Signaux FOREX : arrêtez TOUT!

Avez-vous déjà imaginé que l’on puisse vous mentir ? que l’on puisse se servir de vous ?

Avez-vous déjà imaginé à quel point la publicité pouvait être mensongère ?

Ça peut paraitre étrange dit comme ça… et pourtant bien des secteurs sont touchés (Bitcoin, investissement dans l’or, Loi Pinel, investissement dans le vin, FOREX, trading, etc.)

Avez-vous déjà pensé que les sites internets que vous lisez (français) puissent être hébergés à l’étranger… ? et potentiellement dans des paradis fiscaux.

Pourtant en matière de signaux de forex, on accumule souvent ses 3 caractéristiques. On vous ment sur les gains, on vous utilise pour que vous tradiez et on récupère votre argent dans des paradis fiscaux.

Bien sûr il existe des services honnêtes. Sans doute peu, et cet article ne servira pas à en faire la promotion. C’est plutôt une mise en garde. Comme un avertissement, cet article doit vous permettre d’être plus vigilant.

Mais ce n’est pas là la seule des valeurs ajoutées. Car vous allez comprendre comment les “traders” gagnent de l’argent avec les signaux de forex et trading (ce n’est pas mon premier article). Si vous pensez qu’il est facile de gagner en bourse en suivant des signaux, alors vous allez découvrir des biais de persuasion.

Je suis écœuré par ces pratiques. Et je comprends toute la défiance qui circule autour du trading tellement les publicités sont devenues ridicules.

Je ne vous demande pas de me croire sur parole.

Peut-être que vous pensez que je suis un investisseur raté, qui jalouse ceux qui réussissent.

Peut-être que vous pensez que j’en veux à certaines personnes (ce qui n’est pas le cas).

Vous avez le droit de vous faire votre propre expérience, mais le seul moyen de découvrir ce qui se cache derrière les signaux de forex est de lire ce qui suit.

Signaux FOREX : ça consiste en quoi ?

Ce sont souvent les “traders” les moins discrets. C’est simple dès lors que vous vous intéressez au trading et à la bourse, vous entrez dans leur processus de ciblage sur les réseaux sociaux.

Mais que proposent-ils vraiment ?

Sur le papier : un accompagnement pour vous faire gagner de l’argent sur les marchés financiers, souvent sur forex (nous y reviendrons). Les auteurs des signaux, proposant du copy trading, font valoir “leur expérience” et souhaiteraient vous en faire profiter… comme un acte de générosité…

Généralement tout est gratuit pour vous. Même s’il existe un abonnement payant, le gratuit reste la voie plébiscitée.

Dans la réalité : Ils proposent une affiliation avec un broker, souvent à l’étranger, dans le but pour eux, de gagner de l’argent avec les commissions du broker. Rappelez-vous, ils gagnent de l’argent grâce au broker, pas grâce à vous, c’est important.

Leur objectif : vous appâter, vous faire trader et récupérer leur commission.

Si je gagne de l’argent grâce à eux ? quel est le problème ?

C’est là que le bât blesse. Gagner de l’argent avec ces systèmes est une croyance.

Avez-vous compris le conflit d’intérêt ? le “trader” est rémunéré par son courtier affilié pour que lui, leur apporte de nouveaux clients. Mais vous restez des clients, qui doivent maintenant rapporter de l’argent au courtier qui vous a acheté.

Comment faire ? Tout simplement, perdre votre argent (votre dépôt) et espérer que vous redéposiez de l’argent pour à nouveau le perdre…

Un cas d’école VantageFX.

Vous entendrez souvent parler de VantageFX (mais il y en a pleins d’autres), pas parce qu’il est l’un des meilleurs, parce qu’il propose la meilleure commission à vos traders marketing :

Oui vous avez bien lu, jusqu’à 800$ par client.

Vous, en participant au business du copy trading, vous rapportez plusieurs centaines de dollars à votre “formateur”. Vous comprenez mieux pourquoi c’est gratuit ?

Il y a plus grave, VantageFX n’est même pas régulé par l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers) pour la France, il n’est même pas régulé par l’Union Européenne et n’a pas déclaré d’activités en France

Le siège social du broker serait basé en Australie mais l’adresse du broker fait apparaitre les îles Caïmans (ancien paradis fiscaux)… Il n’y a donc rien de très clair.

Ah j’ai oublié, en fonction du nombre d’inscription, les “traders” gagnent des bonus mensuels allant de $3000 à $10 000 pour plus de cinquante inscription par mois.

