.

Alors maintenant que vous savez identifier ces concepts, j’imagine que la question qui vous intéresse est la suivante : comment les trader ?

Comment trader les pullback ?

Tenter d’en tirer profit est l’étape ultime.

Pour ceux qui le souhaitent, des connaissances en analyse technique est un prérequis. En effet, toutes les illustrations de cet article mettent en évidence d’abord une zone de résistance (horizontale comme oblique).

Il faut savoir identifier ces zones au moyen d’un tracé technique, repérer les figures chartistes, les résistances dynamiques ainsi que les flux et les intentions données par les chandeliers japonais.

Pour un débutant, toutes ces notions peuvent paraitre complexes. Elles ne le sont pas. Mais elles demandent une rigueur et des bonnes pratiques rarement mises en avant par les influenceurs.

C’est ce que je partage dans mes e-mails confidentiels avec ma communauté restreinte, une communauté qui nous permet de progresser ensemble et que vous retrouverez ici :

Progresser comme nos 1685 privilégiés

Comment apprendre et progresser en bourse pour gagner de l’argent ? mais surtout déjouer les probabilités (et réduire vos pertes avec mes astuces indispensables). Je vous dit tout.

🎁 En bonus : je vous offre pour commencer ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Mais revenons à notre enjeu principal, celui de trader avec les résistances ces pullback et avec les supports, des throwback.

J’identifie deux techniques.

Anticiper le changement de polarité d’une résistance.

Quand le support est franchi – hors excès haussier – il devient à son tour une résistance. Il peut être intéressant de suivre le franchissement des supports majeurs et d’observer l’évolution des cours.

  • Si la volatilité est présente, que le cours s’envole, alors il n’y a rien à faire.
  • Si par contre l’effort de franchissement a été intense, que la reprise est présente mais difficile, alors on peut – et ce de manière spéculative – anticiper un retour sur résistance.

C’est ce qu’on appelle mettre une épuisette.

En clair, un ordre de bourse qui ne se déclenchera qu’à un instant précis. Dans nos exemples, celui-ci serait placé dans notre zone de résistance en espérant que les prix viennent rebondir sur ce dernier (cf. illustration du throwback).

Ce n’est pas miraculeux. Mais cela permet de positionner des ordres stop loss courts et donc de sortir du marché, très vite et sans dégât majeur, si l’actif boursier se retourne.

Suivre les signaux avant d’enclencher un trade

La deuxième stratégie est plus prudente, mais pas spécialement la plus rémunératrice.

Les signaux de trading font partie intégrante d’une bonne stratégie et prise de décision.

Bien calibrés, ils rassurent sur la direction que peut prendre un actif même s’il n’y a pas de certitude.

Après une latéralisation des cours, entre un support et une résistance, repérer un pullback pour spéculer sur une reprise de la volatilité est une bonne idée.

Attention cependant à ne pas prendre position quand les données macroéconomiques sont trop dégradées. Même si il parait que le risque rémunère davantage.

Il est préférable également de positionner, ici, un stop loss plus large pour laisser le temps aux investisseurs de réallouer leur capital.

C’est une stratégie basique, mais intéressante popularisée en partie par les cryptomonnaies.

Le trading de crypto a popularisé le concept.

Le trading existe depuis tout temps, tandis que les cryptomonnaies sont regardées depuis moins d’une décennie.

Pourtant l’engouement a été, et est toujours en période d’euphorie, tellement intense que de nombreux apprentis traders ont découvert cette activité spéculative grâce aux cryptos.

Méfiance.

La volatilité des cryptomonnaies est extrême, il est difficile de tirer profit d’un pullback sur ces actifs.

Bien sûr, vous trouverez toujours des illustrations convaincantes, en voici un exemple sur SOLANA (SOL) :

Pullback sur SOLANA, 2021
Pullback sur SOLANA, 2021

Le pullback apparait ici après le franchissement d’une résistance oblique (aussi nommée trendline). Ces exemples restent rares. Manipulation des cours[1]&[2], psychologie des investisseurs exacerbée, volatilité. Toutes ces caractéristiques propres à ce marché laissent de moins en moins de place à l’analyse technique.

Cela ne veut pas dire qu’il est impossible de trader le Bitcoin, Solana ou encore le Dogecoin. Ce n’est pas le sujet du jour.

C’est une marque de vigilance à ceux qui pourraient croire que le pullback est un signal “miracle” à n’importe quel moment et sur n’importe quel actif.

Le pullback n’a plus de secret pour vous

Concept d’analyse technique, il donne des indications sur le potentiel de reprise d’une tendance haussière sans toutefois garantir que cette reprise aura bien lieu. Il reste toutefois suivi et entre dans de nombreuses stratégies spéculatives.

Ce que vous venez d’apprendre aujourd’hui :

  • Attention à bien faire la différence entre pullback, excès, consolidation et retournement.
  • Deux stratégies qui permettent de les suivre et de les trader.
  • Pourquoi il n’est pas miraculeux notamment sur les cryptomonnaies (à cause d’une volatilité exacerbée).

Maintenant à vous…

Partagez vos réflexions! on échange en commentaire.

Je profite de cet avant dernier jour de l’année pour vous souhaiter une très belle année 2022 beaucoup de projets sont à venir sur lesformationstrading qui grâce et avec vous grandit.

Mille mercis pour votre soutien ❤️❤️ 😌


Références

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires
blank

N'apprenez plus n'importe quoi

Je vous dit tout. Comment générer des profits sur les marchés financiers ? sans prendre de risque inconsidérable (et quelles sont mes astuces).

🎁 En bonus : je vous offre ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.
Total
0
Partage