Le webzine du trading francophone.

Peut-on encore gagner avec l’analyse technique en 2020 ?

blank

Je vais prendre un peu d’avance sur l’année 2020 qui arrive pour évoquer le rôle de l’analyse technique, et son efficacité, dans votre manière de trader. Sans là confronter avec l’analyse fondamentale[1], qui pour moi est également essentielle mais boudée par les investisseurs particuliers en raison notamment de son inaccessibilité. Et oui, rare sont ceux qui ont une salle de marché chez eux, les informations que vous trouvez sur internet présentent quoiqu’il arrive un certain retard. Mais alors, s’en sort-on vraiment avec l’analyse technique ? qu’est ce qui la rend si populaire ? et est-ce justifiée ?

Qu’est-ce que l’analyse technique ?

L’analyse technique est l’une des deux méthodes d’analyse des marchés, elle utilise un ensemble de caractéristiques graphiques et d’indicateurs dans le but de prévoir la future direction d’un cours. L’analyse technique est très populaire des traders particuliers car elle est accessible, compréhensible et surtout possible pour eux. Et oui, nos tailles de position étant relativement faibles par rapport à un trader professionnel institutionnel, notre réactivité et notre capacité à trouver une contrepartie sur le marché est très différente.

L’analyse technique utilise des concepts (tendance, support/résistance, etc.), des figures de chandeliers (marteau, avalement, étoile du soir, etc.), des figures chartismes (triangles, drapeaux, biseaux, etc.), des caractéristiques de marché (gaps, niveaux d’ouverture, cycles, divergence, etc.) ainsi que des indicateurs (RSI, MACD, stochastic, etc.).

L’idée n’est pas de revenir sur toutes ces notions techniques mais d’essayer de comprendre comment, grâce à ces connaissances, nous pouvons encore nous en sortir avec l’analyse technique à l’heure où les robots et les algorithmes dominent les salles de marchés, amplifient les mouvements par une meilleur réactivité et changent en quelques sortes la nature des flux financiers.

C’est avant tout un outil de gestion de risque

Au moins un point qui nous rapproche des traders institutionnels : la gestion du risque. L’art du trader est de limiter ses pertes et maximiser ses profits et là, l’analyse technique doit nous aider[2]. Car si le fait de prévoir un cours de bourse semble comporter un pourcentage assez élevé de hasard, le fait de savoir à l’avance comment réagir par rapport à telle ou telle caractéristique de marché est primordial.

L’avantage c’est que c’est plutôt facile en analyse technique, par exemple si le cours arrive sur un support et que nous décidons de payer ce support, alors le seuil d’invalidation de notre trade devra être la rupture de ce même support puisque c’est lui qui nous motive à payer. Ce seuil d’invalidation doit entrainer la mise en place d’un stop et le calcule d’une taille de position adaptée à votre capital (pas plus de 1%). Vous avez ainsi régler la moitié du problème, si le trade ne se passe pas comme prévu, il est coupé.

Mais si mon support n’a pas tenu et que j’ai perdu mon trade, c’est justement parce que l’analyse technique ne fonctionne pas tout simplement. FAUX

FAUX, ce raisonnement est faux. Je ne suis pas en train de dire que l’analyse technique fonctionne, mais que ce raisonnement est faux. Car perdre un trade grâce à un seuil d’invalidation défini en avance limitant ainsi notre perte en capital est un élément positif en trading. Car si le stop n’a pas été déplacé, si votre position n’a pas été moyennée à la baisse, alors vous avez tenu votre plan et maitrisé votre risque. Un bon point.

Seule la somme de caractéristique technique est intéressante

Il faut être honnête, l’analyse technique nous donne l’illusion de maitriser les évènements mais appliquée de manière basique, elle ne vous offre pas de supériorité par rapport au marché.

Regardons l’indice DOW JONES en 2012, il se trouve sur une ancienne résistance devenue support (également zone de polarité), je peux décider d’acheter le support maintenant ou de placer un ordre conditionnel un peu en dessous du support en cas d’excès ou de mèche.

Analyse technique DOW JONES 2012
L’indice DOW JONES le 28 décembre 2012.

Mais ces stratégies n’ont jamais plus de 50% de probabilité. Il convient donc de compiler la somme de caractéristiques techniques pour motiver une décision d’entrée en position.

Je reprends l’exemple et je cherche des concepts motivants un achat dans ce cas présent.

Mise en application analyse technique
Illustration d’analyse technique – Indice DOW JONES (2012)

Il me faut, pour que mon entrée soit suffisamment argumentée, des caractéristiques techniques, un signal, une invalidation et un objectif.

  • en 1 sur mon graphique ci-dessus) Plus bas avec bougie de retournement en forme d’étoile du matin.
  • 2) Tendance haussière initiée depuis le dernier plus bas (1), ayant cassé la résistance en violette. La tendance haussière se matérialise par une cotation au dessus de la moyenne mobile de 50 périodes et des plus hauts de plus en plus hauts.
  • 3) Plus bas avec bougie de retournement en forme d’étoile du matin. Ce dernier plus bas étant plus haut que le plus bas précédent (point 1), nous sommes toujours en tendance haussière suivant la théorie de DOW.
  • 4) Sortie de consolidation (biseau d’élargissement descendant) par le haut, avec léger pull-back sur la résistance devenue support.
  • 5) Nouveau test du support.
  • 6) Englobante haussière sur support avec réintégration de la moyenne mobile de 50 périodes garante de mes tendances haussières. C’est un signal d’entrée en position.
  • Objectif : Clôture d’une demi position en cassure par le bas de la moyenne mobile 20 et sortie totale en cassure de la moyenne mobile 50 périodes.
  • Invalidation : En dessous du support violet.
Illustration suivi investissement trade
Illustration du trade : Entrée, Invalidation, Sortie partielle et Sortie totale.

Devenez privilégié

Apprendre la bourse, gagner de l’argent, déjouer les statistiques et réduire vos pertes ? C’est possible.

🎁 Je vous offre pour commencer ma calculette Excel action. La seule façon de l’avoir, et découvrir toutes mes techniques avancées, est de s’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Cela peut ne pas suffire

Quand on comprend que 90% des traders particuliers perdent de l’argent, on peut se poser encore des questions. Le trading est un ensemble formé par vos compétences graphiques (comme celles décrites dans cet article), votre gestion du risque, votre psychologie, votre capital, votre courtier (qui vous prendra des frais plus ou moins importants) et ne l’oublions pas, la macro-économie, le fondamental. Dès lors, il n’y a rien à opposer à ce sujet, vous devez vous tenir au courant des décisions de banque centrale, des dates ou heures d’annonce des prochaines statistiques économiques et pour ça, le calendrier économique[3] vous aidera.

Pour conclure et répondre à la question posée par l’article, je considère que OUI, on pourra toujours gagner de l’argent avec l’analyse technique mais il nous faut acquérir une rigueur et une maitrise irréprochable et pour cela, il ne faut pas hésiter à se former, mais pas n’importe où.

En savoir plus :
https://www.lesformationstrading.fr/category/formations/


Références

Total
0
Partages
3 commentaires
  1. Pour bien se placer sur le marche, le speculateur professionnel a besoin de faire une tres bonne analyse graphique. L’analyse des graphiques boursiers est la base du scalping trade, puisque on ne parle pas du tout d’un trading moyen terme ou d’un investissement en bourse a long terme qui pourrait se baser sur une analyse fondamentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires
Notre site utilise des cookies pour mieux vous servir, pour en savoir plus : conditions d'utilisation.