Avec cette rémunération vous comprenez mieux pourquoi ils dépensent des sommes folles pour vous appâter ? vous comprenez mieux comment ils peuvent se payer des voitures, hôtels et une vie de luxe ?

Seulement 30 inscriptions par mois leur apportent 21 000$ au minimum (600$*30 + 3 000$ de bonus). Cela peut augmenter s’ils arrivent à upgrader à 800$ de commission.

[social_warfare ]

Mais comment le broker peut verser autant d’argent ?

Le broker ne verse pas de l’argent inutilement, il s’attend à un retour sur investissement.

Il travaille avec des CFD (Contract For Difference) qui sont des produits dérivés non centralisés. C’est à dire que le broker copie les mouvements boursiers et vous propose de trader sur un calque qui lui appartient.

Les échanges ne sont plus centralisés dans un carnet d’ordre, permettant au cours de bourse de fluctuer selon la loi de l’offre et de la demande. Au contraire, l’argent que vous investissez, si elle est perdue revient au broker.

Le courtier se rémunère donc de deux façons :

  • Par les commissions, sur vos ordres de bourse, vos prêts d’argent liés à l’effet de levier, vos frais de change, etc.
  • Par vos pertes, qu’il récupère directement.

Sauf que vous, on vous a dit que vous allez gagner de l’argent, par un trader rémunéré par un broker, un broker qui s’attend à récupérer vos pertes. Vous aurait-on menti ? Il y a de forte chance puisque l’activité persiste.

Pourquoi le FOREX ?

Le Forex et plus généralement le trading sur CFD a fait l’objet d’une étude sortie en 2014 par L’AMF. Cette étude a analysé, sur 4 années, les gains et les pertes des investisseurs particuliers français.

Il en ressort de tristes constats, 89% des clients particuliers perdent de l’argent en bourse, en perdant en moyenne 10 887€. Vous avez bien lu, chaque client perdant perd en moyenne 10 887€.

C’est possible car même si votre dépôt initial est de 500€, vous allez au fil des semaines, mois, années et si vous vous entendez bien avec votre courtier, recharger et continuer d’alimenter les comptes du courtier. C’est un engrenage.

Le Forex est l’actif des marchés financiers, le plus imprévisible. Le plus difficilement “tradable”.

Ajouter à cela un broker non régulé qui vous propose de trader, avec un capital de 500 dollars, 200 000 dollars (effet de levier) c’est malheureusement dévastateur.

Attention tout de même, le trading sur actions ne sauvera pas votre mise si vous souhaitez passer du Forex aux Actions.

Le trading reste une activité risquée, et comme vous êtes débutant, que vous suivez des signaux, vous n’avez encore rien appris sur la bourse… ou rien appris de vraiment intéressant.

D’ailleurs pourquoi des signaux ?

Les signaux c’est la seule façon de vous faire trader.

Rappelons que l’objectif du courtier qui rémunère votre formateur est de récupérer vos commissions et vos pertes. Pour cela, vous devez trader.

Il y a fort à parier que vous n’investiriez pas sur les marchés sans connaissance, que vous n’oseriez pas prendre position. Mais en récupérant les signaux de votre tarder, lui, soit disant expérimenté, vous vous accordez de le faire.

L’étude de l’AMF que j’ai partagée plus haut, dresse d’ailleurs un constat plutôt affligeant. Elle met en avant le fait que le nombre de transaction est un facteur aggravant vos performances. C’est à dire que plus vous investissez, plus vous perdez, plus vous persévérez, plus vous perdrez encore. L’étude constate une absence de progression et une absence d’effet d’apprentissage avec l’expérience.

Cette caractéristique s’explique, le copy trading n’apporte rien d’intellectuel. Sans oublier que le Forex est une discipline imprévisible et qu’investir sur les marchés financiers s’apprend et demande des règles.

Le copy trading offre deux possibilités :

  • Soit vous gagnez un temps. C’est statistiquement possible même avec un stratégie qui s’apparente à du hasard. Vous allez donc faire confiance à votre formateur – il avait raison – avant de tout reprendre…
  • Soit vous perdez. Vous n’avez pas de chance. “Vous n’êtes pas arrivé au bon moment ou vous n’avez pas bien pris les signaux“. On pourra facilement vous faire culpabiliser. On vous expliquera que tout trader à ses phases de perte mais que pour profiter des gains il faut continuer à investir pour aller au delà. Ce qui est déjà étrange puisque les publicités rapportent des pourcentages de trades gagnants impressionnants.

Ainsi dans les deux situations vous êtes tenté, pour continuer… Ceux qui annoncent des résultats court termes n’ont rien compris, une performance s’évalue à long terme.

Pourquoi les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux sont animés par une certaine catégorie de la population, en règle générale des jeunes compris en 13 ans et 30 ans.

C’est la cible parfaite des vendeurs de signaux. D’un côté vous manquez d’expérience, vous êtes donc en partie manipulable. De l’autre vous vous intéressez, vous vous intéressez à l’argent, aux marchés financiers et toutes activités qui peuvent vous permettre de vivre agréablement.

L’offre (le vendeur) et la demande sont bien présentes sur ces plateformes.

Il suffit au vendeur de réaliser une belle publicité (financée par les gains d’affiliation) et d’investir massivement dans celle-ci, ou dans des influenceurs. Les influenceurs sont payés pour faire des promotions, ils ne conseillent pas un service parce que eux même l’utilisent…

SNAP, Youtube, Instagram, Facebook, Tik Tok, Twitch… toutes ces plateformes sont concernées. Le nombre d’utilisateur quotidien est tellement important qu’il est facile de s’afficher régulièrement devant une nouvelle audience.

Pourquoi cette arnaque continue ?

Oui ici nous pouvons parler d’arnaque, il y a clairement une tromperie et des conflits d’intérêt entre vous, le formateur et le broker. Mais si des centaines de personnes en sont victimes, comment cette arnaque peut continuer ?

En réalité c’est assez simple.

  • C’est facile à mettre en place. L’activité ne nécessite qu’un contrat avec le courtier en ligne. Ensuite compte telegram, puis publicité et le service est lancé. Cette construction ne suit pas une procédure classique de création d’entreprise, qui a vu des mentions légales ? qui a vu une déclaration au registre des sociétés ? qui plus est en France ?
  • C’est juteux et rémunérateur. On l’a vu, même avec une seule inscription pour jour, la rémunération peut être supérieure à 20 000$. Ce niveau de rémunération par rapport à la somme du travail à accomplir fait de ce système une activité appréciée.
  • Les acteurs ne sont pas inquiétés. Pseudonyme, pas de statut d’entreprise, juste quelques comptes en ligne. Malheureusement les personnes qui se font arnaquer n’osent pas porter plainte et n’en n’ont même pas le réflexe. Si l’auteur est en plus, à l’étranger, les poursuites deviennent compliquées.
  • C’est facile de s’arrêter. Des problèmes avec son audience ? pas de problème, on arrête le service. Ils recommenceront plus tard, pour l’heure, il est préférable d’esquiver les ennuis.

C’est beau, même pas besoin de savoir trader, ni investir.

Nous sommes littéralement perdus devant une pratique qui aurait pu être noble (suivez un trader professionnel pour gagner de l’argent) mais qui se retrouve être une supercherie.

Y’a t-il des services crédibles ?

Peut-être, mais je ne m’aventurerai pas à vous en proposer, l’idée de cet article et de mettre en transparence une pratique populaire qui présente des dérives.

Il peut être hasardeux de trouver un intervenant fiable. Je ne dis pas qu’il n’y en a pas. Je vous propose juste de faire des recherches approfondies si un service vous intéresse avant de céder aux chants des sirènes.

Certains traders proposeraient ce service pour augmenter leur capital d’investissement. C’est une raison légitime. Et il y a fort à parier que ces traders là ne se présentent pas sur les réseaux sociaux avec des publicités “lifestyle”…

Faites attention, les arnaques sont légions.[1]


Références

Par Christopher LFT

Cadre du secteur privé, à l'aise avec les chiffres et investisseur particulier passionné par la finance. Je suis acteur / consommateur du trading francophone depuis plus 5 ans. Devenu autonome, j'ai décidé de vous apporter mon retour d'expérience et ma compréhension des marchés, qui est bien différente de ce que vous propose les vendeurs de rêves.

Voir tous les articles de Christopher LFT.

2 commentaires

  1. bonsoir
    vraiment très interressant votre article, je me suis fait plumer comme d’autre, j’aimerai pourtant mettre un pied dans la porte , pour avoir la chance de changer ma vie miserable de smicart , je suis les publications agora qu’en pensez vous ?
    Mr Bernard Perrin

    1. Bonjour Bernard,
      Les intervenants sont de qualité, l’institution est sérieuse mais leur marketing est portée sur la peur (1 voir 2 mails quotidiens), ce qui me semble moyennement judicieux et vite rébarbatif.
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *